Eiffage confirme de bonnes perspectives pour 2018

Eiffage confirme de bonnes perspectives pour 2018

Le groupe français de BTP et de concessions Eiffage a confirmé les perspectives pour l'année 2018 en publiant un chiffre d'affaires en hausse, tiré par l'international, le Grand Paris et les concessions.





De janvier à mars, le chiffre d'affaires a progressé de 5,6% sur un an, pour s'élever à 3,37 milliards d'euros contre 3,2 milliards sur la même période l'an dernier, indique le groupe. "Fort d'une prise de commandes soutenue en travaux et d'un trafic autoroutier toujours bien orienté, Eiffage confirme ses perspectives pour 2018", indique-t-il.

 

Fin février, le groupe avait indiqué anticiper "une nouvelle augmentation" de son chiffre d'affaires et des résultats "en progression", sans plus de précisions. L'activité du principal pôle, les travaux - qui réunissent la construction, les infrastructures et l'énergie - affiche 2,71 milliards de chiffre d'affaires, soit une hausse de 4,8%, au premier trimestre.

 

L'activité a été soutenue dans les infrastructures dont l'activité a bondi de 8,7% à 1,01 milliard: la France a fait bonne figure avec une hausse de 7,2% à 640 millions d'euros, grâce au "génie civil" et au "métal", et malgré un léger recul dans la route, lié à de mauvaises conditions météorologiques en début d'année.

 

Les infrastructures en baisse hors de France

 

En revanche, en Europe hors de France, l'activité des infrastructures est en baisse de 9,8% à 277 millions d'euros, "principalement chez Smulders", la filiale belge spécialisée dans les structures offshore.

 

L'activité du premier trimestre est restée quasi stable (+0,4%) en revanche dans la construction, à 799 millions d'euros : la baisse de 4,5% en France a effacé le bond de 25% réalisé dans le reste de l'Europe, "principalement au Benelux". Au sein de la construction, l'immobilier a vu son chiffre d'affaires bondir de 31,8% à 174 millions d'euros, et la commercialisation de logements "demeure très dynamique", avec 1.000 réservations à fin mars 2018.

 

Energie et concessions en hausse

 

Dans l'énergie, la croissance a été de 4,7% à 897 millions d'euros, dopée par l'Europe hors de France (+14,7%) grâce à l'acquisition de l'espagnol EDS Ingenería y Montajes, tandis que l'Hexagone ne progressait que de 0,9%. Le chiffre d'affaires du deuxième pôle, celui des concessions, a bondi de 8,8% à 666 millions d'euros.

 

De janvier à mars, le trafic global sur le réseau de la filiale APRR, a progressé de 4,8% sur un an.Les chantiers du Grand Paris Express ont rempli les carnets de commandes, avec deux lots supplémentaires remportés au sein d'un groupement - le lot 1 de la ligne 16, et le prolongement sud de la ligne 14 - pour un total de 2,2 milliards d'euros dont environ 1,9 milliard d'euros pour Eiffage.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 496 - Avril / Mai 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (711 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans