JPC* : l’année des défis pour les métiers de la pierre

JPC* : l’année des défis pour les métiers de la pierre

Face à une activité trop calme et à la menace des poussières de silice, Christian Schieber, président de l’Una métiers de la pierre prône plus que jamais l’adaptation des artisans.




« Même si un démarrage réel de l’activité se fait toujours attendre, avec des volumes de pierre achetés toujours en baisse, le bout du tunnel n’est peut-être plus très loin, car les effectifs dans les entreprises, eux, ne baissent plus ! » indique Christian Schieber, président de l’Una Capeb métiers de la pierre.

 

Le président annonce d’ailleurs prochainement une opportunité à saisir pour les artisans : un système de mise en œuvre de pierre agrafée est en voie de mise au point, qui permettra de réaliser décoration et isolation dans le petit bâtiment.

 

« La décoration devrait également se développer, en salle de bain, cuisine, sols, escaliers, ... A nous de montrer que la pierre n’est pas forcément synonyme de matériau coûteux. »

 

Poussières de silice : danger !

 

Le président de l’UNA monte d’un ton lorsqu’il évoque des sujets épineux : « L’Union Européenne va légiférer sur la poussière de silice (aujourd’hui, il est question d’un seuil de 0,1 µg/m3 d’air et, en application du principe de précaution, l’UE veut le porter à 0,05), ce qui agite le monde du bâtiment en général et nous concerne au premier chef.

 

Nous appliquons le principe de précaution dans les entreprises, autant que faire se peut ; mais en réalité, nous ne savons pas précisément ce que nous respirons car toutes les pierres ne produisent pas de telles poussières. Il faut faire preuve de bon sens avant tout. Nous sommes soucieux de la prévention de la santé des professionnels.

 

La Capeb va lancer une étude pour identifier quels matériaux sont riches en silice. » La filière du bâtiment dans son ensemble est alertée sur la question et compte apporter une réponse collective à l’UE.

 

Evolution numérique

 

Lors des JPC, les pros de la pierre se consacreront surtout à l’évolution numérique de leurs métiers, « Le numérique est aujourd’hui incontournable, tant du point de vue des plates-formes commerciales que des aides techniques à la prescription. Même dans le domaine du funéraire, les particuliers font appel à Internet pour trouver ce qui leur convient ! »

 

L’autre grand thème sera l’isolation thermique par l’extérieur et ses deux techniques possibles de  parement en pierre naturelle. « C’est une solution intéressante, en neuf comme en rénovation. Là encore, nous nous adaptons ! »

 

* Journées professionnelles de la construction (Capeb) à Strasbourg les 20 et 21 avril




Source : batirama.com / Emmanuelle Jeanson

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Selon vous, le BTP est-il un secteur innovant ? (5 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits

airHome 800 Xtrem Heating