DTU 27.1 - Revêtements par projection pneumatique de laines minérales avec liant

DTU 27.1 - Revêtements par projection pneumatique de laines minérales avec liant

Avant de mener les opérations décrites par le DTU, veillez à ce que le support soit sain, rigide, dépoussiéré et sec avant projection.


Domaine d’application

 

Le DTU 27.1 « Revêtements par projection pneumatique de laines minérales avec liant » donne les spécifications de mise en œuvre des revêtements par projection pneumatique de produits élaborés à partir de laines minérales avec liant sur parois ou structures de bâtiment situés dans toutes les zones climatiques ou naturelles de France, y compris en climat tropical humide.

 

Le DTU 27.1 vise la projection sur toute surface de parois, structures et conduits non exposés aux intempéries.

 

Il ne s’applique pas :

  • à la protection des toitures en bac sec et des bardages des locaux à forte hygrométrie ;
  • à la protection des tuyauteries véhiculant des fluides à températures négatives ou supérieures à 160°C ;
  • aux produits pâteux.

 

La version en vigueur de ce DTU, à la publication de cette fiche, est celle de février 2004.

 

Matériaux visés

 

Les exigences que doivent respecter l’ensemble des composants nécessaires à la mise en œuvre des revêtements par projection pneumatique de laines minérales avec liant (laines minérales, liant, primaire d’accrochage, armature d’accrochage, revêtement de finition, etc.) sont données dans le chapitre 4 de la partie 1 du DTU 27.1.

 

Mise en œuvre : l’essentiel

 

Conditions générales

 

Les travaux de projection ne peuvent avoir lieu que sous réserve de respecter certaines conditions, notamment :

  • le personnel d’exécution doit être formé ;
  • les locaux doivent être hors d’eau, ventilés, avec une température supérieure à 5°C (y compris pour le support à traiter) ;
  • les supports maçonnés et béton sont secs ;
  • les structures qui doivent recevoir des traitements préalables l’ont reçu (exemple de la protection anti-corrosion pour les structures métalliques) ;
  • les trémies doivent être rebouchées avant projection ;
  • etc.

 

Préparation du support

 

Cette étape est indispensable afin d’assurer l’adhérence du revêtement à la structure.

 

Les supports admissibles et les conditions préalables à la projection sont rassemblés dans le tableau ci-dessous :

 

Type de support

Préparation préalable

Maçonnerie en béton

Oui :

Nettoyage + primaire d’accrochage

OU

Armature d’accrochage

Acier ou alu massif

Oui :

Décapage + primaire spécifique (si alu)

Décapage + brossage en cas de corrosion

Toitures et bardages métalliques

Oui :

Armature d’accrochage

Bois, dérivés du bois, isolants de synthèse

Oui :

Armature d’accrochage

Plâtre, staff

Oui :

Primaire ou armature d’accrochage

Plaques de plâtre à face cartonnée

Oui :

Primaire + Rendre le support non absorbant + armature d’accrochage

Panneaux fibragglos, isolants minéraux

Oui si supports anciens :

Primaire d’accrochage

Fibres ciment

Oui :

Armature d’accrochage

Armature, support à fixer sur ossatures

Oui :

Fixation d’une feuille de métal déployé nervuré

 

Quelle que soit la nature du support, il doit être sain, rigide, dépoussiéré et sec avant projection.

 

Si nécessaires, les armatures d’accrochage sont fixées à l’aide de pointes, agrafes, cavaliers, etc… d’entraxe compris entre 15 et 30 cm dans les deux directions, en fonction de la nature du support et de la rigidité de l’armature.

 

Les joints de dilatation et parasismiques doivent être maintenus sur les surfaces projetées.

 

Projection

 

La température ambiante ou du support doit être supérieure à 5°C pour que la projection puisse avoir lieu.

 

Chaque couche de projection :

  • peut se faire en une ou plusieurs passes ;
  • ne peut dépasser 12 cm d’épaisseur (sinon, séchage de 24h puis humidification et/ou primaire d’accrochage avant application de la deuxième couche).

 

En fin d’application, la surface est roulée ou comprimée.

 

Dans certains cas, des protections mécaniques devront être rapportées (exemple des zones exposées aux chocs).

 

En cas de fonction de sécurité incendie, l’entrepreneur doit s’assurer que le produit à projeter possède bien le procès-verbal des essais, à la date d’exécution des travaux.

 

La projection peut également avoir la fonction de correction acoustique et/ou d’isolation thermique.

 

Vérifications sur chantier

 

Des fiches d’autocontrôle des travaux de projection doivent être mis en place par l’Entrepreneur. Elles doivent faire état :

  • de la conformité de l’épaisseur de la projection aux documents du marché ;
  • des résultats du contrôle d’adhérence et de cohésion. La procédure à suivre est décrite dans une annexe du DTU 27.1.

 

Entretien

 

L’annexe H du DTU 27.1 décrit les conditions d’usage et d’entretien des revêtements par projection pneumatique de laines minérales avec liant.

 

 

N.B. : Cette fiche rapporte l’essentiel du DTU 27.1. Elle ne se substitue en aucun cas à ce document normatif. Pour tout complément souhaité sur ce type de mise en œuvre, consultez le DTU disponible auprès de l’AFNOR ou du CSTB.

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saississez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saississez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le projet du nouvel aéroport Notre-Dame-des-Landes près de Nantes, vous êtes plutôt... (1348 votants)
pour
contre
indifférent
 

Boutique



La fabrication du bâtiment 1