NF DTU 27.1 - Revêtements par projection pneumatique de fibres minérales avec liant

NF DTU 27.1 - Revêtements par projection pneumatique de fibres minérales de laitier avec liant

Avant de mener les opérations décrites par le DTU, veillez à ce que le support soit sain, rigide, dépoussiéré et sec avant projection. ©DR




Domaine d’application

Le NF DTU 27.1 « Revêtements par projection pneumatique de fibres minérales de laitier avec liant » donne les spécifications de mise en œuvre, par projection pneumatique, de laine minérale de laitier avec liant hydraulique sur toutes parois ou structures ou tous conduits non exposés aux précipitations et de forme quelconque, de bâtiments, neufs ou en rénovation, situés dans toutes les zones climatiques ou naturelles de France, y compris en climat tropical humide.

La surface recevant la projection peut être en béton, en terre cuite, à base de bois, en acier, en plâtre, en matériaux synthétiques ou de la peinture.

Les revêtements projetés peuvent avoir l’une ou plusieurs de ces fonctions :

  • Protection incendie ;
  • Isolation thermique ;
  • Correction acoustique ;
  • Isolation acoustique.

 

Le NF DTU 27.1 ne s’applique pas :

  • aux surfaces susceptibles d’être nettoyées à l’eau ou présentant un risque de condensation ;
  • aux plafonds suspendus ;
  • à la protection des tuyauteries véhiculant des fluides à température inférieure à 0°C ou supérieure à 160°C ;
  • aux produits pâteux (cf. NF DTU 27.2) ;
  • au traitement des joints de dilatation ou parasismiques.

 

La version en vigueur de ce NF DTU, à la publication de cette fiche, est celle d’octobre 2022.

 

Matériaux visés

Les exigences que doivent respecter l’ensemble des composants nécessaires à la mise en œuvre des revêtements par projection pneumatique de fibres minérales de laitier avec liant (laines minérales, liant, primaire d’accrochage, armature d’accrochage, revêtement de finition, etc.) sont données dans la partie 1-2 « Critères généraux de choix des matériaux » du NF DTU 27.1.

 

Mise en œuvre : l’essentiel

Données à communiquer par le Maître d’ouvrage et conditions générales

Pour la bonne réalisation des travaux, certaines données techniques doivent être fournies en amont des travaux :

  • les performances attendues (isolation thermique, correction acoustique, protection contre l’incendie, etc.) ;
  • les caractéristiques des supports.

 

De plus, les travaux de projection ne peuvent avoir lieu que sous réserve de respecter certaines conditions, notamment :

  • les locaux doivent être hors d’eau, ventilés, avec une température supérieure à 5°C ;
  • les trous doivent être rebouchés avant projection ;
  • les dégradations des supports maçonnés, en béton ou en terre cuite doivent être réparées avant projection ;
  • les travaux susceptibles de générer des chocs ou des vibrations doivent être réalisés en dehors de la période de mise en œuvre des fibres projetées ;
  • les dispositifs de fixation des ouvrages à réaliser (gaines, tuyauteries, etc.) doivent être protégés (afin d’éviter toute dégradation du revêtement projeté) ;
  • l’entrepreneur doit avoir rempli une fiche d’autocontrôle concluant à la bonne adéquation du revêtement à projeter avec les utilisations requises.

 

Préparation du support

Cette étape est indispensable afin d’assurer l’adhérence du revêtement à la structure.

Au préalable, les supports doivent être :

  • sains, rigides, propres, dépoussiérés et secs ;
  • hors d’eau ;
  • exempts de tâches d’humidité, d’amiante, de plomb, d’efflorescence, etc. ;
  • exempts de déformation transitoire.

 

Les principaux supports admissibles et les conditions préalables à la projection sont rassemblés dans le tableau ci-dessous :

Structure Type de support Préparation préalable
Béton ou maçonnerie

Béton

Béton brut : primaire d’accrochage

Béton non brut : nettoyage + primaire d’accrochage OU armature d’accrochage

Terre cuite

Supports bruts : primaire d’accrochage

Type enduit à base de plâtre ou de ciment

Vérification du support (compatibilité avec projection, état, adhérence à la structure, etc.)

Support apte à supporter la charge du revêtement : dépoussiérage + primaire d’accrochage

Support inapte à supporter la charge du revêtement : armature d’accrochage au contact du support

Peinture non adhérente

Décapage jusqu’au béton nu + primaire d’accrochage

OU

Armature d’accrochage au contact du support

Plaques de plâtre à face cartonnée, panneaux manufacturés fixés à la structure

Plaques de plâtre et panneaux manufacturés en matériaux synthétiques : armature d’accrochage

Panneaux isolants manufacturés à base de laine de bois non fixés mécaniquement en sous-face de dalle : ajout d’un support intermédiaire constitué d’une armature d’accrochage

Si aptes à supporter la charge du revêtement : 2 couches croisées de primaire d’accrochage

Si inaptes à supporter la charge du revêtement : dépose des supports OU armature d’accrochage

Métallique ou mixte béton/acier

Poteaux, poutres, planchers collaborants

Support en bon état : nettoyage + primaire d’accrochage

Support en mauvais état : décapage complet + primaire d’accrochage OU armature d’accrochage au contact du support

Bardage métallique

Armature d’accrochage

Toiture en tôle d’acier nervuré

Projection directe non admise
Fibres-ciment

Projection directe non admise

Structure en bois ou à base de bois

Projection directe non admise

 

Projection

La projection d’effectue à l’aide d’une machine pneumatique conforme au NF DTU 27.1 P1-2.

Chaque couche de projection :

  • peut se faire en une ou plusieurs passes ;
  • ne peut dépasser 14 cm d’épaisseur (sinon, séchage de 48h avant application de la deuxième couche) ;
  • si elle sèche, doit être humidifiée avec l’eau de la buse de projection ou recevoir un primaire d’accrochage avant application d’une nouvelle couche.

 

L’épaisseur totale de projection est limitée à :

  • 24 cm (sans armature de renfort intermédiaire) pour les supports maçonnés ou en béton, hors climat de montagne (inférieur à 900 m) ;
  • 16 cm pour les autres supports, y compris en climat de montagne.

 

La projection doit recouvrir l’ensemble des surfaces concernées, exception faite des joints de dilatation ou parasismiques, où le revêtement projeté doit être arrêté.

En fin d’application, la surface est roulée ou comprimée.

 

Entretien

L’annexe F du NF DTU 27.1 décrit les conditions d’usage et d’entretien des revêtements par projection pneumatique de fibres minérales de laitier avec liant.

 

 

 

N.B. : Cette fiche rapporte l’essentiel du NF DTU 27.1. Elle ne se substitue en aucun cas à ce document normatif. Pour tout complément souhaité sur ce type de mise en œuvre, consultez le NF DTU disponible auprès de l’AFNOR ou du CSTB.

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (27 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits