Nouveau Caddy Volkswagen : une mise à jour esthétique et technique

Nouveau Caddy Volkswagen : une mise à jour esthétique et technique

Le design n’évolue que très peu mais la technique en revanche progresse. Côté esthétique, à part l’avant, les feux et l’intérieur c’est exactement la même !




Le style extérieur est très similaire à celui de l’ancien modèle, qui date de 2004. Les proportions sont les mêmes puisque le châssis n’a pas changé. Les dimensions sont strictement?identiques?(à?partir?de 4,40?m en longueur) et le dessin général ne bouge pas.

 

Car, contrairement aux récents modèles VW qui sont construits sur la plate-forme de la nouvelle Golf, le nouveau Caddy reprend la structure et la plate-forme des Golf V et Touran, avec un essieu arrière rigide spécifique pour mieux supporter la charge.

 

Evidemment, les designers l’ont remis à jour en lui greffant les codes du style Volkswagen actuel. Quelques retouches, qui évoquent davantage un restylage qu’un nouveau modèle, font leur apparition. Ainsi, le Caddy 4 arbore une grille de calandre plus large, calquée sur celle de la dernière Passat et de la Golf Sportsvan et des projecteurs légèrement redessinés.

 

A l’arrière, on remarque l’évolution de la forme du hayon, des feux et du pare-chocs. Mais la silhouette reste globalement identique à l’ancien Caddy.

 

Huit moteurs écologiques

 

Le nouveau Caddy ressemble fort à l’ancien, mais ses moteurs ont été remis à jour. Il en propose huit particulièrement écologiques et qui respectent les normes antipollution Euro 6.

 

Trois côté essence : l’entrée de gamme est toujours le 1.2 TSI de 84 ch, alors qu’un 3 cylindres 1.0 litre devrait faire ses débuts en octobre. Il couvrira la puissance intermédiaire de 102 chevaux.

 

En haut de gamme, le 1.4 TSI développe 125 ch. Côté diesel, c’est bien entendu l’indéboulonnable 2.0 TDI qui sera de la partie, décliné en quatre versions. Plusieurs niveaux de puissance sont disponibles : 75, 102, 122 et 150 ch.

 

L’entrée de gamme est toujours le 75 ch et la version de 102 ch reçoit le label BlueMotion. Volkswagen annonce, en diesel, des consommations jusqu’à 1,2 l/100 km inférieures à la précédente génération. Ainsi, le fourgon équipé du 102 ch consomme seulement 4,2 l et ne rejette que 109 g de dioxyde de carbone par kilomètre.

 

Une version à performances réduites, destinée essentiellement à un usage urbain, fait même légèrement mieux puisqu’elle consomme moins de 4 litres aux 100. Une info pour les pros : la dernière motorisation proposée est le 1.4 TGI au gaz naturel (GNV) qui propose plus de 500 km d’autonomie.

 

Avec les nouvelles normes, ce véhicule pourra circuler dans Paris sans problème. Le plein est fait en 3 minutes et les entreprises peuvent même installer une pompe de distribution à domicile !

 

Un habitacle valorisé

 

 

Une fois n’est pas coutume, le style de l’habitacle évolue nettement plus que l’extérieur. La planche de bord et les panneaux de portes ont été redessinés et se rapprochent un peu plus de ceux d’une voiture particulière avec, en autres, une nouvelle génération d’équipements d’info-divertissement qui offre à l’habitacle du nouveau Caddy un look incontestablement plus contemporain et valorisant.

 

Mais les matériaux utilisés restent des plastiques durs, comme sur tous les utilitaires. L’équipement high-tech, digne d’une berline, propose une richesse incomparable chez les utilitaires. Avec, par exemple, un écran tactile monté sur toutes les versions, même sur l’entrée de gamme qui reçoit une petite dalle monochrome de 5 pouces.

 

Dans un catalogue d’options pléthorique, il est ainsi possible de trouver un freinage d’urgence automatique (en série dès le second niveau de finition), un régulateur de vitesse adaptatif (ACC), une caméra de recul, un système de navigation dernière génération ou encore un détecteur de fatigue. A condition d’y mettre le prix !

 

Des systèmes d’aide à la conduite

 

 

Volkswagen a intégré de série, dans la gamme Caddy, de nombreux systèmes d’aide à la conduite. Il y a d’abord le régulateur de vitesse. Puis le “Front Assist”, système de surveillance périmétrique qui, en dessous de 30 km/h, enregistre la circulation et en cas d’urgence freine automatiquement le véhicule jusqu’à l’immobilisation.

 

Ce qui permet de réduire la distance d’arrêt et l’impact. Il y a ensuite le détecteur de fatigue, qui reconnaît les corrections de trajectoire inhabituelles correspondant à des signes de fatigue et recommande alors au conducteur de faire une pause.

 

Il est proposé en option, ou de série mais uniquement sur la finition haute de gamme. Quant au système d’aide au stationnement “Park Assist”, qui est une option, il permet au véhicule de se garer automatiquement dans les places de parking.

 

Un système particulièrement pratique pour les véhicules de livraison ou qui travaillent en zone urbaine.

 

Après le Caddy, Volkswagen utilitaires compte poursuivre le renouvellement complet de sa gamme. Le constructeur allemand vient de dévoiler son nouveau Transporter, sixième du nom. Il présentera, dans quelques mois, une nouvelle version de son pick-up Amarok et l’an prochain le nouveau Crafter.

 

Chargement

 

 

Le nouveau Caddy reprend la plate-forme de son prédécesseur, elle-même héritée de la Golf V. Volkswagen n’ayant pas jugé utile d’en développer une nouvelle, dans un segment où les cycles de vie sont plus longs que chez les VP.

 

Deux tailles de châssis sont proposées. Le châssis court propose, avec son espace de chargement de 3,2 m3, pouvant aller jusqu’à 3,7 m3 avec le siège passager rabattu, une multitude de possibilités : portes latérales coulissantes, choix de sols, parois de séparation, systèmes de fixation, etc.

 

Quant au châssis long, rallongé de 47cm, il offre jusqu’à 4,7 m3 de volume de rangement. Le plus grand de sa catégorie. Soit 848 litres de plus que le Caddy standard (2.852 litres). Cela équivaut à 4,7 m³ d’espace (avec le siège Flex Plus en option).

 

Sa charge utile maximale, avec conducteur, est de 1 005 kg. Située sur le côté droit de la voiture, la porte coulissante de série de 0,7 m de large offre un accès pratique aux colis situés au fond de l’espace de chargement. Si cela ne suffit pas, le nouveau Caddy peut également être commandé avec une deuxième porte coulissante sur le côté gauche.

 

S’il est prévu d’aménager le fourgon, il est possible de supprimer la porte coulissante droite. Notons, en outre, que tous les fourgons sont disponibles en version hayon ou portes arrières battantes.

 

 

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

 

MOTORISATIONS
Quatre moteurs diesel
2.0 TDI 75 ch
2.0 TDI 102 ch
2.0 TDI 122 ch
2.0 TDI 150 ch

Quatre moteurs essence

1.2 TSI 84 ch
1.0 TSI 102 ch (3 cylindres)
1.4 TSI 125 ch
1.4 TGI 110 ch (GNV)

DIMENSIONS (celles du Maxi entre parenthèses)

Longueur 4.405 m (4.875 m)
Largeur 1.794 m
Hauteur 1.822 m (1.831 m)
Volume de chargement 3.2 m3 (4.2 m3)
Longueur utile 1.781/2.530 m (2.250/3.000 m)
Largeur entre passage de roues 1.172 m
Hauteur utile 1.257 m
Seuil de chargement 0.587 m
Charge utile 1005 kg (888 kg)

 

 


Source : batirama.com / Mirco Benassi

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (27 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits