Rénovation des bâtiments : réunion avec les acteurs du bâtiment et de l'énergie

Rénovation des bâtiments : réunion avec les acteurs du bâtiment et de l'énergie

Le ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy a annoncé vouloir "réunir les acteurs du bâtiment et de l'énergie" afin d'organiser la rénovation énergétique des bâtiments.






Dans la stratégie énergétique dévoilée par le gouvernement dans la Programmation pluriannuelle énergétique (PPE), "le premier pilier est la baisse des consommations [...] et pour y arriver il faut changer d'échelle", a déclaré le ministre.

 

François de Rugy veut "la réforme de notre système d'aides qui n'est pas efficace" et la "mobilisation de financements privés". Il envisage la création de "packages" élaborés avec des professionnels de la construction, de la fourniture d'énergie permettant de rénover une habitation dans son ensemble, en incluant également les banques pour le financement.

 

Le "green supporting factor" consisterait à alléger les exigences de capital prudentiel des banques pour les financements verts. Le gouvernement avait annoncé vouloir simplifier l'éco-PTZ dans son plan de rénovation énergétique des bâtiments et plus récemment Edouard Philippe a annoncé l'élargissement de ce dispositif aux ménages souhaitant changer leur chaudière à fioul.

 

Les professionnels déçus par la suppression des fenêtres dans le crédit d'impôt

 

Le plan de rénovation énergétique des bâtiments, lancé début 2018, vise à rénover 500.000 logements par an pour un budget public de 14 milliards d'euros sur cinq ans.

 

Dans l'immédiat, les professionnels du secteur regrettent néanmoins certaines mesures du budget 2019, dont notamment la suppression des fenêtres dans le crédit d'impôt alloué aux particuliers pour leurs travaux de rénovation énergétique.

 

Parmi les autres éléments saillants de la PPE, feuille de route dévoilée pour les dix prochaines années par le président Emmanuel Macron, la part du nucléaire doit être ramenée à 50% de la production d'électricité à l'horizon 2035. M. Macron a également annoncé que le soutien au développement des énergies renouvelables va passer de 5 milliards actuellement à 7 à 8 milliards d'euros par an.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

1 Commentaire


- -
  • par WISSEMBOURG
  • 0
  • 0

Les fenêtres ne doivent pas bénéficier du CITE, il faut au moins y associer l'isolation des parois.

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (190 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Chauffe-eau solaire individuel - NF DTU 40 & DTU 43

Ouvrages en plaques de plâtre avec ou sans isolation