L’envolée du prix du Polyuréthane impacte les panneaux sandwich

L’envolée du prix du Polyuréthane impacte les panneaux sandwich

Les fabricants de panneaux sandwich et de profils constatent à leur tour l’envolée des prix des matières premières. Une situation qui risque de durer et de pénaliser la profession.



La hausse des prix des composants du polyuréthane dont s'étaient inquiétés les fabricants du SNPU inquiète désormais largement toute la filière.

 

Les adhérents de l’enveloppe Métallique du bâtiment* qui fabriquent notamment des bardages et couvertures isolantes en acier (panneaux sandwich à base de polyuréthane), subissent eux aussi l’envolée des prix, une situation jugée à la fois exceptionnelle et durable. Valérie Prudor, secrétaire générale du syndicat répond à nos questions.

 

Bâtirama : depuis quand la situation est-elle préoccupante et pourquoi ? 

 

Valérie Prudor

: Les premières alertes ont eu lieu en octobre 2016 soit il y a plus de 6 mois. Le polyuréthane (PU) est composé au deux tiers de MDI or le prix du MDI a explosé. La demande mondiale de MDI est si forte que les capacités de production sont insuffisantes. La Chine notamment est très forte consommatrice de polyuréthane.

 

Les ménages chinois s’équipent de voitures (consommant du PU dans les sièges), de réfrigérateurs, isolent leurs maisons et consomment donc du polyuréthane. La situation est devenue encore plus critique lorsque Covestro, un des plus grands producteurs mondiaux de MDI, a dû arrêter une partie de sa production en raison d’un incident industriel majeur.

 

Quelles sont les hausses de prix constatées ?

 

Valérie Prudor

: Le prix du MDI a plus que doublé. D’environ 1 200 € la tonne, il atteint 2 500 € la tonne aujourd’hui. Il semble même que la tonne coûte déjà 3000 € en Chine. L’impact sur l’augmentation des coûts de production des panneaux sandwich est de l’ordre de 30 % si on y ajoute l’effet acier.

 

Le problème de pénurie de MDI devrait s’estomper à la fin de cette année. Mais le prix va rester à ce niveau exceptionnellement élevé, et de manière durable, compte tenu la croissance de la demande soutenue (Chine en particulier) et des capacités de production en face

 

Quelles sont les réactions des clients aujourd’hui ? Et quels pourraient être à terme les effets de cette situation ?

 

Valérie Prudor

: Les clients sont très perturbés dans leurs plannings de chantier, dans l’impact de la répercussion des hausses non prises en compte à l’époque du chiffrage des projets réalisés aujourd’hui.

 

Les étancheurs qui utilisent des panneaux PU pour isoler les plateformes en toiture disent pour certains vouloir basculer vers des isolants minéraux au détriment des mousses PIR ou PU...

 

www.enveloppe-metallique.fr.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2107 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique

Ventilation double flux dans le résidentiel

Installation d'assainissement autonome - NF DTU 64.1

Isolation en sous face des planchers bas - NF DTU 27.1