Eiffage améliore ses marges et parie sur une bonne année 2018

Eiffage améliore ses marges et parie sur une bonne année 2018

Le groupe français de BTP et de concessions Eiffage a dégagé un bénéfice net en hausse de 23% en 2017 à 512 millions d'euros, meilleur qu'attendu, et a table sur des résultats "en progression" cette année.





Les analystes interrogés par le fournisseur de données financières Factset tablaient sur un bénéfice net de 486 millions d'euros l'an dernier, contre 416 millions en 2016. Le chiffre d'affaires a également progressé en 2017, de 6,9 % à 15 milliards d'euros, grâce notamment à un dernier trimestre "dynamique" tant dans les travaux (+6,3%) que les concessions (+7%).

 

Quant au bénéfice opérationnel courant, il s'élève à 1,73 milliard d'euros (+8,3%), portant ainsi la marge opérationnelle à 11,5% contre 11,4% en 2016. Pour 2018, Eiffage anticipe "une nouvelle augmentation" de son chiffre d'affaires et des résultats "en progression", grâce à "une prise de commandes soutenue" en 2017 et à "la concrétisation de croissances externes significatives en 2017 et début 2018". Et ce, précise-t-il, "malgré une moindre croissance attendue du trafic autoroutier".

 

Au-delà de 2018, les travaux du Grand Paris Express - dont le lot 1 de la ligne 16 a été attribué à Eiffage en groupement le 20 février, rappelle-t-il -, "viendront soutenir l'activité". Le principal pôle, les travaux - qui réunissent la construction, les infrastructures et l'énergie - a vu son chiffre d'affaires atteindre 12,2 milliards d'euros l'an dernier. Il a bénéficié de la croissance à l'international (+14,6% à 3,1 milliards) mais aussi d'une reprise de l'activité en France (+4,4% à 9,1 milliards).

 

Bonne activité de la branche construction

 

Par métiers, dans la branche Construction, la hausse du chiffre d'affaires, dans l'immobilier en particulier, a permis de légèrement augmenter la marge à 4,1% contre 4%. Dans la branche Infrastructures, "la nette reprise de l'activité du Métal en France et en Europe, ainsi que les efforts de réorganisation réalisés dans la route", ont permis de faire passer la marge de 2,2% en 2016 à 2,5% en 2017.

 

Enfin, la branche Énergie a vu sa marge s'établir à 4,2% l'an dernier (contre 4%).En revanche, la marge opérationnelle des Concessions a baissé à 48,1% contre 48,4% en 2016, en raison de l'entrée de la LGV Bretagne-Pays de la Loire (BPL) dans sa phase d'exploitation.

 

APRR, dont les résultats ont été publiés, a vu sa marge d'exploitation Ebitda progresser à 73,2% contre 72,4% en 2016. Le groupe prévoit de proposer à l'assemblée générale du 25 avril la distribution d'un dividende de 2 euros par action.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 496 - Avril / Mai 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (715 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique