Quelles portes d’entrées en rénovation ?

Quelles portes d’entrées en rénovation ?

Pour la première fois en France, un décret instaure des exigences d’économies d’énergie lors des rénovations dans les bâtiments existants. Les portes d’entrée sont un peu oubliées. Une solution : leur appliquer les exigences concernant les fenêtres.




 

Le décret publié le 21 Mars 2007 au Journal Officiel impose d’améliorer la performance énergétique des bâtiments lors de travaux de rénovation. L’arrêté publié au JO le 17 Mai dernier fixe le niveau minimal des performances énergétiques des produits des produits nouvellement installés. Ces dispositions s’appliquent aux composants de l’enveloppe du bâtiment, tels que les menuiseries. Les exigences visant les portes sont un peu passées à la trappe. En matière de reconnaissance de qualité, on ne dispose d’ailleurs que de la marque NF-Portes Extérieures. On suivra les mêmes exigences que celles concernant les fenêtres (arrêté du 24 Mai 2006).

 

Un coefficient U < à 2.6

 

Le coefficient de transmission thermique U doit être < à 2.6 pour les fenêtres et portes-fenêtres. Les fenêtres bois, PVC ou aluminium avec rupture de pont thermique exigent un double vitrage performant. Le double vitrage ITR devient la référence avec un U de 2.3 à 1.9 W/m².K. Les portes d’entrées bois, acier, PVC, aluminium… seront obligatoirement isolantes. Celles intégrant une épaisseur de 20 mm et plus de mousse en polyuréthane possèdent un coefficient U inférieur à 1.5 W m².K.

 

Source: M.F / batirama.com

 

 

Lire la suite



 

 

 

 

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (196 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits