Blocs de coffrage : le confort thermique

Blocs de coffrage : le confort thermique

Du polystyrène et en béton pour un meilleur confort thermique. Des éléments de coffrage en PSE porteurs et isolants à la fois… Ce nouveau type de maçonnerie se diffuse auprès d’une clientèle avertie par une poignée d’entrepreneurs innovants. Un procédé d’avenir face à des couts énergétiques de plus en plus élevés et une réglementation thermique exigeante…







L’entreprise Le Bras, installée dans le département des Côtes d’Armor (22) a développé la mise en œuvre du procédé KEPS. Pratiqué depuis 1984, ce procédé est classé dans la famille des maçonneries isolantes spéciales. Son originalité réside dans le montage d’éléments de polystyrène expansé moulés reliés sur chantier par des écarteurs en polypropylène, destinés à la réalisation de murs en béton banché, isolés par l’intérieur et par l’extérieur. Autrement dit, cette maçonnerie en béton peut être qualifiée de “2 en 1” : porteuse et isolante à la fois .L’essentiel des réalisations concerne l’habitat individuel ou collectif (piscines y compris), situé en zone sismique ou non, dans les départements 22, 38, 69, 72, 73… soit 25 000 m2 de murs mis en œuvre chaque année.

 

Deux familles de produits


Derrière cette appellation résident deux familles de produits. La première famille, dont le KEPS se réfère, est celle des coffrages isolants, la seconde est celle des produits manufacturés de type blocs et comportant un isolant intégré. Tous ces produits sont proposés par la filière “béton”, mais la terre cuite n’est pas en reste et propose un produit, tout à fait original : la brique monolithe isolée de hauteur d’étage (voir Bâtirama n° 377 de juin/juillet 2005). Tous ces produits sont sous Avis Technique du CSTB (voir infos pratiques P 52/53). Les informations techniques et de mise en œuvre sont consultables et téléchargeables gratuitement sur www.cstb.fr. Pourquoi choisir ce type de maçonnerie intrinsèquement plus chère que les autres ?

 

L’atout de la thermique…

 

De + 4 à + 6 %, la maison en KEPS revient donc plus chère, mais ce surcoût, selon Jacques Le Bras, est vite amorti sur la facture de chauffage et le confort été-hiver est indiscutable. Le confort thermique est donc l’argument principal pour ce type de produit, en termes de déperditions surfaciques ou de ponts thermiques :

 

  U garde fou RT 2005 : 0.45 W/m².K  U référence RT 2005 : 0.36 W/m².K
KEPS U = 0.28 : 6 cm de PSE + 16 cm de béton + 6 cm de PSE
U = 0.19 : 9 cm de PSE + 16 cm de béton + 9 cm de PSE

 

… et l’éradication des ponts thermiques

 

Le procédé d’isolation par l’intérieur et par l’extérieur permet de s’affranchir de presque de tous les ponts thermiques, comme en témoignent les photos X et XY (DSC00269 et DSC00274)
 

Source: batirama.com / H. Koenig

 

 





 

1- Mise en place des éléments de coffrage en PSE et des écarteurs en polypropylène

 

                                               poly1-397.jpg

 

2 - Détail du coffrage d'une allège

                                               poly2-397.jpg

 

3 - Après montage du coffrage, le béton est coulé à la pompe (C25/30 en XF1 fluidifié avec du Lanko 311 sur le chantier). La consistance du béton est essentielle : trop fluide, la poussée du béton risque d'endommager le coffrage ; trop sec, le coffrage ne sera pas correctement rempli.

                                       poly3-397.jpg

 

4 - Jacques Le Bras devant l'une de ses réalisations. Le revêtement intérieur est soit du plâtre projeté soit des plaques de plâtres ; l'enduit extérieur est du Lanko EHI projeté sur une armature métallique fixée préalablement au moyen d'agrafes (système Isofarge 2.4).

                                      poly4-397.jpg

 

ALLEGES ET APPUIS DE FENËTRES 

 

1- Ici l'allège est réalisée en blocs à bancher et l'isolant destiné à la désolidarisation du dallage est en continuité avec le PSE du KEPS (6/16/6).

 

                                             poly1a-397.jpg

 

2 - Les appuis de fenêtre sont coulés en place, afin de s'adapter au mieux. D'où une absence de ponts thermique et une perméabilité à l'air réduite.

 

                                     poly2a-397.jpg

 

L’avis de l’entreprise

 

Jacques Le Bras : "Aucun sinistre avec ce procédé en vingt ans !"

 

»Avec un peu plus de 1 000 maisons individuelles à son actif dont 350 avec le procédé KEPS, Le Bras Construction fait figure de référence dans ce domaine.

 

Bâtirama : Pourquoi construire en KEPS ?

 

Jacques Le Bras : Notre premier chantier date de 1986 et nous continuons d’utiliser ce procédé dont l’assurance Dommage Ouvrage est voisine de 1,5 %, soit trois fois moins qu’une DO classique ! C’est dire la confiance que nous accordent les assureurs et ils ont raison, en vingt ans nous n’avons eu à déplorer aucun sinistre. D’ailleurs le bouche à oreille est notre meilleure publicité et certaines agences immobilières n’hésitent pas à faire figurer le nom de notre société en tant qu’argument de vente. Certes, ces maisons sont plus chères à l’achat que des maisons traditionnelles, c’est donc à nous d’être performant en termes de production et d’organisation de chantier, afin de rester dans des prix attractifs.

 

Quels sont les avantages du produit ?

 

Ce produit permet quasiment toutes les audaces architecturales et ce, d’une façon ludique, à la façon d’un lego. En effet, par rapport à une maçonnerie classique, monter du KEPS est un jeu d’enfant, mais il est destiné à des compagnons très qualifiés. Une absence de pénibilité (le panneau pèse de 450 à 600 grammes) valorise  le travail des compagnons, mais ils doivent encore réfléchir.... A une époque où la notion de développement durable est fondamentale, construire avec ce procédé est pertinent. En effet, en termes de coût de chauffage, nous sommes aujourd’hui voisin de 2 à 3 euros/m2/an (pour une température de 19° C) ce qui nous situe dans des consommations inférieures à 50 kW/m2/an, soit au niveau A du Diagnostic de Performances Energétiques…et nous pouvons le prouver !

 

Malgré les atouts du produit, existe-il des points saillants ?

 

Il n’existe pas de point saillant avec ce type de maçonnerie, à condition d’être un professionnel. Toutefoispoly7.jpg la relative simplicité du montage a conduit certains constructeurs (et autoconstructeurs) à se lancer dans ce procédé avec plus ou moins de succès, ce qui explique certaines réserves des assureurs. En effet, la Commission Prévention Produits de l’Agence Qualité Construction a mis en observation cette famille de murs à base de blocs de coffrage isolants en polystyrène expansé… A juste titre, car le mauvais remplissage du coffrage par le béton peut générer de la pathologie. En outre, la technique d’enduisage sur support en polystyrène est aujourd’hui bien maitrisée, mais sans doute insuffisamment par certains…

 

Les vérités concernant le polystyrène expansé

 

Inflammabilité, fragilité, polluant…sont des qualificatifs fréquemment employés pour ce matériau. A l’heure actuelle le PSE, est le matériau isolant le plus performant (λ = 0,030 W/m.K) et dont le coût de revient est le plus faible. Il est par conséquent très largement utilisé en isolation thermique intérieure et extérieure, plus de 8 maisons sur 10 sont isolées avec ce matériau. Il est vrai que c’est un matériau fragile (98 % d’air et 2 % de polymères à base de carbone), mais il est toujours protégé par un revêtement et répond parfaitement aux règles de sécurité incendie. En termes de performances environnementales, outre ses qualités d’isolation qui permettent de réduire les gaz à effets de serre, il faut rappeler que le PSE est un matériau sain et non toxique. En effet, son composant de base est un styrène, présent à l'état naturel poly5.jpgdans les plantes et de nombreux aliments tels que les fraises, les noix, les haricots. Par ailleurs, la fabrication du PSE nécessite l’utilisation de pentane à très faibles doses, dont la teneur résiduelle décroît exponentiellement avec le temps. Le PSE peut donc être considéré comme un matériau sain, non toxique et qui est d'ailleurs utilisé dans de nombreuses applications : biologie, emballages alimentaires… Enfin, du point de vue de son recyclage, le PSE est totalement recyclable et ce de nombreuses fois… Pour en savoir plus sur le PSE : www.promo-pse.com

 

 

 

 





 

Les fabricants

 

Famille 

 

Produits

 

N° de l'AT

 

Fabricant

 

Coffrages isolants

EUROMAC 2

16/98-350

Euromac 2

KEPS 

16/00-393

KEPS

Blocs béton ou briques isolantes

BBI

16/96-319

Robin

ISOSTONE

16/01-406

Isostone

BMI

16/99-374

Terreal

RTH

16/03-446

FIB

Contact

 

KEPS : 1327 avenue de la Houille Blanche - BP 9108 - 71091 CHAMBERY Cedex 9

Téléphone : 04 79 75 80 57 Télécopie : 04 79 75 80 91 - www.keps-france.com

 

 

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (194 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Les toitures et terrasses végétalisées