NF DTU 34.1 – Portes et portails industriels, commerciaux et résidentiels

NF DTU 34.1 – Portes et portails industriels, commerciaux et résidentiels

Retrouvez ci-dessous toutes les informations relatives au NF DTU 34.1 - Mise en œuvre des portes et portails industriels, commerciaux et résidentiels.



Domaine d’application

Le NF DTU 34.1 “Mise en œuvre des portes et portails industriels, commerciaux et résidentiels” donne les spécifications de mise en œuvre des portes et portails, de la conception à l’ouvrage fini.

Il vise :

  • tous les types de matériaux (acier, aluminium, bois, PVC, etc.) ;
  • tous les modes de commande (manuelle, motorisée, etc.) ;
  • tous les types de travaux (neufs ou rénovation) ;
  • les ouvrages suivants :
    • Portes, portails et barrières levantes pour locaux industriels, commerciaux ou garages dans les zones d’habitation ;
    • Portes commerciales (rideaux à lames et grilles à enroulement) ;
  • toutes les zones climatiques ou naturelles de France.

 

Le NF DTU 34.1 ne traite pas :

  • des portes :
    • avec performance au feu ;
    • pour piétons ;
    • d’écluses, de bassins ;
    • de véhicules ;
    • blindées ;
    • etc. ;
  • des barrières de passage à niveau ou destinées uniquement au passage des véhicules.

 

La version en vigueur de ce NF DTU, à la publication de cette fiche, est celle d’août 2014.

 

Matériaux visés

Les exigences que doivent respecter les matériaux nécessaires à l’exécution des portes et portails industriels, commerciaux et résidentiels (fermetures, portillons, fixation, produits de calfeutrement, etc.) sont précisées dans la partie 1-2 « Critères généraux de choix des matériaux » du NF DTU 34.1.

 

Mise en œuvre : l’essentiel

Conception

Une attention particulière devra être portée lors de la mise en place de portes ou portails en cas de présence de joint de dilatation.

De nombreux matériaux peuvent être utilisés comme support :

  • maçonnerie (blocs de béton, briques de terre cuite, blocs de béton cellulaire, pierre naturelle) ;
  • béton ;
  • métal ;
  • bois ;
  • panneaux isolants.

Les fixations, quant à elles, doivent être compatibles avec le support considéré (voir tableau récapitulatif ci-dessous). Leur nombre et leur dimensionnement dépendront de la dimension et du poids propre du portail (ou de la porte) et de la classe au vent à respecter. Des prescriptions sont données dans le fascicule de documentation du DTU 34.3 « Choix des portes industrielles, commerciales et de garage en fonction de leur exposition au vent – Mémento pour les maîtres d’œuvre ».

 

Type de support

Fixations admises

Fixations interdites

Maçonnerie ou béton

  • Fixations avec :
    • vis spécifiques sans cheville ;
    • goujon à expansion ou chevilles métalliques à expansion ;
    • chevilles plastiques ou chimiques ;
  • Fixations traversant le support.
Chevilles à frapper

Bois

  • Fixations métalliques :
    • points lisses ou annelées ;
    • vis ou tire-fonds ;
    • boulons.
Non précisé dans le DTU

Métallique

  • Vis :
    • auto-perceuses de diamètre minimal 4,8 mm ;
    • à métaux dans trous taraudés ou non avec écrous ;
    • auto-taraudeuses ;
  • Goujons filetés soudés à l’ossature ;
  • Soudure ponctuelle.
Non précisé dans le DTU

 

En cas de nécessité de calfeutrement, ce dernier doit :

  • permettre d’assurer l’étanchéité de l’ouvrage dans tous les cas ;
  • être continu malgré la présence des fixations ;
  • tenir compte des mouvements prévisibles de l’ouvrage par rapport au support.

Il ne doit pas être recouvert (peinture, enduit, etc.).

Il peut être réalisé à l’aide de mastics extrudés ou de mousse imprégnée. En général, la mousse expansive ne permet pas d'assurer une étanchéité et une pérennité suffisantes.

En cas de raccordement électrique souhaité, ce dernier doit être conforme aux prescriptions de la norme NF C 15-100.

 

Mise en œuvre

Les prescriptions données ci-dessous sont applicables aussi bien pour la mise en œuvre de portes et portails en travaux neufs qu’en travaux de rénovation.

La manutention et le transport des produits doivent être faits avec grande précaution, de manière à ne pas déformer ou dégrader les éléments. L’entreprise de mise en œuvre s’assurera de ce point à la livraison sur le chantier. Il en est de même si un stockage temporaire sur chantier est nécessaire.

Avant mise en œuvre, l’Entrepreneur devra s’assurer que les supports sont conformes aux prescriptions données dans l’article 6.5 du NF DTU 34.1, notamment concernant la planéité, la verticalité, l’horizontalité et les réservations.

 

Tolérances de l’ouvrage

A défaut de données fournies par le fabricant de la porte ou du portail, ce(tte) dernier(e) devra respecter les tolérances ci-dessous :

 

Type de tolérances

Valeurs à respecter

Faux aplomb
(défaut de verticalité)

2 mm/m

Faux niveau
(Défaut d’horizontalité)

 

N.B. : Cette fiche rapporte l’essentiel du NF DTU 34.1. Elle ne se substitue en aucun cas à ce document normatif. Pour tout complément souhaité sur ce type de mise en œuvre, consultez le DTU disponible auprès de l’Afnor ou du CSTB.

 

 

Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2271 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer