Plancher chauffant en rénovation : hydraulique ou électrique ?

Plancher chauffant en rénovation : hydraulique ou électrique ?

Avec un succès affirmé dans le neuf, le plancher chauffant propose aussi des solutions pour les chantiers en rénovation. Hydraulique ou électrique, ce système s’avère une bonne alternative aux radiateurs.

FLEXIClean & SKINReflex : les isolants d’EDILIANS, nouvelle génération !


 

Avec un marché français estimé à 10 millions de m² par an, solutions hydrauliques et électriques confondues, le plancher chauffant connaît une forte progression depuis 4 ans. Le segment électrique tire bien son épingle du jeu avec une croissance annuelle de ±10 %. Ce sont maintenant des systèmes réglementés par des normes qui sont mis en œuvre (DTU 65-8 et PRE 09.07), avec des spécifications de pose bien précises (température superficielle au sol de 28 °C maximum) et des Avis techniques. Notons le dégagement des murs et cloisons dans les logements, en raison de l’absence de radiateurs.

 

Pas de salissures


Absence de radiateurs signifie donc aucune salissure des murs due à la convection des radiateurs. Ces systèmes se posent aussi quand on intervient en rénovation, grâce à des hauteurs d’isolants de plus en plus faibles. Qu’ils soient électriques ou hydrauliques, ces planchers chauffants se distinguent par une différence essentielle?: leur coût. Le plancher électrique est avantageux au niveau installation, mais nettement moins qu’une solution hydraulique dès que l’on parle d’exploitation. Alors une chose est sûre, il est impératif de bien apprécier les attentes du client final avant d’opter pour telle ou telle solution.


Source : batirama.com / L. Denovillers

 

Avis d’expert - Eric Mantionne*  « Réaffirmer la vocation des systémistes »

 

« Créé en 1984, Cochebat représente 90 % du marché français quand on parle de plancher chauffant hydraulique (8 millions de m² posés en 2008), à travers 12 entreprises et un chiffre d’affaire annuel de 500 millions d’euros. Aujourd’hui, notre syndicat tire la sonnette d’alarme concernant les mélanges de procédés sur les chantier : il est indispensable de réaffirmer la vocation de nos fabricants spécialistes en planchers chauffants hydrauliques. Nous voyons encore trop souvent des installateurs mélanger les procédés, en achetant ici la dalle isolante, là le tube et encore ailleurs un système de fixation ou un distributeur, puis d’assembler le tout. Il faut bien savoir que cette pratique n’est pas interdite au titre de la réglementation, à partir du moment où ces produits respectent un certain nom­bre de caractéristiques techniques et réglementaires. Cependant on ne peut pas, dans ces situations, mesurer les résultats et être certains d’une performance optimale.

 

Seuls les systèmes posés suivant leurs Avis techniques peuvent présenter des performances mesurées et un résultat avéré. Dans ce sens, il est impératif que toute la filière soit sensibilisée à cet état de fait, et dans cette optique nous travaillons avec la FNAS(2) afin d’informer et de former les distributeurs dans le domaine du plancher chauffant hydraulique ». En effet, plus les clients auront face à eux des professionnels reconnus (installateurs, distributeurs et fabricants), moins les contre-références seront possibles.


*Président de Cochebat (1)


(1) Cochebat : Syndicat national des fabricants de composants et de systèmes intégrés de chauffage, rafraîchissement et sanitaires. http://www.cochebat.org
(2) FNAS : Fédération française des négociants en appareils sanitaires, chauffage, climatisation et canalisations. http://www.fnas.fr

 



 









FLEXIClean & SKINReflex : les isolants d’EDILIANS, nouvelle génération !


Généralement alimenté par une pompe à chaleur (PAC) réversible, le plancher chauffant et rafraîchissant s’installe maintenant aisément en rénovation. Principal avantage de cette solution, la production d’énergie.     

 


Une pompe à chaleur bénéficie d’un coefficient de performance (Cop) intéressant (3 ou 4 suivant les modèles), ce qui veut dire qu’elle restitue 3 ou 4 fois plus de kW qu’elle n’en consomme. Pour ce qui est de la distribution, le principe reste simple. Comme en chantier neuf, l’eau circule dans un réseau de tubes, en cuivre ou matériaux de synthèse, installés sur des plaques d’isolants (planes ou à plots), le tout recouvert d’une chape. Le principal souci en rénovation réside dans l’épaisseur des panneaux isolants mais, aujourd’hui, les fabricants proposent des produits minces avec des performances thermiques et acoustiques intéressantes. La température ambiante obtenue est homogène et uniforme dans chaque pièce, et ceci de manière indépendante grâce à une régulation pièce par pièce par liaison filaire, ou radio. Le confort de l’utilisateur s’en trouve amélioré car la sensation de sol froid en présence de carrelage, par exemple, disparaît. La sensation de chaleur est différente avec un plancher chauffant, par rapport à une solution en radiateurs. On dit que pour une température ambiante de 18 °C en plancher chauffant on a la même sensation que pour une température de 20 °C en radiateurs. Le client final aura, de ce fait, tendance à moins monter en température sa chaudière et réalisera ainsi des économies d’énergies. Rappelons qu’un degré supplémentaire en température intérieure représente un surplus de 7 % de dépense énergétique réelle.

 

Intérêts : bénéficie d’une production par pompe à chaleur et de son coefficient de performance. Coût d’exploitation réduit.
Limites : plus coûteux qu’une solution électrique à l’installation.

 

Solution n° 2 : Électrique : un investissement réduit


La souplesse de l’énergie électrique est un argument qui fait souvent pencher la balance vers le plancher chauffant électrique. Toutefois il ne faut pas perdre de vue qu’en coût d’exploitation, cette solution montre parfois ses limites. 

  
shema_plancher_1ok.jpg

Au niveau technique, le principe est le même qu’une solution hydraulique. On incorpore une tresse électrique dans une chape flottante armée inférieure ou égale à 5?cm d’épaisseur, désolidarisée mécaniquement et thermiquement du bâti. Le tout repose sur un isolant thermique et acoustique qui permet d‘orienter le flux de chaleur vers le local à chauffer. L’intérêt du système électrique en rénovation est qu’il n’y a pas de source d’énergie à gérer (chaudière ou pompe à chaleur), il suffit juste de raccorder la trame électrique sur le secteur, d’où un coût d’investissement intéressant. À titre d’exemple, une solution plancher chauffant électrique pour une maison individuelle de 120 m² coûte environ 10 000 €, alors que pour une solution hydraulique il faut compter 50 à 60 % de plus.
Plus d’infos sur http://www.promodul.fr

 

Intérêts : très avantageux en coût d’installation. Facilité de raccordement sur le réseau électrique
Limites : son coût d’exploitation peut faire réfléchir. Consommations électriques élevées.

 

Infos pratiques

 

Le rayonnement, qu’est-ce que c’est ?


Contrairement à la convection qui génère des déplacements d’air et de bactéries par la même occasion, le rayonnement est un mode d’échange de chaleur qui utilise les ondes infrarouges comme vecteur de transfert. Le principe est simple. Deux objets ou deux corps de températures différentes rayonnent naturellement l’un vers l’autre, sachant que les flux de chaleur vont toujours de l’élément le plus chaud vers l’élément le plus froid. Dans le cas d’un plancher chauffant, le rayonnement émis dans l’ambiance par le plancher se transforme en chaleur au contact d’un occupant, d’un objet ou d’une paroi plus froide, par exemple. Toutes ces surfaces ainsi chauffées rayonnent à leur tour et transmettent leur chaleur à l’ambiance créant de cette façon des conditions de confort optimales pour les occupants.

 

Quels revêtements choisir ?


Même si le carrelage ou la pierre naturelle sont les revêtements les plus fréquents en présence d’un plancher chauffant, il convient de veiller à ce qu’ils ne soient pas trop épais pour ne pas altérer le rayonnement de la chaleur. Toutefois, la plupart des revêtements peuvent venir recouvrir un chauffage par le sol. Les professionnels déconseillent tout de même les parquets flottants et les moquettes (sur mousse). Attention aussi aux essences de bois utilisées en parquet. On positionnera de préférence du sapin, chêne ou teck, en évitant l’érable ou le hêtre, sensibles à la chaleur. Dans le cas des planchers réversibles (chauffant-rafraîchissant) une étude particulière est nécessaire. Il convient alors de se reporter vers l’Avis technique du système utilisé

 

Chauffagistes, chapistes et carreleurs : messieurs, dialoguez !

 

Qui dit rénovation dit délai ! Qui dit délai dit pression du maître d’ouvrage… Malgré les sollicitations du client, il faut impérativement respecter les temps de séchage des chapes fluides à base de ciment ou de sulfate de calcium. Elle doit être sèche à cœur, le test à carbure s’impose?! Le chapiste doit fournir les résultats de ces tests d'humidité résiduelle (THR), qui assurent au carreleur que la chape peut être carrelée. Ils sont effectués à la bombe à carbure (prélèvements de morceaux du cœur de la chape qui sont mis en réaction) et les mesures doivent s'inscrire dans une fourchette comprise entre 0,5 et 1 % comme le stipulent les textes de référence.

 

Ces tests sont toujours difficiles à faire effectuer du fait de leur coût et de l’obligation faite au chapiste de revenir sur le chantier. Vient ensuite le chauffagiste qui se doit de faire la mise en chauffe du plancher de façon progressive, comme l’indiquent les textes réglementaires. C’est ensuite au carreleur de jouer, mais attention, sa responsabilité est engagée dès lors qu’il accepte le support. Une bonne coordination entre le chapiste, le chauffagiste et le poseur de revêtements de sol s’impose et sera le gage d’un chantier réussi.


Messieurs dialoguez !

 






Articles qui devraient vous intéresser

1 Commentaire


- -
  • par fatima elmaaroufi
  • 0
  • 0

Bonjour, Merci de nous faire une offre pour la consultation ci après : Plancher chauffant Dalles planes 25 mm Elea Evolution 3000 m² Kit Eleatram : 100W/m² (17W/ml) Thermostat 50U Adjuvant 40U Isolation périphérique 1750 ml Merci Cordialement FATIMA ELMAAROUFI

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits


Mixokret M 760 Stage V - Transporteur de chape

Votre avis compte

Les aides aux entreprises face à la crise énergétique vous semblent-elles plus claires et faciles d'accès qu'avant ? (3 votants)
Oui, le Gouvernement a simplifié les choses.
Non, on n'y comprend toujours rien.
 

Articles

Nouveautés Produits



Boutique

Détails et points singuliers Bardages rapportés

Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation