Nouvelle dynamique conjoncturelle dans les matériaux et granulats

Nouvelle dynamique conjoncturelle dans les matériaux et granulats

Après un premier trimestre perturbé, où l’activité des granulats s‘est repliée de - 2,6 % par rapport aux trois mois précédents, et celle du BPE de - 1 %, avril et mai signent une reprise conjoncturelle.





©Sablières Ferrat-Cholley

 

Selon la lettre de conjoncture de l'Unicem, le rebond est sensible puisqu’à fin mai, les livraisons de BPE des trois derniers mois progressaient de 7 % par rapport aux trois mois précédents tandis que celles des granulats grimpaient de + 4,4 %.

 

Si les mois d’avril et de mai n’ont pas complètement permis de combler le freinage du début d’année, ils donnent cependant un signal encourageant pour les mois à venir.

 

La demande de matériaux reste plutôt bien orientée du côté du bâtiment, la dynamique constructive restant haussière, notamment dans le segment du non-résidentiel. Quant aux travaux publics et routiers, le niveau actuel des carnets de commandes invite à rester optimiste.

 

Le moral tient bon dans le Bâtiment

 

La note de conjoncture de l’Unicem indique que le moral tient bon dans le Bâtiment. On compte en juin nettement plus d’entrepreneurs qu’en mai qui estiment que leurs carnets de commandes sont bien garnis.

 

Compte tenu de leurs effectifs (qui se sont étoffés), ces carnets leur assurent 7,4 mois de travail, dont plus de 8 mois dans le gros oeuvre, soit un plus haut historique. Malgré le coup de frein enregistré en avril et mai, sur les douze derniers mois, on compte cependant près de 423 000 mises en chantier, soit une hausse de + 7,1 % sur un an.

 

Du côté des travaux publics, la dernière enquête menée par la FNTP auprès des professionnels du secteur, indique que le montant des facturations, en valeur, a continué d’augmenter en avril de + 7,9 % par rapport à avril 2017, laissant le cumul sur les quatre premiers mois de l’année sur une hausse annuelle de + 9 % (données cvs-cjo), relève l’Unicem.

 

Des prévisions d'activités maintenues pour 2018

 

Malgré un repli des prises de commandes (- 27,1 % entre avril 2018 et 2017 et - 0,4 % en cumul depuis le début d’année), lié à un effet de base défavorable en 2017 lié à l’attribution des projets du Grand Paris, les marchés conclus demeurent bien orientés selon la FNTP.

 

Dans le secteur des routes, les carnets ont quant à eux affiché un net rebond en mars-avril, la hausse sur les quatre premiers mois de l’année atteignant près de + 12 % sur un an.

 

Résultat, les prévisions d’activité pour les matériaux sont maintenues à leur niveau de mars, à savoir + 3,5 % pour les granulats et + 4 % pour le BPE en 2018. Si les intempéries du début d’année ont quelque peu perturbé l’activité, le retard a déjà commencé à se combler au cours du printemps et une accélération n’est pas à exclure dès le début de cet été et pendant le second semestre.

 


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 498 - Aout / Septembre 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (887 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique