Une activité en hausse pour le groupe Tarkett

Une activité en hausse pour le groupe Tarkett

Les ventes du groupe français Tarkett, fabricant de revêtements de sols, ont continué à progresser au troisième trimestre, toujours soutenues par le segment Sport, en dépit de la hausse des matières premières.



Le groupe a publié un chiffre d'affaires en hausse de 2% à près de 840 millions d'euros. A périmètre et changes constants, la croissance organique ressort à 3,4%. Ce rythme est inférieur à celui du deuxième trimestre (+5,3%), mais le groupe rappelle que la base de comparaison du troisième trimestre sur un an était élevée, ce qui va encore être le cas au quatrième trimestre.

 

Tarkett souligne que les hausses de prix de vente qu'il a mises en place plus tôt dans l'année "commencent à porter leurs fruits", en couvrant en partie l'inflation des matières premières et des transports. Les ventes du trimestre écoulé ont continué à être portées par le dynamisme du pôle Sport (gazon synthétique, pistes d'athlétisme) qui enregistre près de 12% de croissance organique.

 

Le segment Amérique du Nord a amélioré sa performance (+4,3%), tandis que le segment Europe-Moyen Orient (EMEA) était moins bien orienté (+0,9%) pénalisé par "une activité en retrait en France et au Royaume-Uni", a expliqué le groupe. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté a atteint 98 millions d'euros, soit une marge d'Ebitda ajusté de 11,6% du chiffre d'affaires, en repli de 0,7 point par rapport au même trimestre de 2017.

 

Hausse très significative des matières premières

 

Le chiffre d'affaires est inférieur au consensus de Bloomberg, mais l'Ebitda est conforme. Tarkett explique que sa rentabilité a été affectée par la hausse "très significative" des matières premières et du transport, mais aussi par des effets de changes négatifs sur le dollar australien et le real brésilien.

 

Le président du directoire par intérim, Fabrice Barthélemy, a salué une croissance "dynamique, vraiment solide" au troisième trimestre. Les perspectives pour le quatrième trimestre sont "plutôt bonnes en termes d'activité, malgré toujours une demande un peu incertaine en Russie" alors que "dans les autres zones géographiques, la demande reste bien orientée", a-t-il indiqué.

 

Le groupe va se concentrer "sur l'amélioration de la rentabilité par les augmentations de prix" ainsi que sur "le redressement de la performance industrielle" de deux sites américains qui ont connu des difficultés, et sur "la mise en oeuvre des synergies avec Lexmark", un fabricant de moquette commerciale pour l'hôtellerie dont l'acquisition vient d'être finalisée fin septembre.

 

M. Barthélemy a par ailleurs indiqué que le processus de recrutement d'un nouveau président du directoire, mené en interne et en externe, est "en cours". Le nom "sera annoncé dans les mois qui viennent", mais "il n'y a pas d'urgence ou de précipitation", a-t-il dit.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2256 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique

Pose collée de carrelage en travaux neufs - NF DTU 52.2