NF DTU 53.1 – Revêtements de sol textiles

NF DTU 53.1 – Revêtements de sol textiles

Retrouvez ci-dessous toutes les informations relatives au DTU 53.1 - Revêtements de sol textiles.



Domaine d’application

 

Le DTU 53.1 “Revêtements de sol textiles” précise les prescriptions de mise en œuvre :

  • des revêtements de sol textiles en lés posés par tension ou par collage ;
  • des dalles textiles nécessitant un collage définitif sur le support ;
  • des dalles plombantes amovibles.

 

Sous réserve d’être réalisés conformément aux règles de l’Art, les supports neufs admis par ce DTU sont :

  • ceux à base de liants hydrauliques (chapes rapportées ou incorporées, planchers et dallages en béton, etc.) ;
  • ceux à base de bois ou de panneaux dérivés ;
  • les planchers surélevés ;
  • les chapes asphaltes ou tout autre support exécuté conformément à leur avis technique.

 

La mise en œuvre de revêtements de sol textiles sur supports anciens pourra être réalisée en se référant au Cahier 2055-1 du CSTB “guide pour la rénovation des sols : cas d’un nouveau revêtement de sol textile”.

 

Le domaine d’application du DTU 53.1 vise tous les bâtiments, quelle que soit leur destination, dans les pièces sèches d’indice E1 au plus selon le classement UPEC, qu’ils soient neufs ou en rénovation.

 

Il ne vise pas la pose libre des revêtements en lés.

 

La version en vigueur de ce DTU, à la publication de cette fiche, est celle d’avril 2001.

 

Matériaux visés

 

Les matériaux de revêtement visés dans le DTU 53.1 sont :

  • les moquettes tricotées, touffetées, tissées et floquées conditionnées en lés ou en dalles répondant aux exigences de la norme NF EN 1307 ;
  • les revêtements de sol aiguilletés en lés ou en dalles répondant aux exigences des normes NF EN 1470 et prEN 13297.

 

Sont également données les exigences relatives à tout autre matériau nécessaire à la mise en œuvre d’un revêtement de sol textile à savoir thibaude, enduit de lissage et de ragréage, colle, bandes d’ancrage, bandes pour joints, barres de seuil, etc.

 

Mise en œuvre : l’essentiel

 

Travaux préparatoires

 

La réalisation des travaux préparatoires à la pose d’un revêtement de sol textile est conditionnée notamment à :

  • la réalisation préalable du clos et du couvert du bâtiment considéré ;
  • la finalisation des travaux d’apprêt ou de peinture sur murs et plafonds ;
  • séchage du gros œuvre, des enduits et raccords ;
  • une température du local considéré supérieure ou égale à 12°C ;
  • la propreté du support ;
  • la réalisation complète des plinthes ;
  • etc.

 

Une fois l’état du chantier vérifié, les travaux préparatoires peuvent être réalisés. Ils sont fonction du type de support et du type de pose comme le montre le tableau ci-dessous :

 

Support

Revêtement de sol textile considéré

Moquette en lés

Dalles

Pose tendue sur thibaude

Pose collée

Collées

Plombantes amovibles (DPA)

Neuf autre qu’à base de bois ou chapes asphaltes

Nettoyage et dépoussiérage Application d’un enduit de lissage Réalisation d’un enduit de lissage ou de ragréage autolissant
  • Application d’un enduit de lissage selon les cas (voir tableau du § 5.2.1.3.1 du DTU 53.1)
  • Application d’un produit de préparation spécifique (voir § 6.6.4 du DTU 53.1)

Neuf à base de bois

Aucun travail préparatoire nécessaire Application d’un produit de préparation spécifique (voir § 6.6.4 du DTU 53.1)

Chapes asphaltes

Application d’un enduit de lissage

Supports anciens

Dispositions adéquates à prendre quant :

  • à la reconnaissance du support existant ;
  • aux travaux préliminaires devant permettre l’application du produit de préparation dans les mêmes conditions que sur un enduit de lissage

 

En complément, une attention particulière doit être portée au degré d’humidité du support avant mise en œuvre ainsi qu’à la mise en route de l’installation de chauffage dans le cas d’une pose sur sol chauffant.

 

Mise en œuvre

 

Les revêtements de sol textiles peuvent se présenter sous forme de lés ou de dalles. Pour une même pièce, les premiers doivent provenir du même lot et être disposés dans le même sens. Les dalles, elles, doivent être, de manière générale, posées en damier.

 

Pour la pose des dalles, l’entrepreneur doit réaliser préalablement un tracé de manière à aligner les dalles dans les deux directions.

 

Plusieurs cas sont à considérer :

  • Pose par collage en plein des revêtements de sol textiles en lés : après découpe des lés et homogénéisation de la colle, les lés sont collés en plein soit par pose "en bateau", soit "à la déroulée". Le revêtement ainsi collé est ensuite marouflé et arasé ;
  • Pose par collage en plein sur thibaude des revêtements de sol textiles en lés : la thibaude est collée en plein sur le support préalablement préparé, dans le sens perpendiculaire à l’axe futur du sens de pose du revêtement de sol textile, et conformément aux prescriptions du fabricant. La moquette est ensuite collée sur la thibaude à l’aide d’un produit qui sera choisi à cet usage particulier ;
  • Pose tendue des revêtements de sol textiles en lés : après mise en place des baguettes d’ancrage (par clouage ou par collage) et de la thibaude, les lés de moquette sont découpés puis posés de manière jointive aux dimensions de la pièce à recouvrir à l’aide d’un appareil "coup de genou" et d’une tendeuse à levier. Une fois la tension et l’ancrage bien assurés, la moquette est arasée ;
  • Pose par collage en plein des dalles : après homogénéisation de la colle, les dalles sont affichées, en faisant attention à la réalisation des joints de dilatation, puis marouflées. Des barres de seuil permettent de finaliser l’ouvrage à chaque ouverture ;
  • Pose des dalles plombantes amovibles : après mise en œuvre du produit de préparation éventuel, une première rangée de dalles est posée. Elle doit servir de butée pour le serrage des dalles suivantes. La rangée suivante est disposée perpendiculairement. L’espace à revêtir est ensuite remplit avec d’autres dalles, jusqu’à total recouvrement. L’ouvrage est finalisé à l’aide de barres de seuil disposées au niveau des ouvertures.

 

Tolérances

 

La moquette en lés à dessins doit voir ses motifs raccordés.
Celle collée ne doit pas présenter d’interstices entre les lés.
Les moquettes en petite largeur doivent présenter des coutures bien rectilignes.
Les revêtements en dalles doivent présenter des joints bien fermés.


N.B. : Cette fiche rapporte l’essentiel du DTU 53.1. Elle ne se substitue en aucun cas à ce document normatif. Pour tout complément souhaité sur ce type de mise en œuvre, consultez le DTU disponible auprès de l’Afnor ou du CSTB.


 



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2245 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique

Isolation en sous face des planchers bas - NF DTU 27.1