NF DTU 32.1 - Charpentes et ossatures en acier

NF DTU 32.1 - Charpentes et ossatures en acier

Retrouvez ci-dessous toutes les informations relatives au NF DTU 32.1 - Charpentes et ossatures en acier révisé en novembre 2020.



Domaine d’application

 

 

Le NF DTU 32.1 « Charpente et ossatures en acier » donne des spécifications de fabrication et de mise en œuvre pour la réalisation des charpentes et des ossatures en acier d’un ouvrage considéré, y compris la partie en acier des constructions mixtes acier/béton, exécutées à partir de produits longs (profilés laminés à chaud, profilés reconstitués soudés – PRS – et profilés formés à froid).

 

Il s’applique à des éléments structuraux destinés à des ouvrages de bâtiment, qui peuvent également être réalisés à l’aide de produits plats minces en acier formés à froid, destinés à une classe de construction I ou II selon la norme NF EN 1993-1-3.

 

Le NF DTU 32.1 ne vise pas :

  • les ouvrages de génie civil couverts par le Fascicule 66 du cahier des clauses techniques générales (CCTG) applicable aux marchés publics de travaux ;
  • les produits d’enveloppe en acier formés à froid destinés à la classe de construction III selon la NF EN 1993-1-3 ;
  • les ouvrages de fondation et de soutènement ;
  • le ferraillage et la dalle en béton des systèmes structuraux mixtes acier-béton, dont les dalles mixtes, connectées ou non, les poteaux et les poutres mixtes ;
  • les travaux de revêtement, de peinture ou de galvanisation, seules sont traitées les dispositions relatives à la préparation et à la protection anticorrosion.

 

Le NF DTU 32.1 est applicable dans toutes les zones climatiques ou naturelles françaises, y compris les départements, régions et collectivités d’outre-mer.

 

La version en vigueur de ce NF DTU, à la publication de cette fiche, est celle de novembre 2020.

 

 

Produits visés

 

 

Les exigences que doivent respecter les produits constitutifs des charpentes et ossatures en acier (aciers, boulons, vis, chevilles métalliques, rivets à chaud, consommables de soudage, protection anticorrosion, etc.) sont données dans la partie 1-2 « Critères généraux de choix des matériaux (CGM) » du NF DTU 32.1.

 

 

Mise en œuvre : l’essentiel

 

 

Études

Les études comprennent celles de conception liminaire et celles de conception détaillée et d’exécution. Ces dernières sont généralement réalisées par l’entreprise sauf dispositions contraires précisées dans les documents particuliers du marché (DPM).

 

Les ouvrages neufs doivent être conçus selon les Eurocodes structuraux. Cette obligation peut être dérogée pour les travaux sur structure existante, sous réserves qu’ils ne modifient pas la destination de l’ouvrage ou que le chargement appliqué à la structure ne soit pas modifié.

 

Fabrication

Les prescriptions des normes NF EN 1090-2 et NF EN 1090-4, respectivement applicables aux éléments structuraux en acier et à ceux formés à froid, doivent être respectées. Dans certains cas, des exigences complémentaires seront à prendre en compte.

 

Montage

Avant toute chose, tout dossier de montage doit être préparé et vérifié par l’entreprise selon l’article 9 de la norme NF EN 1090-2 : 2018.

 

Tolérances

Sauf indications contraires dans les DPM, les tolérances de fabrication et de montage doivent respecter les tolérances essentielles et fonctionnelles de la classe 1 telles que définies dans l’annexe B de la norme NF EN 1090-2 : 2018 et l’annexe D de la norme NF EN 1090-4 : 2018.

 

Contrôles de production

Des contrôles doivent être réalisés à toutes les étapes du processus menant à la mise en œuvre des charpentes et ossatures en acier, et notamment :

  • contrôle des études : exigences des normes NF EN 1090-2 et NF EN 1090-4. En complément pour les éléments structuraux de classe d’exécution EXC2, EXC3 et EXC4, plan de contrôle spécifique de l’entreprise précisant les principes et les modalités d’organisation du contrôle interne des études, y compris l’attribution des responsabilités ;
  • contrôle des produits constitutifs : exigences du complément national de la norme NF EN 1090-2 et de la norme NF EN 1090-4 ;
  • contrôle de la fabrication et du montage : exigences des normes NF EN 1090-2 et NF EN 1090-4 complétées par :
    • celles indiquées dans le dossier technique de l’entreprise ;
    • les prescriptions du complément national de la norme NF EN 1090-2 ;
    • des spécifications additionnelles concernant notamment les assemblages par boulons et le soudage.



N.B. : Cette fiche rapporte l’essentiel du NF DTU 32.1. Elle ne se substitue en aucun cas à ce document normatif. Pour tout complément souhaité sur ce type de mise en œuvre, consultez le NF DTU disponible auprès de l’Afnor ou du CSTB.

 

 


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits

Pack collectif


Votre avis compte

Selon vous, les entreprises sont-elles suffisamment aidées face à la situation énergétique? (43 votants)
Oui
Non
 

Articles

Agenda

Boutique


Fenêtres en travaux de rénovation Aluminium, bois, PVC