Des casques de réalité virtuelle au service des intérimaires du Bâtiment

Des casques de réalité virtuelle au service des intérimaires du Bâtiment

A l’occasion de la 3e édition de VivaTechnologie, ManPowerGroup, présente ses innovations dont un casque de réalité virtuelle destiné à sensibiliser les intérimaires sur les enjeux de sécurité sur les chantiers.




Legende : A l'occasion du salon VivaTechnologie qui ouvre ses portes à Paris, Eric Servolle, directeur de marchés chez ManPower évoque le développement des casques de réalité virtuelle dans les différents corps de métiers BTP du groupe.

 

Prévention 3D : c’est le nom du dispositif immersif lancé par ManPower pour sensibiliser les intérimaires du BTP à la sécurité, via des casques de réalité virtuelle. « En tant qu’employeur responsable, Manpower a l’obligation de veiller à la sécurité de ses salariés intérimaires » explique Eric Servolle, directeur marché. « Nous avions auparavant des outils classiques sur papiers et ordinateurs via des images ou des QCM (1) pour tester les connaissances de nos collaborateurs en matière de prévention des risques ».

 

Le groupe a engagé une réflexion collaborative en 2016 qui a débouché sur la mise au point d’une solution de casque de réalité virtuelle en 2017, avec le concours de 2J Process. A noter que Manpower bénéficie, avec ce concepteur, d’une exclusivité de deux ans sur le projet.

 

La premier développement, spécifique aux métiers du gros oeuvre, a été présenté lors de la précédente édition de VivaTechnologie puis déployée sur l’ensemble du réseau ManPower lors du dernier trimestre de l’année 2017. « Toutes nos agences sont désormais équipées du matériel et nos collaborateurs permanents ont été formés à l’utilisation de la technologie » explique Eric Servolle.

 

Un test pour tous les nouveaux intérimaires engagés

 

Tous les nouveaux intérimaires sont donc systématiquement sensibilisés sur les aspects de la sécurité au moment de leur recrutement en agence. « Il ne s’agit pas d’un test de sélection » insiste Eric Servolle. « Le test se déroule au début, et non pas à la fin, du processus de recrutement en agence, en raison des troubles potentiels visuels et de l’oreille qui peuvent créer des situations de déséquilibre chez certaines personnes » ajoute le responsable.

 

L’intérimaire est isolé dans une pièce de l’agence et installé sur une chaise à roulettes. Celle-ci assure ainsi sa mobilité et lui évitera de chuter en cas de situation de déséquilibre ressentie pendant l’immersion. Equipé du casque, il se retrouve plongé sur un chantier avec tout son environnement sonore, et peut se déplacer, monter des escaliers et découvrir certaines situations à risques (une baie sans fenêtre et garde-corps par exemple, ou un camion qui circule derrière lui).

 

Le candidat doit alors cliquer lorsqu’il identifie un risque potentiel. Pour chaque danger identifié, le risque encouru et la mesure de prévention à prendre sont indiqués. Le test dure une quinzaine de minutes et un débriefing avec le chargé de recrutement permet de rentrer dans le fond du sujet.

 

 

Outre les métiers du gros-oeuvre, ceux du second oeuve et de l'électricité et de la fibre optique sont désormais concernés par l'immersion numérique développée par le groupe. Un modèle Travaux publics sera développé en fin d'année.

 

70 % des situations à risques mémorisées

 

« Cette immersion numérique est très pédagogique car elle permet de mémoriser, à l’issue de 3 mois, 70 % des situations à risque contre 25 % seulement avec l’utilisation d’outils classiques » souligne Eric Servolle.

 

Récemment, l’entreprise a pu investir dans de nouveaux développements avec 3 modules complémentaires : l’électricité (câblage d’armoires, …), le second oeuvre (incluant la plomberie et le chauffage) et la fibre optique avec le câblage aérien et enfoui. Enfin, un module spécifique Travaux publics verra le jour à la fin de l’année 2018.

 

A l’occasion de Viva Technology 2018, ManpowerGroup présente une série d’innovations RH majeures : plateforme d’entretien avec recruteur virtuel, sensibilisation aux métiers du BTP en réalité virtuelle ou encore modules d’évaluation des soft skills 100% digitalisés

 

(1) questionnaire à choix multiples



Source : batirama.com / Fabienne Leroy

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (27 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits

BAGAR AIRLISS LF