Des propriétaires prêts à rénover leur logement mais freinés par des obstacles financiers

60 % des propriétaires seraient prêts à rénover leur logement mais sont freinés par des obstacles financiers. © garetsvisual / Freepik

60 % des propriétaires seraient prêts à rénover leur logement mais sont freinés par des obstacles financiers : c'est le résultat du 1er baromètre Franfinance/Viavoice consacré à l'habitat et la rénovation énergétique.




Franfinance et Viavoice ont réalisé un baromètre "Habitat et Rénovation Énergétique" mi-avril 2024 afin d'apporter un éclairage sur les comportements des propriétaires français vis-à-vis des travaux de rénovation, de la performance énergétique de leurs logements et de leur financement. Le résultat est édifiant : 60 % des propriétaires seraient prêts à rénover leur logement mais un sur deux se déclare freiné par des obstacles financiers !

 

 

 

 

Des Français ouverts aux travaux de rénovation

Si les Français sont satisfaits de leur logement (93 % aiment y passer du temps et 87 % trouvent qu’il correspond à leurs besoins), près d’un tiers envisage tout de même de déménager d’ici trois ans, pour des raisons liées à leurs besoins (taille de logement, changement de région, etc.).

Dans le cadre d’une acquisition, les plus jeunes, soit les moins de 35 ans, sont plutôt ouverts à la perspective de réaliser d’importants travaux, tandis que les tranches d'âge supérieur sont plus réticentes. En revanche, pour un projet d’investissement locatif, ils sont 62 % prêts à acheter un bien à rénover.

La majorité des propriétaires mesure pleinement l’intérêt de mener des travaux de rénovation, pour lesquels ils font majoritairement appel à des professionnels. Ils sont 60 % à l’envisager pour leur résidence principale, 50 % pour leur résidence secondaire et 36 % pour leurs biens en location. Ces projets visent avant tout à améliorer le confort de vie et à réduire les factures énergétiques.

 

 

 

 

La performance énergétique : une préoccupation croissante

La question de la performance énergétique des logements prend une importance croissante pour les Français, 77 % des propriétaires de résidence principale et 79 % des bailleurs la considérant comme un critère majeur. Pour les premiers, elle représente un moyen de réduire leurs factures énergétiques, tandis que pour les seconds, elle constitue un élément clé pour la revente ou la location de leurs biens. Quoiqu'il en soit, dans un contexte réglementaire de plus en plus exigeant, les propriétaires bailleurs de logements énergivores (DPE classés F ou G), ainsi que ceux possédant des habitations modérément énergivores (DPE D ou E), ont tout intérêt, tant sur le plan patrimonial que budgétaire, à entreprendre des travaux de rénovation.

Malgré cette prise de conscience, 49 % des propriétaires occupants et 37 % des propriétaires bailleurs ignorent leur Diagnostic de Performance Énergétique.

 

"Les propriétaires manifestent un intérêt croissant pour la rénovation énergétique, principalement pour réduire leurs factures d’énergie. Cependant, la méconnaissance de leur DPE reste grande, avec seulement 50 % d'entre eux ayant réalisé ce diagnostic. Il s’agit pourtant d’un outil qui permet de cibler les travaux qui auront un impact significatif sur le confort et la performance énergétique de leur logement.", commente Franck Martz, ici en photo, le directeur Commercial Prescription - Financement aux particuliers chez Franfinance, la filiale du groupe Société Générale qui accompagne plus de 1,6 millions de clients particuliers et 250 000 clients entreprises dans la réalisation de leurs projets grâce au financement. © Profil LinkedIn

 

 

 

 

 

Épargne, crédit, aides : le financement en question

Mais alors, qu'est-ce qui freine la rénovation des logements, indispensable pour atteindre les objectifs de sobriété énergétique ?

 

 

Les dispositifs d'aide de l'État

En premier lieu, ce sont les dispositifs d'aide de l’État, souvent complexes (65 % le pensent, en ce qui concerne le montage des dossiers), et sans cesse mutants, y compris Ma Prime Rénov'. De plus, les aides ne couvrent pas toujours l’intégralité des travaux, ce qui peut freiner les propriétaires dans la réalisation de leur projet. Face à cette difficulté, le crédit peut constituer une alternative intéressante, notamment pour les gros travaux, même si une majorité de Français envisage aussi d'utiliser leur épargne pour en financer tout ou partie.

 

 

Le budget travaux des propriétaires

Le budget travaux des propriétaires est plus important lorsqu’il s’agit de leur résidence principale et les budgets alloués vont de 8 000 euros pour les résidences principales à 3 100 euros pour les résidences secondaires en passant par les 4 500 euros pour les biens en location. Ils concernent principalement (dans une optique de réduction énergétique) :

– les rénovations de la cuisine et de la salle de bain,

– le remplacement des portes et fenêtres.


Toutefois, ce budget demeure un frein, avec seulement la moitié des propriétaires disposant de la somme nécessaire à ces travaux. Pour ceux qui ne disposent pas des fonds requis, le recours aux aides, à l’étalement des paiements ou à des crédits est alors envisagé.

Et Franck Martz de conclure : "Pour ces propriétaires qui ne disposent pas des ressources nécessaires pour les travaux de rénovation de leurs logements, il est important que les spécialistes de la rénovation énergétique proposent une solution de financement afin d’accompagner les Français efficacement dans la réalisation de leurs projets."

 



Source : batirama.com / Laure Pophillat

L'auteur de cet article

photo auteur Laure Pophillat
Laure Pophillat est rédactrice web polyvalente depuis plusieurs années. Curieuse, éclectique et investigatrice, tous les thèmes pertinents (et donc passionnants) l’intéressent ! Pour Bâtirama, elle rédige avec bonheur sur un large spectre de sujets couvrant l’entièreté de la filière BTP (actualités, conjoncture, réformes, innovations, etc.). Elle apprécie notamment réaliser des portraits de femmes et d’hommes engagés, inspirés et inspirants, dans un environnement, celui du BTP, toujours en mouvement.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Selon vous, le BTP est-il un secteur innovant ? (5 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits

airHome 800 Xtrem Heating

SOLEAL Next