Les habillages métalliques à la conquête des façades

Les habillages métalliques à la conquête des façades

Avec pour principal système, le bardage ventilé sur isolant en extérieur, les façades en métal ont conquis la maison individuelle en neuf comme en rénovation.


Liberté architecturale et palette de couleurs infinies pour des façade pérennes : l’habillage métal séduit de plus en plus de logements. © Photo Sergio Grazia/Gaëtan Le Penhuel Architectes

 

Avec un marché de l’isolation thermique par l’extérieure qui représentait près de 20 millions de mètres carrés en 2015* et « qui continue de prendre de l’ampleur soutenue par la Réglementation thermique 2012, que ce soit en neuf mais aussi en rénovation, l’habillage métallique profite de cet engouement », note Alexis Gaillard, responsable bureau d’études pour Rheinzink.

 

Avec une tendance forte sur le marché du résidentiel : « le système le plus porteur est celui du bardage rapporté sur isolant avec ossature secondaire et lame d’air pour ventiler ». Constat partagé par Arnaud Huet, responsable architecture France chez 3A Composites (Alucobond).

 

« Pour la maison individuelle, nous avons de plus en plus de demandes axées sur la façade en métal. Elle est prisée pour son aspect contemporain, dans des teintes anthracites mates, pour recouvrir le bâtiment en toute hauteur sur des architectures avec toit plat ou en mariage avec de la pierre. Nous constatons aussi en rénovation, le choix d’habillage métallique de façade avec ITE pour des surélévations ou des extensions. Grâce à la nouvelle réglementation thermique, beaucoup de logements osent désormais la façade métallique ».

 

Le marché renoue avec la valeur

 

D’autant que les habillages métalliques ne sont pas forcément plus onéreux qu’une autre solution types bois, fibrociment ou PVC : « en alternative à ces matériaux ou en complément car les architectes aiment de plus en plus mixer l’organique et le minéral, nous proposons des clins en zinc au même niveau de prix.

 

Ils présentent l’avantage de ne pas s’entretenir, de ne pas se décolorer, ni de se nettoyer », note Fabien Moulin, responsable marketing et communication de VM Zinc. Côté distribution, elle reste dans les mains de négociants spécialisés couverture-zinguerie, ou de quelques généralistes, ce marché se destinant principalement à des professionnels du métal.

 

Les ravaleurs sur les rangs !

 

Néanmoins, face à l’engouement pour l’ITE et le bardage rapporté en métal, d’autres entreprises se sont intéressées à ce marché. « Alors que ce type de façade restait réservé aux menuisiers, des ravaleurs ont commencé à en poser, ne sachant pas forcément estimer cette mise en oeuvre », dévoile Arnaud Huet.

 

Conséquence : le marché a connu une baisse en valeur, « aujourd’hui absorbée car ces entreprises savent désormais l’évaluer ». Pour des façades techniques, esthétiques et performantes énergétiquement à forte valeur ajoutée.



Comment convaincre vos clients

 

Pourquoi choisir cette solution ?

 

  • Facilité de pose et mise en œuvre connue et maîtrisée.
  • Esthétique de façade contemporaine ou plus traditionnelle selon le souhait du maître d’ouvrage, avec une grande liberté créative, grâce à une large palette de finitions de surface selon les matériaux.
  • Patine naturelle avec le zinc et le cuivre qui apporte du vivant à la façade
  • Possibilité de traiter l’intégralité de l’enveloppe avec la même solution
  • Longévité de la façade.

 

Quel budget prévoir ?

 

Acier, aluminium, zinc ou cuivre… Finitions et type d’architecture souhaitée, le budget sera fonctions des produits, de la finition souhaitée quand la couleur à la demande devient tendance, fixation invisible prisée ou visible moins onéreuse… Un bardage métallique en façade s’envisage à partir de 80 à 90 € HT/m2 pour le système le plus simple, jusqu’à 250 €HT/m2 voire beaucoup plus quand la notion du sur-mesure entre en jeu.



L’avis d’un membre du SNBVI* : Fabien Moulin responsable marketing/communication VMZinc

 

Fabien Moulin responsable marketing / communication VMZinc

 

Le métal apporte une réponse globale en façade et couverture

 

Les techniques de bardage ventilé et vêture pour l’isolation par l’extérieur existent depuis longtemps. Récemment la Réglementation Thermique 2012 a permis de stimuler l’ensemble de la filière pour développer plus encore ces solutions pertinentes pour l’enveloppe du bâtiment.

 

Si les objectifs de la loi de transition énergétique dépassent largement le cadre de cette RT (devenue obsolète), les solutions de bardages et vêtures isolés y répondent bien en termes de performance thermique car elles ont su évoluer ces dernières années. Les fabricants proposent aujourd’hui des systèmes aux avantages multiples : non seulement énergétiques, mais aussi environnementaux, urbanistiques, esthétiques, etc. C’est la façade intelligente promue par le SNBVI*.

 

Bardages attractifs

 

En particulier, les solutions métalliques pour la façade présentent des systèmes de bardage attractifs. Ils bénéficient en effet d’atouts indéniables : multiplicité des formats, notamment les très grands formats, des formes, des types de pose, et enfin la grande variété d’aspects esthétiques. De plus, avec les exigences techniques et énergétiques pour l’enveloppe du bâtiment, le métal apporte une réponse globale, en façade et en couverture.

 

Le zinc et le cuivre, très créatifs

 

Plus précisément, les matériaux comme le zinc ou le cuivre ouvrent notamment des possibilités créatives infinies en matière d’architecture : toutes les formes sont possibles, droites ou arrondies, convexes, concaves, … toutes les audaces de calepinage quasi-réalisables pour créer des volumes uniques, à multiples facettes.

 

Et surtout les finitions : un matériau comme le zinc, issu originellement de la couverture, permet les finitions les plus abouties, et un contrôle des détails de façon idéale pour la façade. Par ailleurs, le zinc laminé, comme le cuivre, permet aux bâtiments de s’inscrire dans une vraie démarche de développement durable avec le réemploi des matériaux, recyclables à 100 %. Ces choix en matière de façade s’imposent comme des solutions contemporaines, durables et pérennes dans le temps : les solutions d’avenir. »

 

*Syndicat national des bardages et vêtures isolés / VMZinc est membre fondateur du syndicat

 

 

Ce qu’en dit la réglementation

 

  • Depuis le 1er janvier 2017, tous les bâtiments à usage d’habitation, de bureau, de commerce et d’enseignements, et les hôtels doivent mettre en œuvre une isolation thermique à l’occasion de travaux importants de rénovation.

 

Cette obligation relève du décret dit de « travaux embarqués » n° 2016-711 du 30 mai 2016 relatif aux travaux d’isolation en cas de ravalement de façade, de réfection de toiture ou d’aménagement des locaux en vue de les rendre habitables.

 

Pris en application de l’article 14 de la loi de 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte, il précise les conditions dans lesquelles l’article L.111-10 du code de la construction et de l’habitat s’appliquent. L’isolation thermique par l’extérieur en cas de ravalement important concerne les façades constituées de briques industrielles, de blocs bétons industriels ou assimilés, de béton banché ou de bardages métalliques.

 

  • Instruction Technique (IT 249) : règlement de sécurité contre les risques d’incendie et de panique dans les établissements recevant du public (ERP). 

 

En cas d’incendie, ce dernier estime que les bardages doivent résister au minimum pendant une heure pour évacuer les personnes dans les bâtiments. Pour éviter la propagation du feu deux variables entrent en ligne de compte : le type de matériau utilisé, et l’alimentation en oxygène entre l’isolation et le parement extérieur de la façade.

 

La première mesure de prévention est de veiller à la stabilité de l’ossature sur laquelle la façade métallique est rapportée. La lame d’air des bardages ventilés représente une source d’oxygène continue pour les flammes risquant de favoriser leur dispersion vers les niveaux supérieurs. Pour éviter une inflammation complète, la lame d’air doit être rompue tous les deux niveaux, et à tous les niveaux pour l’ossature bois.

 

Les matériaux formant la coupure doivent continuer d’assurer leur fonction à une température supérieure à 900 °C. Une bavette continue en acier galvanisé ou inox de 15 /10 mm peut recouper horizontalement, entre les niveaux, l’ensemble de la structure au droit des nez de dalles. Elle doit être fixée sur le support maçonné par chevillage tous les mètres.

 

 

En savoir plus



  • Les Recommandations professionnelles Règles de l’Art Grenelle Environnement 2012, édition de juillet 2014 – neuf et rénovation -, traitent des Bardages en acier protégé et en acier inoxydable – Conception et Mise en œuvre.

 

Objectif : définir les prescriptions minimales de fabrication, de conception et de mise en œuvre des bardages en acier traditionnels. Les Règles professionnelles pour la fabrication et la mise en œuvre des bardages métalliques – deuxième édition (1981) restent applicables pour la partie aluminium.

 

http://www.programmepacte.fr/sites/default/files/pdf/recommandation-pro-rage-bardages-acier-protege-et-inoxydable-2014-07_0.pdf


  • Les Recommandations professionnelles Règles de l’Art Grenelle Environnement 2012, édition de mai 2015 – neuf et rénovation, visent la Mise en œuvre des procédés de bardage rapporté à lame d’air ventilée (Isolation thermique extérieure). 

 

Ce sont les Recommandations Professionnelles RAGE 2012 Bardages en acier protégé et en acier inoxydable – Conception et Mise en œuvre qui visent les bardages métalliques rapportés, avec ou sans lame d’air ventilée.

 

http://www.programmepacte.fr/sites/default/files/pdf/recommandation-pro-rage-ite-moe-procedes-bardages-rapporte-lame-air-ventilee-2015-05_0.pdf


 

PRODUITS

 

Rheinzink Art Line de Rheinzink : Modularité en façade

Proposés dans différents formats standard, les six modules du système Art-Line conçu par Rheinzink, offrent une infinité de combinaisons. En zinc, adaptés à une pose verticale, horizontale, aléatoire ou en trame carrée, ils se fixent de manière invisible sur la sous-construction en bois. Des profilés de finition permettent de réaliser les détails architecturaux : angles intérieurs et extérieurs, pieds de bardage… Proposée en zinc Rheinzink –prePatina clair, cette patine naturelle créée une esthétique gris bleu.
Nuancier Vintage d’Alucobon : Nouveau nuancier inspiré de la tradition

La large palette de gammes de la marque d’architecture Alucobond s’est enrichie d’un nouveau nuancier vintage, inspiré des matériaux traditionnels de la construction. Ces surfaces empruntent le meilleur de chacun sans leurs inconvénients : du béton sans prolifération de mousses, de l’acier rouillé sans lessivage, du cuivre patiné sans traces de rouille en cas d’intempéries, ou du métal oxydé sans corrosion progressive. Léger avec seulement 7,6 kg/m2, ce panneau composite aluminium se plie ou se cintre selon les envies.
Bardage plan de Dal Alu : Pour façade personnalisée

Le bardage plan Dal’Au est un système en aluminium à fixations cachées, qui se combine à différents matériaux en ITE, ou à installer comme parement décoratif. Fabriqué sur mesure, il est disponible dans de nombreuses teintes traditionnelles, contemporaines ou vitaminées, et se combine avec l’ensemble des gammes du fabricant. Ce bardage plan se met en œuvre selon les règles professionnelles du bardage rapporté, par fixation mécaniques cachées sur une ossature secondaire réglable. Les lames peuvent être posées horizontalement ou verticalement.
Couleurs Pigmento de VM ZINC : Nouvelles couleurs tendances

En complément des quatre Pigmento existants (brun écorce, rouge terre, vert lichen et bleu cendre), VMZinc propose de créer des teintes au choix. Ses couleurs originales à la demande répondent aux spécificités des projets. Chaque nouvelle teinte marie la trame naturelle du Quartz-Zinc et les pigments colorés souhaités. À retrouver dans les épaisseurs 0,7 mm ; 0,8 mm et 1 mm, et à décliner dans tous les systèmes de façades et couvertures de l’industriel. Pour créer une enveloppe zinc unique.

Offre logements d’Arval by Arcelor Mittal : Conception en toute liberté

L’offre logements d’Arval by Arcelor Mittal ouvre à toutes les créations en jouant avec les multiples formes du métal, les revêtements et les aspects de surface. Manufacturés sous forme de profilés, de lames ou de cassettes pliées, pleins ou ajourés, ces composants sont fabriqués sur mesure en petites ou en grandes quantités. Des perforations standard ou à la demande renforcent l’originalité des parements et tamisent la lumière. Une offre qui se décline en acier revêtu, prélaqué, inoxydable ou autopatinable…

©Photo Sergio Grazia/Gaëtan Le Penhuel Architectes

IT-Fix Clip d’IT Fixing : La fin des ponts thermiques

Cette équerre de façade réglable à rupture de pont thermique est destinée à la mise en œuvre des bardages sur ossature bois ou métallique. Plus performante thermiquement qu’une équerre en aluminium ou en acier, elle réduit de 50 % l’épaisseur de l’isolation thermique pour la même performance thermique de la paroi par rapport à la mise en œuvre d’un bardage avec une équerre traditionnelle. Ainsi, la résistance thermique de l’isolant de façade n’est plus dégradée par les ponts thermiques des équerres de fixation. Pour des parements légers et lourds.

 

 



Source : batirama.com / Stéphanie Lacaze Haertelmeyer  

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saississez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saississez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits





Articles

Votre avis compte

Le projet du nouvel aéroport Notre-Dame-des-Landes près de Nantes, vous êtes plutôt... (1392 votants)
pour
contre
indifférent