Concours : une Equerre d’argent tout en bois

Concours : une Equerre d’argent tout en bois

La construction Bois est à la peine à l’instar du Bâtiment en général, mais l’architecture bois est reconnue en France, comme le montrent les résultats du Prix de l’Equerre d’Argent* 2015…



 

  1. Maison de santé à Vézelay, Prix de l’Equerre d’argent 2015. © Luc Boegly

 

Le prix de l’Equerre d’argent, décerné depuis 55 ans, est la principale distinction du monde français de l’architecture, un peu comme le prix Goncourt pour la littérature. L’obtenir est un tremplin très utile pour les agences qui sont alors sollicitées pour participer à des concours.

 

Cela vaut notamment pour le Prix de la Première Œuvre. L’an dernier, la construction bois était déjà présente en force parmi les huit nominés. La jeune agence lauréate, LA Architectures, épaulée par la structure très expérimentée CBS-CBT-Ecotim-Lifteam de Jean-Luc Sandoz, croule sous les commandes.

 

Cette année, une nouvelle fois, le Prix de la Première Œuvre a été attribué à un ouvrage en structure bois :les sanitaires du camping du Lac du Lit-du-Roi à Massignieu-de-Rives (Ain) par l’architecte Régis Roudil. L’ouvrage a récolté également le prix régional de la construction bois Rhône-Alpes2015 et le deuxième prix du palmarès national de la construction bois 2015, catégorie bâtiments et aménagements divers.

 

La forte présence du bois dans le palmarès du prix ciblé sur les jeunes agences est un signe de vitalité pour ce mode constructif. Quant à l’attribution du Prix de l’Equerre d’argent proprement dit, c’est une sorte de consécration. Ces dernières années, de très belles réalisations en construction bois ont vu le jour en France, relayées par des prix ou par le Forum Bois Construction. Mais aucune n’avait décroché la fameuse Equerre.

 

Option cycle court

 

La Maison de santé à Vézelay (Yonne), conçue par Bernard Quirot Architecte & Associés pour la Communauté Avallon-Vézelay-Morvan, était déjà lauréate du prix régional et du prix national de la construction bois 2015 dans la catégorie "équipements publics et bâtiments tertiaires".

 

La façade avec des poteaux apparents et fortement tramée à un air de ressemblance avec les sanitaires du camping du Lac du Lit-du-Roi. Mais plus encore avec l’extraordinaire centre périscolaire de Pesmes en Haute-Saône, conçu avec le bureau d’études bois Gaujard Technologies par l’agence de Bernard Quirot, d’ailleurs installée dans cette localité.

 

 

  1. La trame de façade en bois à vieillissement naturel s’intègre bien dans un environnement patrimonial.© JT

 

En fait, on trouve déjà la façade caractéristique et majestueusement tramée en douglas non traité sur le collège Lumière de Besançon, par la même agence, et qui remonte à 2007. Selon Bernard Quirot, cet ouvrage donne un certain recul quant à l’appréciation du vieillissement de ce type de façades : « Le douglas non traité prend au bout de quelques années sa patine argentée ».

 

Un projet bois dans le périmètre d’un site classé

 

Le recours au douglas est une option cycle court à Vézelay, au cœur du Morvan. Si ce n’est que les peuplements de douglas qui abondent sont relativement récents et donc sans résonance dans l’architecture traditionnelle de la région.

 

La principale prouesse de l’agence est d’être parvenue à imposer son projet dans le périmètre du site classé. Il faut dire que le douglas des façades et de la structure s’y marie harmonieusement avec la pierre calcaire claire des pignons et les petites tuiles plates des couvertures. Une certaine solennité se dégage d’un ouvrage dont la surface dépasse pourtant à peine les 1000 m2, pour un montant de travaux de 2 324 333 € HT.

 

 

 

  1. Magnifique coursive abritant l’escalier d’accès. © Luc Boegly

 

Yvan Perrin, le patron des Charpentiers du Morvan, manie le douglas en structure et en façade depuis 20 ans. Son entreprise de 20 salariés était parfaitement équipée pour livrer ce chantier tramé qui demandait un haut degré de préfabrication : « Plus les murs sortent finis de l’atelier et mieux c’est pour nous ! ».

 

 A Vézelay, l’entreprise s’est chargée de trois lots : structure-charpente, couverture et menuiseries extérieures. Pour le coup, les fenêtres sont en mélèze mais en provenance de Belgique. A Vézelay, l’architecture de la nouvelle maison de santé n’a pas fini de “faire causer”. En attendant, elle fait aussi beaucoup parler de la belle ville de Vézelay. 

 

* Il s'agit du principal prix d'architecture français créé par le groupe Moniteur

 

Source : batirama.com / Jonas Tophoven

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2253 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique