Eiffage entre au capital de Getlink

Eiffage entre au capital de Getlink

Le groupe français de BTP et de concessions Eiffage a annoncé lundi entrer au capital de Getlink, l'exploitant du tunnel sous la Manche, prenant 5,03% pour un investissement de 307,5 millions d'euros.






Eiffage a expliqué dans un communiqué vouloir être "un investisseur de long terme de Getlink" et se réserver "la possibilité de poursuivre ses achats en fonction des conditions de marché". "Cette opération s'inscrit dans la stratégie d'Eiffage visant à diversifier son portefeuille de concessions, déjà fort de nombreuses participations dans des infrastructures de transport en Europe, ainsi qu'à en allonger la durée", est-il précisé.

 

Getlink est concessionnaire du tunnel sous la Manche jusqu'en 2086. La participation d'Eiffage dans la société correspond à 4,33% des droits de vote. Le groupe de BTP et de concessions tricolore a dégagé l'an dernier un bénéfice net en hausse de 23% à 512 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires de 15 milliards d'euros.

 

De son côté, Getlink gère chaque année plus de 20 millions de passagers, 1,6 million de camions, 2,6 millions de voitures et 25% du commerce de biens entre le Royaume-Uni et l'Europe continentale. Il contrôle aussi Europorte, premier opérateur privé de fret ferroviaire en France, et ElecLink, une future interconnexion électrique entre la France et la Grande-Bretagne passant par le tunnel sous la Manche. En mars, le gestionnaire italien d'autoroutes Atlantia était devenu le premier actionnaire de Getlink avec l'acquisition de 15,49% de son capital.

 

Getlink a réalisé en 2017 un chiffre d'affaires de 1,033 milliard d'euros, en petite hausse de 0,9% sur un an, porté par une bonne tenue des navettes et un record de trafic des trains à grande vitesse Eurostar.mdz/etb/az



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (207 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans