5 nouvelles start-up rejoignent l’accélérateur « Santé Prévention dans le BTP »

5 nouvelles start-up rejoignent l’accélérateur « Santé Prévention dans le BTP »

Cinq nouvelles start-up ont été sélectionnées pour rejoindre l’écosystème d’Impulse Partners et bénéficier du soutien des quatre partenaires fondateurs, CCCA-BTP, l’OPPBTP, PRO BTP et la Fondation Excellence SMA.






Lancé en mai 2018, l’accélérateur « Santé – Prévention dans le BTP » compte désormais 20 start-up. Il a pour vocation de faciliter les liens entre les start-up les plus disruptives et les entreprises afin d’accélérer l’innovation dans les domaines de l’organisation des chantiers, des objets connectés, de la gestion de la Data, de la réalité virtuelle et augmentée et des problématiques de santé.


6 entreprises ont pitché mardi 5 février, devant un jury composé d’une centaine de professionnels du BTP et de la prévention et en présence des partenaires fondateurs le CCCA-BTP, l’OPPBTP, PRO BTP et la Fondation Excellence SMA.

 

Leurs projets ont été évalués sur la base de cinq critères le caractère innovant de leur technologie ou service ; L’accessibilité du marché visé ; L’équipe (les compétences et expertises mobilisées, la capacité à porter le projet) ; La fiabilité du business model ; L’adéquation de la start-up avec les thématiques santé et prévention de l’accélérateur.

 

Les 5 start-up retenues

 

PaintUP, qui développe une solution robotisée pour réaliser des travaux de nettoyage, décapage et peinture de surfaces de grandes dimensions, grâce à leur numérisation en amont. Cet outil rapide et précis permet une amélioration significative de la sécurité en réduisant la nécessité d’avoir recours aux travaux en hauteur et la pénibilité pour les compagnons.

 

Doctoconsult, une plateforme qui met en relation un patient et un médecin dans le cadre d’une consultation vidéo, dans les domaines de la psychiatrie, pédopsychiatrie, addictologie et nutrition. La téléconsultation permet un accompagnement des patients au quotidien, un suivi adapté, et offre une réponse à la problématique de l’éloignement géographique.


Vision Protect, qui se positionne sur le créneau de la lunette de protection adaptée à la vue. L’entreprise propose une gamme complète de lunettes de sécurité EN166 certifiées et adaptées à tous les métiers.


Ela Innovation, et sa solution logicielle de comptage intelligent Eloc Mobility (photo d'ouverture) qui permet d’identifier et de compter en temps réel les travailleurs intervenant dans différentes zones de tunnels en cours de construction. Le casque de chaque travailleur est équipé d’un tag RFID, ce qui permet aux bornes de comptage de détecter chaque passage par radio, en temps réel.


T2S, un fabricant de vêtements haute visibilité, qui a intégré progressivement de nouvelles technologies à ses équipements, en commençant par des Ledlavables. Ses produits pour la sécurité et la signalisation routière permettent de réduire les risques d’accidents dus à une mauvaise visibilité et par conséquent optimiser les conditions de travail des opérateurs.

 

Ces start-up bénéficieront de l’expertise et des retours d’expériences des quatre partenaires fondateurs  afin de faire monter en puissance la performance des entreprises en matière de santé et prévention. Les partenaires pourront faciliter leur visibilité sur leurs sites web, leurs réseaux sociaux et leurs médias et réaliseront leur promotion sur les salons professionnels.

 

La prochaine session de sélection sera organisée le 9 avril 2019.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (56 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Les vérandas


La fabrication du bâtiment 2