ISH 2019 : R32, R290 et R454C, le tiercé des fluides dans l’ordre

ISH 2019 : R32, R290 et R454C, le tiercé des fluides dans l’ordre

Les décisions des fabricants à propos des fluides frigorigènes deviennent un peu plus claires, mais rien n’est figé.






 

climaVAIR, le multisplit de Vaillant, fonctionne au R32. ©PP

 

 

Au second jour du salon ISH a Francfort, les choix des industriels du monde de la thermodynamique émergent peu à peu. Tous les fabricants d’origine chinoise, japonaise ou coréenne ont massivement choisi le R32. Comme le fait remarquer Pierre-Louis François de la société Atlantique, l’industrie asiatique représente des dizaines de millions de climatiseurs par an.

 

 

Les unités extérieures Panasonic PACi, disponibles de 3,6 à 25 kW fonctionnent au R32. Elles sont accompagnées d’une nouvelle unité intérieure pour la production d’ECS. ©PP

 

 

 

La victoire du R 32

 

Elle a presque entièrement basculé vers le R32 et le simple effet de volume sur les compresseurs R32 et tous les composants des circuits frigorifiques va faire baisser leurs prix et imposer une équation économique Clim = R32 au reste du Monde.

 

Bref, il semble bien que, dans les systèmes domestiques et petit tertiaire, dans les pompes à chaleur, les monosplits, les multisplits et les monosplits gainables de grande puissance (>10 kW), les jeux soient faits. Le R32 l’emporte sans contestation.

 

Viessmann a par exemple annoncé que le Vitoclima air/air qui sera bientôt commercialisé en France basculera au R32 prochainement. Le multisplit lancé par Vaillant fonctionne lui aussi au R32. Et à ISH 2019, on a beau chercher attentivement, aucun nouveau climatiseur n’est annoncé avec autre chose que du R32.

 

Panasonic a entièrement basculé, Daikin également, tout comme Mitsubishi Electric et tous les industriels chinois. Ce n’est pas tout à fait le cas des pompes à chaleur qui offrent un paysage plus contrasté. Même si les pompes à chaleur air/eau japonaises de Daikin et de Mitsubishi Electric, notamment, font aussi appel au R32.

 

 

 

Les pompes à chaleur Panasonic ont entièrement basculé en R32. ©PP

 

 

 

Daikin est le principal avocat du R32 : ses climatiseurs et toutes ses pompes à chaleur domestiques n’utilisent plus que ce fluide. Il conserve le R410A pour ses VRV, pour l’instant. Mais a déjà adopté le R32 dans des groupes d’eau glacée à condensation par air avec une charge de 68 kg de fluide. ©PP

 

Le propane pour de nombreuses pompes à chaleur

 

Mais la pompe à chaleur air/eau, eau glycolée eau et eau/eau est encore un peu une industrie européenne pour laquelle les effets de volume ne sont pas tout à fait comparables à ceux que l’on observe en climatisation. Les constructeurs européens apprécient le propane (R290) pour ses qualités thermodynamiques exceptionnelles, proches de celles du mythique et défunt R22.

 

Nibe, l’un des tous premiers industriels européens du chauffage, a clairement choisi le R290 pour ses pac air/eau et eau glycolée/eau, tout comme l’allemand Dimplex, ainsi que Vaillant. Ce sont des machines monobloc extérieures ou bibloc, mais avec une liaison en eau entre l’unité extérieure et l’unité intérieure. La nouvelle pac air/eau de Vaillant est chargée en propane, atteint 75°C de température de départ d’eau, sans l’assistance d’une résistance électrique.

 

Vaillant la destine avant tout au remplacement de chaudières fioul existantes en maisons individuelles. Elle sera commercialisée début 2020. Pour 2020, Vaillant prépare également une pac triple service au propane et une pac cascadable consacrée à production d’ECS utilisant le propane également. Wolf, autre industriel allemand, a aussi choisi le R290 pour ses pompes à chaleur air/eau.

 

 

 

Les nouvelles pac Wolf CHA Monoblock utilisent le RF290. Elles offrent une température de départ d’eau jusqu’à 70°C, une puissance de 1,6 à 6,8 kW à A-7/W35 (température extérieure de -7°C/température de départ d’eau à 35°C). ©Wolf

 

 

 

Disponible en Mars 2020, la nouvelle Pac Vaillant air/eau aroTherm plus sera chargée en propane. En principe, une machine analogue devrait apparaître sous la marque Saunier Duval en 2020 également. ©PP

 

 

 

Nibe et la plupart des fabricants adoptent le R290 pour les chauffe-eau thermodynamiques. Nibe a aussi choisi le R290 pour ses nouvelles pac air/eau haute température. ©PP

 

 

 

Stiebel Eltron et le R454C

 

Seul Stiebel Eltron entre en dissidence, ignore le R32 et le R290 – après avoir pourtant longtemps utilisé ce fluide - et préfère le R454C pour ses nouvelles pompes à chaleur air/eau. Le R454C était jusqu’à présent considéré comme un remplacement du R404A en froid commercial. C’est un fluide légèrement inflammable, classé A2L comme le R32, mais dont le GWP de 148 lui assure une pérennité importante.

 

Aussi connu sous l’appelation commerciale Opteon XL20, c’est un HFO composé de 21,5% de R32 et de 78,5% de HFO R1234yf. Stiebel Eltron est pour l’instant le premier fabricant à proposer des pompes à chaleur au R454C. Sa machine sera disponible en 2020 avec une température de départ d’eau atteignant 75°C.

 

 

 

Stiebel Eltron est le seul industriel a choisir le R454C pour ses pompes à chaleur. ©PP

 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (186 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Maisons et bâtiments à ossature bois