Une hausse de 33,3% du bénéfice net pour Eiffage en 2016

Une hausse de 33,3% du bénéfice net pour Eiffage en 2016

Le groupe français de BTP et de concessions Eiffage a publié un bénéfice net et des marges opérationnelles en hausse pour 2016 dans toutes ses activités.





En tenant compte d'un ajustement des impôts différés lié à la baisse de l'impôt sur les sociétés en France à compter de 2020, comptabilisable en 2016, le bénéfice net est même en hausse de 52,2% précise le groupe.

 

Le chiffre d'affaires est resté quasi stable l'an dernier, à 14 milliards d'euros (+0,7%). De son côté le résultat opérationnel courant s'élève à 1,6 milliard d'euros, portant ainsi la marge opérationnelle à 11,4% contre 10,3% en 2015, indique Eiffage.

 

Ce résultat opérationnel progresse tant dans les travaux (+10,2%) que les concessions (+11,8%), se félicite-t-il.Pour 2017, Eiffage indique que "grâce à une prise de commandes soutenue, le carnet de commandes des travaux s'élève à 12 milliards d'euros, en hausse de 5,1% sur un an", soit 12,6 mois d'activité.

 

Les résultats par branche

 

"Ainsi et malgré une moindre croissance attendue du trafic autoroutier" liée à un effet de base défavorable, "le groupe anticipe une légère croissance de son activité et une nouvelle progression de ses résultats".

 

Par métiers, dans la branche Construction, "la hausse d'activité, alliée à une bonne maîtrise des frais de structure", a permis une légère hausse de la marge à 4% l'an dernier, contre 3,9% en 2015. Au sein de la branche Infrastructures, "les importants efforts de réorganisation consentis" dans l'activité "métal" en France, ainsi que dans la route "qui connaît, par ailleurs, une stabilisation de son activité", ont fait progresser la marge à 2,2% contre 1,7% en 2015.

 

De son côté la branche Energie poursuit le redressement de sa marge opérationnelle (4% contre 3,7% en 2015) en France, en régions, comme dans la division systèmes et les filiales européennes. Enfin la marge opérationnelle des Concessions s'élève à 48,4% contre 45,3% en 2015, "principalement du fait de l'augmentation sensible du trafic enregistrée sur l'ensemble des concessions autoroutières et de la maîtrise des dépenses d'exploitation".

 

Le cash flow libre s'établit à 417 millions d'euros - il tient compte d'investissements de développement dans les concessions "toujours importants", de l'ordre de 634 millions d'euros sur la filiale de concessions autoroutières APRR notamment. Le groupe prévoit de proposer à l'assemblée générale du 19 avril la distribution d'un dividende de 1,50 euro par action.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 496 - Avril / Mai 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (717 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique



Installation d'assainissement autonome - NF DTU 64.1