La Capeb juge "injustes" les critiques de l'UFC

La Capeb juge

La Capeb a protesté lundi contre une enquête de l'UFC Que Choisir qui "jette injustement l'opprobre" sur les artisans labellisés RGE.



Rappelant "l'engagement du bâtiment artisanal pour la rénovation énergétique", la Capeb a estimé dans un communiqué que l'association de consommateurs "ignore les efforts consentis par l'ensemble de la filière sur ces dernières années" pour obtenir ce label synonyme de "travaux de meilleure qualité".

 

Parmi les critiques relevées par l'enquête de l'UFC-Que choisir: des "prix exorbitants" pratiqués par les artisans RGE ("reconnu garant de l'environnement"). "Il n'y a pas de prix standard", a répliqué la Capeb, car ceux-ci "dépendent de la performance et de la qualité des produits ou équipements mis en oeuvre mais également de la situation réelle de l'habitation et des modes de vie des habitants".

 

L'enquête ayant pointé des "rénovations énergétiques incomplètes" préconisées par les artisans RGE, la Capeb a rétorqué que la rénovation globale ne représente que 10% de la rénovation énergétique. "Les particuliers ne peuvent pas toujours envisager une rénovation globale, parce qu'ils occupent souvent leur logement durant les travaux mais également parce qu'ils n'en ont pas toujours les moyens financiers", a poursuivi la Capeb.

 

Enfin la Capeb a jugé faible l'échantillonnage de l'enquête et a qualifié l'approche d'UFC-Que Choisir de "dogmatique et caricaturale". Environ 63.000 entreprises sont aujourd'hui qualifiées RGE, un label obligatoire pour bénéficier d'aides publiques au financement des travaux de rénovation énergétique, telles que l'éco-prêt à taux zéro et le crédit d'impôt développement durable (CIDD).

 

Selon une enquête de l'UFC publiée mercredi dernier, leurs prestations ne sont pas d'une qualité suffisante pour que les consommateurs puissent réaliser des travaux de rénovation énergétique "en toute confiance".

 

L'enquête a porté sur 10 maisons mal isolées dans 10 départements différents, et 42 professionnels ont été testés en août/septembre 2016.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

21 Commentaires


bronze
  • par GUIBERT Christine
  • 2
  • 1

Mon conjoint à plus de 40 ans d'Artisanat dans le bâtiment, alors parler de se lasser... me fait rire quand on juge un peu trop vite et que l'on ne connait pas la vie des autres. Si je me permet de dire ce que je pense sur l'ensemble, justement,c'est au vu de l'évolution du monde Artisanal, des formations bonnes et moins bonnes, de l'apprentissage qui a été réduit à rien alors que c'est vraiment une bonne école quand l'artisan qui l'a sous sa charge, lui apprend correctement, sans en profiter, le métier. Nous avons eu beaucoup de stagiaires (Barre, collégiens pour voir le métier, rééducations spécialisées, apprenti sur 2 ans avec un CAP et une maitrise..., etc...). J'ai l'impression qu'on me prend pour une rêveuse utopique. Tant pis, pour nous, c'est bientôt la retraite mais on pense surtout aux générations suivantes qui vont avoir des difficultés d'entreprendre s'ils ne font rien ! Nos élus sont des nuls car ils ne connaissent pas le monde du travail à la base. Ils ne connaissent que les chiffres du CAC 40 qui bousillent notre économie de base.


platine
  • par Remarque
  • 2
  • 1

Un auto-entrepreneur 14/12/2016 23:17:18 Mais il faut pas rêver ça toujours été comme ça, bon avec le RGE c'est pire surtout quand on voit ERDF et d'autres branles branles, mais que voulez vous il faut bien les occuper, c'est pas avec le poil qu'ils ont dans la main qu'ils pourraient être employés pour brancher des fils. D'ailleurs rien que pour les joindre il y a pu que de la façon virtuelle.


platine
  • par Remarque
  • 4
  • 0

ludo72 15/12/2016 10:50:45 Je partage tout à fait votre analyse, après avoir monté une structure de plus de 40 personnes, j'ai pu m'offrir le luxe après réflexion d'arrêter, je me suis refusé à vendre l'entreprise, j'ai conservé tout le matériel, pensant qu'un jour nos branles branles (cols blancs) seraient remerciés, eh bien non c'est l'inverse qui c'est passé en France on glorifie ceux qui ont des ampoules au postérieur, on congratule le virtuel, ceux qui font de l'argent sur le dos de ceux qui transpirent, etc... Ce qui pourra changer les choses et c'est malheureux même d'avoir à penser ça, mais c'est une révolution... Maintenant reste à savoir quand mais c'est une certitude nous en sommes plus très loin, car demander aux gens de travailler pour si peu pendant que des salaires mirobolants à faire du showbiz, à taper dans un ballon, ou à faire de la propagande ou faire le financier avec la valeur ajoutée de ceux qui salissent c'est bientôt fini.


- -
  • par ludo72
  • 4
  • 1

@Remarque : oui voter Marine aux deux tours c'est une évidence qui s'impose et c'est un des seuls moyens d'action qui nous reste à notre niveau ; seulement un des problèmes de fond est que trop d'artisans et d'acteurs économiques attendent encore tout de l'Etat et des organismes parasitaires qui gravitent autour, en espérant récolter les quelques miettes que le Système leur laissera, d'ailleurs au prix de plus en plus élevé au regard des contraintes d'investissements matériel, humain, de temps et d'argent... Nous devons au contraire les ignorer ne serait-ce que parque nous n'avons pas besoin d'eux au quotidien pour élargir notre réseau de clientèle, le sérieux et le travail bien fait, la réponse adéquate aux problématiques posées, nous n'avons ni besoin de l'Etat, ni de la Capeb, ni des usines à gaz type RGE et de tout leurs labels machin pour faire correctement nos métiers et satisfaire nos clients à des tarifs justes et raisonnables.


platine
  • par Remarque
  • 6
  • 2

GUIBERT Christine 14/12/2016 18:31:54 Pour 2017 moi maintenant et beaucoup de mes collègues nous allons voter pour Marine au deux tours, s'il y a deux tours bien entendu, car au bout de 40 ans ras le bol de ces gens là droite gauche et gauche droite en passant par le centre, nous allons donc finir notre carrière dans la précarité... Je ne veux même pas que mon fils reprenne.


platine
  • par Remarque
  • 6
  • 0

GUIBERT Christine 14/12/2016 18:31:54 Vous vous lasserez toute seule au bout de 40 ans d'activité dans le BTP... Tous ces organismes ne sont pas là pour améliorer votre quotidien, ils sont là pour servir les membres étatiques de ce pays c'est à dire les financiers, les fonctionnaires et les politiques, mais vous ne changerez plus rien maintenant car ils ont su se rendre indispensables en se présenteront comme nos défenseurs, mais c'est nos adhésions qui les intéressent pas sur le plan pécuniaire car leurs financements sont multiples, quand tout le monde du BTP aura compris cela ET DIRE QUE MAINTENANT POUR VOUS ACQUITTER DE VOS CHARGES LES ORGANISMES VIENNENT SE SERVIR DIRECTEMENT SUR VOTRE COMPTE SANS MÊME AVOIR BESOIN DE SOLICITER VOTRE AUTORISATION.


- -
  • par Un auto-entrepreneur
  • 2
  • 0

Demain la secrétaire de la boite passe la formation, après demain, les gars pourront aller bosser avec un joli logo collé sur leur camion ... pour un travail établi dans les règles de l'art... Je me maaaarre.


bronze
  • par GUIBERT Christine
  • 1
  • 1

Réponse : non, je ne crois pas au Père Noël mais à la force de chacun pour réagir et savoir dire non à ce qui se passe actuellement. A moins d'être des moutons, nos voix sont hyper importantes pour 2017 et changer la donne du respect du travail et des rémunérations comme cela se passait dans les années 70 (nos salaires correspondaient à notre diplôme et augmentaient au fur et à mesure avec une reconnaissance). La CAPEB fonctionne comme l'état mais ne défend pas l'Artisanat dans son ensemble. On est inondé de paperasserie qu'on ne sait jamais si on fait bien tout dans les normes (pire quand on embauche). C'est certainement volontaire pour faire disparaître le petit Artisan au profit des structures plus importantes. Pourtant, pour faire les travaux d'appoint (souvent à la main), on trouve de moins en moins de personnel qui veut le faire... Les Labels sont payants et le personnel de formation est-il vraiment compétent, va t-il sur le terrain ? Pour chaque situation,il faut s'adapter... et évoluer avec les nouveaux produits. Si on aime son métier, on le fait le mieux possible et c'est en fidélisant sa clientèle, qu'on sait qu'on travaille bien, qui fait aussi votre publicité par le bouche à oreille.


platine
  • par Remarque
  • 3
  • 0

Les qualifications ça toujours été qu'un coup de commerce... Dans le bâtiment il y a les DTU... Point barre pour ce faire il faut encore avoir du personnel qualifié !


platine
  • par Remarque
  • 2
  • 0

Tant que les gens n'auront pas compris que l'artisanat, auto-entrepreneurs, PME que depuis trois décennies environ c'est eux qui ont remplacé les esclaves du 18e siècle ils auront rien compris et pour cause regardez autour de vous, il y en a toujours un qui se croit plus malin que son collègue et qui s'installe...


platine
  • par Remarque
  • 2
  • 0

@GUIBERT Christine 12/12/2016 18:12:40, excusez moi de vous demander ça, mais vous croyez encore au père Noël?


platine
  • par Remarque
  • 3
  • 0

La CAPEB ne va quand même pas cracher dans la soupe ! Non allons quoi !


- -
  • par SINAEVE BRUNO
  • 0
  • 0

Si Batirama nous fait suivre l'activité de UFC et de la Capeb, pourrait il faire suivre nos remarques à l'UFC et la Capeb. Sinon cela ne sert à rien de faire des commentaires. Espérant avoir le retour de cette proposition...


- -
  • par ludo72
  • 1
  • 0

Tout est dit dans ces quelques commentaires qui ne témoignent rien d'autre que la réalité. Il n'y a aucun complot, mais il est logique que ces élites illégitimes et autoproclamées deviennent de plus en plus hargneuses dès que leurs intérêts et ceux qui leur sont redevables sont mis en cause, au prix même de vouloir défendre l'indéfendable. Les masques tombent, les gens de terrain qui galèrent tous les jours à cause de leurs co***ries voient bien que leurs pseudo élites ne cultivent rien d'autre que l'entre-soi, l'auto-cooptation, par les mêmes et au profit exclusif des mêmes. CAPEB, FFB, QUALIBAT et Certi-machin truc much... la base vous vomit, nous n'avons pas besoin de vous !


- -
  • par Ludo L
  • 2
  • 0

Bonjour, on en revient toujours à la même chose,"t'as des sous tu peux faire n'importe quoi! Tu peux pas payer, tant pis pour toi". Vous voulez assainir le marché, pourquoi pas un contrôle obligatoire de fin de chantier? Une espèce de "consuel" ouvrant droit au crédit d'impôt! Mais bon, certains arriveront encore à vendre ce contrôle à prix d'or!!


- -
  • par blackbee
  • 1
  • 0

En tant qu'artisan je trouve que l'UFC à PARFAITEMENT raison de dénoncer cette gabegie du RGE ! Leurs conclusions reflètent bien la réalité du terrain. Les clients courent après les subventions pour des petits travaux, et les artisans qui ont besoin de manger et à qui le RSI mange un bras par an, font ce qu'ils savent faire de mieux dans leur spécialité. Normal ! L'UFC n'avait-il pas proposé de subventionner les projets non pas en fonction "du bon matériel provenant du bon industriel" mais plutôt en fonction du résultat et de la qualité du projet ? La CAPEB joue les victimes, pleurniche sur son sort ... mais elle récolte les fruits d'un corporatisme acharné et de sa position dogmatique. Les technocrates et autres ADEME, se sont empressés de rajouter une (voire deux) couche(s) de complications, la « haute institution » a montré ainsi son existence … Un peu moins son utilité. La réalité a rattrapé CAPEB, ADEME, Technocrate ? et alors ? Nous, sur le terrain la réalité c'est tous les jours, et ce sont eux qui nous l’infligent ! Un artisan qui fait mal son boulot n'est pas payé. Les vrais responsables de cette situation ubuesque du RGE vogueront de sièges en postes puis en retraite et la chanson recommencera ; et les économies d’énergie dans tout ça ? Là là là ...


- -
  • par eco expert
  • 0
  • 0

Après Qualibat, voila la Capeb!!! mais messieurs je vous rappelle que l'enquete de UFC ne fait que remonter les avis clients particuliers! Alors je vous engage à venir sur le terrain et laisser un peu vos salons professionnels pour ecouter les particuliers ! Certes dans les artisans il y en a des sérieux et d'autres moins , mais c'est vrai dans toutes profession! Par contre arrêtez de faire croire qu'un artsian est le mieux placé pour conseiller un client sur tous les domaines que représente la rénovation énergétique (ventilation/isolation/chauffage) et pas besoin d'architecte pour aborder une maison individuelle dans la grande majorité des cas; cela montre encore que vous connaissez très mal le marché, un particulier ne mettra jamais 500 ou 1000 euros voire plus faire un bilan et avoir des conseils pour sa maison, et ne me parlez pas de bureaux d'études avec des calculs scientifiques dans l'existant (rénovation) il faut aussi parler de thermiciens indépendants qui peuvent largement répondre aux préoccupations des particuliers sans avoir besoin de mesurer la déperdition d'un pont thermique entre 2 niveaux alors que l'isolation des combles est inexistante! Traitons les 80% du problème et nous aurons fait un grand bond en avant pour la rénovation énergétique! www.homzconfort-edo.fr.


bronze
  • par arthur
  • 0
  • 0

Tout à fait d'accord avec toi Christine, en plus pour les crédit ce n'est pas le gouvernement qui les donne c'est nous avec nos impôts pour des produits qui sont la plupart du temps de l'étranger. Artisan plombier - chauffagiste depuis de nombreuses années.


- -
  • par SINAEVE BRUNO
  • 0
  • 0

Il y a beaucoup de vrai dans les reproches de UFC, à force de faire les lois pour les gros, les petits vont disparaitre. Au lieu de donner des aides aux particuliers il n’y a qu’a tout supprimer et baisser les charges des entreprises au moins tous les Français pourront faire des travaux. En plus si nous avions moins de papiers à faire nous serons plus efficaces au boulot. De plus, si tout cela servait à la qualité ce serai bien mais ce n’est pas ça du tout, car depuis plus d'un an et demi que je suis RGE on ne me demande que des justificatifs de paiement Urssaf et d'impôts, mes bilans et autres papiers inutiles. Je ne pense pas que cela serve nos clients. Aussi depuis mon redressement judiciaire fin 2015 Qualibat m’a supprimé mon RGE que j’ai récupéré pour 2 mois et en criant fort. De quel droit le supprimer sans vérifier la qualité de mon travail? On voit bien par la qu’il n’y a que les finances qui comptent et surtout pas la qualité de notre travail. Si au bout de 15 ans d’activité et zéro sinistre on se retrouve en difficulté ce n’est pas par incompétence mais à cause d’un gros impayé.


bronze
  • par bazhudek
  • 0
  • 0

Il est consternant de constater ce corporatisme déplacé, lorsque UFC fait part d'un service où d'un produit défaillant, tout le monde applaudit mais lorsque ça touche son secteur alors là, on pousse des cris d'orfraie, on s'insurge, on suggère le complot ! Rappelons à la Capeb que c'est la 2e fois que UFC fait une enquête avec le même constat … on est quand même en droit de se poser des questions sur le RGE ! Tous les artisans autour de moi le considèrent comme un machin de plus à payer pour conserver son périmètre d'affaire … Messieurs de la Capeb, Qualibat et autre Ademe arrêtez de prendre les gens pour ce qu'ils ne sont pas !


bronze
  • par GUIBERT Christine
  • 5
  • 0

La Capeb devrait être plus près des petits artisans sérieux et moins défendre les plus grandes entreprises qui profitent de tous ces Labels sans forcément faire correctement leur travail. Nous avons encore un exemple sur notre commune. Tous les travaux effectués par plusieurs petites entreprises sont bien fait. Par contre, il y a des malfaçons réalisées par les entreprises plus grosses (+ de 10 salariés) car le travail n'est pas bien suivi et les matériaux sont moyens. La Capeb est bureaucratique, loin de la réalité et c'est ce qui va tuer l'Artisanat de base...

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits





Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (1415 votants)
Oui
Non
 

Boutique