Coentreprise en Chine et renforcement de capacités en Ecosse pour Mersen

Coentreprise en Chine et renforcement de capacités en Ecosse pour Mersen

Le groupe français Mersen a annoncé la constitution d'une coentreprise en Chine dans le secteur de l'énergie solaire et une augmentation de ses capacités en Ecosse pour le marché des semi-conducteurs.



Le groupe cible en particulier quatre types d'application : l'énergie solaire, le stockage d'énergie (batteries stationnaires et véhicules électriques), les semi-conducteurs à base de carbure de silicium et les miroirs en carbure de silicium pour des applications laser.

 

Mersen table sur un chiffre d'affaires de 100 millions d'euros en 2018 sur ces quatre marchés, contre 25 millions il y a 5 ans. Il vise une croissance moyenne annuelle de 10% à 15% dans les 5 prochaines années pour ces quatre domaines d'activité.

 

Sur le marché du solaire, le groupe a créé une nouvelle coentreprise en Chine, Mersen Galaxy, dont il détient 60%. Le projet concerne la fabrication de composites et de feutres souples pour le revêtement des fours de fabrication de silicium, qui est la base des cellules photovoltaïques.

 

Vers une croissance annuelle de 8 à 12 %

 

La capacité totale de ses deux usines de graphite, en Chine et aux Etats-Unis, sera ainsi portée à 12.000 tonnes en 2019, soit une hausse de 15% par rapport à 2018. Le chiffre d'affaires de Mersen dans le solaire était de 45 millions d'euros en 2017. Le groupe table sur 55 à 60 millions en 2018, et vise de 80 à 100 millions d'euros en 2018, soit une croissance annuelle moyenne de 8 à 12%.

 

Le groupe a d'autre part annoncé des investissements de 25 à 30 millions dans les trois prochaines années pour renforcer les capacités de production de son site écossais d'Holytown.

 

"Il y a un plan d'investissement assez important sur l'Ecosse", a déclaré le directeur général Luc Themelin, lors de la journée investisseurs. Mersen a par ailleurs confirmé ses objectifs financiers pour 2018 : une croissance organique d'environ 9% et une marge opérationnelle courante autour de 10,4%.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits





Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2323 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique