Bouygues annonce un bond de 82% du bénéfice net pour 2016

Bouygues annonce un bond de 82% du bénéfice net pour 2016

Le groupe diversifié Bouygues a dégagé un bénéfice net de 732 millions d'euros en 2016, pour un chiffre d'affaires en repli de 2% à 31,76 milliards.





Les analystes interrogés par le fournisseur de données financières Factset tablaient sur un bénéfice net de 547 millions d'euros, contre 403 millions en 2015. Ce résultat net intègre le produit de cession de participations dans deux sociétés concessionnaires autoroutières, Adelac (A41) et Atlandes (A63).

 

Retraité des éléments exceptionnels (charges non courantes et cessions), le bénéfice net affiche une croissance de 29% à 632 millions d'euros. A périmètre et taux de change constants, l'activité serait restée stable en 2016, indique le groupe, qui se félicite de "la forte progression" de ses résultats, "portée par Bouygues Telecom et les activités de construction".

 

Vers une amélioration de sa profitabilité

 

Le résultat opérationnel courant est ressorti l'an dernier en hausse de 19% par rapport à 2015 à 1,1 milliard d'euros, tandis que la marge opérationnelle courante du groupe a progressé de 0,6 point sur un an pour s'établir à 3,5%.

 

En matière de prévisions, Bouygues table cette année sur une poursuite de l'amélioration de sa profitabilité, "portée par tous les métiers", grâce à des "avantages concurrentiels différenciants et à un carnet de commandes à un niveau élevé" dans les activités de construction, où le groupe continuera de "privilégier la rentabilité au volume".

 

"La marge opérationnelle courante devrait ainsi poursuivre son amélioration en 2017", dit-il.

 

Dans les autres branches du groupe

 

Bouygues Telecom, qui a dégagé un bénéfice net de 83 millions d'euros cette année après une perte en 2015, "confirme son objectif de marge d'Ebitda de 25% cette année et se fixe un nouvel objectif de 300 millions d'euros de cash-flow libre à horizon trois ans".

 

Pour TF1, le groupe vise un "taux de marge opérationnelle courante à deux chiffres en 2019" grâce à une "gestion rigoureuse". L'endettement net ressort à 1,9 milliard d'euros à fin décembre 2016, en baisse de 695 millions d'euros comparé à un an plus tôt. Quant au ratio d'endettement net sur capitaux propres, il est de 20%, en amélioration de 8 points sur un an grâce à une "forte progression" de la capacité d'autofinancement du groupe (+21%) et à des cessions d'actifs notamment.

 

Le carnet de commandes des activités de construction atteint un "niveau record" de 30,2 milliards d'euros à fin décembre 2016, en hausse de 4% sur un an - dont 16 milliards à l'international (+2%) grâce notamment au contrat pour la centrale nucléaire de Hinkley Point au Royaume-Uni.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 496 - Avril / Mai 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (713 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Les enduits de façade - NF DTU 26.1

Installation d'assainissement autonome - NF DTU 64.1

Fenêtres en travaux de rénovation Aluminium, bois, PVC