Volkswagen Transporter : la poursuite d'une success story ?

Volkswagen Transporter : la poursuite d'une success story ?

Toutes générations confondues, le Transporter s’est vendu à 12 millions d’exemplaires à travers le monde en 65 ans. La 6e génération arrive sur le marché...



Et Volkswagen a écoulé 2 millions de T5, l’actuelle génération, en treize ans. Le nouveau Transporter s’apprête à poursuivre cette success-story. Plus qu’une version 100% nouvelle, il s’agit d’une importante évolution du modèle précédent. Evolution stylistique et surtout technique.

 

Le constructeur a choisi la continuité, tant sur le plan du style que des capacités de chargement. Le profil change peu et seuls quelques détails permettent de faire la différence entre un T5 et un T6.

 

Ce sont surtout les faces avant et arrière qui évoluent le plus avec, à l’avant, l’alignement phares/calandre qui s’accorde avec les derniers standards de la marque. Et à l’arrière un nouveau dessin du hayon et du bouclier arrière.

 

Mais ce qui permet surtout de les distinguer, ce sont les nouveaux feux à LED. Ils modernisent la silhouette, les formes pour le moins cubiques de la carrosserie étant toujours au rendez-vous. On remarque les rétroviseurs extérieurs ancrés plus bas et les clignotants latéraux intégrés à la moulure.

 

L’effet nouveauté reste toutefois minime par rapport à une version déjà revue en 2009. On pouvait attendre plus de ce T6 qui n’est finalement qu’une énième évolution et une mise à jour d’un modèle né en 2003 et qui a déjà connu trois phases (2003-2005, 2005-2009 et 2009-2015). Certains n’hésitent pas à dire que cette nouveauté n’est en fait qu’un gros restylage du T5…

 

Motorisation : diesel et essence

 

Côté moteur, il n’y a que des 2 litres sous le capot. Quatre motorisations diesel TDI (1968 cm3) à position transversale et inclinés de huit degrés vers l’avant qui développent 84, 102, 150 et 204 ch et 15% plus sobres, environ un litre de moins par rapport aux modèles de la génération précédente.

 

Auxquels s’ajoutent deux moteurs essence TSI de 150 et 204 ch. Le couple maximum est délivré dès 1 500 tr/min et s’élève à 280 ou 350 Nm. Tous les Transporter sont équipés du système Start & Stop de série.

 

Selon leur niveau de puissance, ils sont associés soit à une boîte mécanique à 5 ou 6 vitesses, soit à une boîte DSG à double embrayage à 7 vitesses. Si de série, le T6 reste une traction, il est également possible de commander un grand nombre de versions avec la transmission intégrale 4Motion.

 

A l’intérieur : place au luxe et à la sécurité…

 

 

 

Les matériaux font un bond en avant et la cabine conserve l’esprit Volkswagen : dans l’air du temps mais pas trop ! (donc quasiment indémodable), bien agencée, avec moult rangements. Une belle planche de bord très horizontale destinée à la fois à rappeler celles des T2 et T3 des années 1967 à 1992, mais aussi à ménager un peu plus d’espaces de rangement.

 

Avec un écran central beaucoup plus grand (jusqu’à 6,3 pouces), mais toujours coincé entre les bouches d’aération. De nouvelles commandes apparaissent également. Selon les modèles, on peut trouver un régulateur de vitesse adaptatif, un système de freinage automatique en ville Front Assist, un éclairage Light Assist, un détecteur de fatigue et même, sur certains fourgons des sièges conducteur et passager réglables électriquement.

 

Le Transporter peut également recevoir de multiples assistances à la conduite, dont un système de freinage automatique et un régulateur de vitesse adaptatif intelligent (ACC) jusqu’à 0 km/h sur les versions DSG, pour suivre à distance le véhicule qui précède, sans oublier la transmission intégrale.

 

Chargement : entre 2600 et 3200 kg

 

 

Selon le niveau de finition et la motorisation, le poids total admissible du nouveau Transporter Fourgon varie entre 2.600 kg et 3.200 kg. En fonction du moteur retenu, une charge utile maximale de 502 à 1.224 kg est garantie, avec une charge sur pavillon de 150 kg.

 

Le poids roulant total autorisé varie entre 4.800 et 5.300 kg avec une charge remorquable maximale de 2.500 kg, ce qui confirme les qualités de traction du Transporter. La surface de chargement s’élève à 4,3 m2 et le volume de stockage à 5,8 m3.

 

Celui-ci s’élève même à 6,7 m3 dans le cas du toit moyen, plus haut de 27,6 cm. Mais le fourgon peut également être commandé avec un empattement allongé de 40 cm, portant la longueur totale à 5,29 m et la surface de chargement à 5,0 m2. Il propose alors un volume de chargement de 6,7 m3 sur la version à toit normal et de 7,8 m3 sur la version à toit moyen.

 

La version à toit haut, quant à elle, est disponible uniquement avec un empattement long et accuse un volume de 9,3 m3. Le fourgon est doté de série d’un toit normal avec hayon. Le hayon peut être remplacé en option par deux vantaux symétriques.

 

Porte coulissante en option

 

Dans cette configuration, les deux portes arrière ont un angle d’ouverture de 90 degrés avec l’arrêt de porte bloquée. Et de 180 ou 270 degrés sans blocage de porte. L’espace de chargement est accessible aussi bien par l’arrière que par la porte coulissante de série de 1,02 m de large située sur le côté droit qui offre un accès pratique aux colis situés au fond du fourgon.

 

Si cette dernière ne suffit pas, une porte coulissante supplémentaire est disponible en option. Les vantaux montent jusqu’au toit de série. Des cloisons de séparation sont disponibles en plusieurs versions : avec ou sans fenêtre, à mi-hauteur, avec ou sans rembourrage de barre.

 

Les œillets d’arrimage rabattables (six ou huit selon l’empattement) servent à arrimer la cargaison à l’aide de sangles. Afin de protéger l’enveloppe extérieure de la carrosserie, l’espace de chargement est entièrement habillé.

 

 

Trois modes de fonctionnement

 

 

Le nouveau VW T6 se dote de nombreuses assistances à la conduite et aide à la sécurité afin d’être très proche de ce que propose les voitures de la marque. On note ainsi la possibilité de disposer en option ou de série selon le niveau de finition d’un amortissement piloté de dernière génération.

 

La régulation adaptative des trains roulants permet d’adapter le véhicule selon trois modes de fonctionnement (Normal, Confort, Sport). Dans ces cas, l’amortissement réglable électriquement s’adapte au style de conduite choisi par l’intermédiaire du programme présélectionné.

 

Le système intelligent DCC contribue à améliorer davantage encore le comportement routier déjà exemplaire. Ce nouveau Transporter voit aussi arriver à son catalogue (série ou option) quelques aides à la conduite comme, la détection du risque de collision (Front Assist), le freinage automatique d’urgence en ville (City Emergency Braking), la détection de risque de collision et le passage automatique de l’éclairage de code en phares ou l’inverse.

 

Pour faire la jonction entre le T1 et le T6, Volkswagen propose une série spéciale baptisée Génération Six qui se singularise notamment par une livrée bicolore et la présence de jantes alu en 18 pouces à l’aspect vintage. Il manque toutefois les fameuses huit petites vitres de pavillon qui faisaient le charme du T1.

 

 

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

 

MOTORISATION
Diesel
TDI 84 ch
TDI 102 ch
TDI 150 ch
BiTDI 204 ch

Essence

TSI 150 ch
TSI 204 ch

DIMENSIONS

Version de base
(empattement de 3 000 mm, toit normal et charge maximale utile de 1,058 t)

Surface utile zone de chargement : 4,3 m2
Volume de rangement : 5,8 m3
Empattement allongé de 40 cm
Longueur totale : 5,29 m
Surface de chargement : 5,0 m2
Volume de chargement 6,7 m3 sur la version à toit normal
7,8 m3 sur la version à toit moyen
9,3 m3 sur la version à toit haut

Tous modèles

Seuil de chargement : 566 mm
Largeur de chargement : 1.692 mm
Largeur entre passages de roue : 1.244 mm

Prix

A partir de 23.035 € HT (T6 84 ch )

 

 

 


Source : batirama.com / Mirco Benassi

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub
Produits


Votre avis compte
Avez-vous déjà rencontré des problèmes administratifs en constituant un dossier CEE ou MaPrimeRénov'? (52 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits