ETT vise les marchés du collectif et du tertiaire avec de nouvelles pompes à chaleur

Un rooftop ETT sur le toit d'une grande surface. ©  ETT

ETT lance la gamme de pompes à chaleur monoblocs air/eau NEROMAX qui utilise le R290 et atteint des puissance chauffage de 46 kW à plus de 600 kW en cascadant 4 machines




Créé en 1979, ETT est connu pour ses rooftops, autrement dit, pour ses pompes à chaleur réversible air/air de grande puissance qui équipent les bâtiments de grands volumes, les hyper et supermarchés, les salles de spectacles et de cinéma, les galeries marchandes, … ainsi que pour ses solutions de déshumidification, de chauffage et de production d’ECS dans les piscines, des solutions spécifiques pour les patinoires patinoires et d'autres solutions pour diverses industries.

 

Les rooftops sont les produits historiques d’ETT. L’entreprise est d’ailleurs le leader français de cette catégorie de produits et en exporte partout dans le monde à partir de son usine de Ploudalmézeau, au nord de Brest en Bretagne. © ETT

 

 

Sortie en 2022, la plus récente gamme de rooftop Ultima Green Line d’ETT est certifiée par Eurovent et fonctionne au R32. Le modèle ULTI+ 32 01-020 d’une puissance thermique de 20,29 kW, avec une puissance électrique de 5,64 kW, atteint un SEER (Seasonal Energy Efficiency Ratio) de 6,29. © ETT

 

 

ETT est notamment connu pour ses gammes de rooftops double flux à 4 volets. Dans le langage de l’entreprise, il s’agit de pompes à chaleur air/air double flux à 4 volets pour les salles de spectacles, les cinémas, les amphithéâtres. Ces machines double flux affichent des débits d’air nominaux de 3 000 à 30 000 m3/h, des puissances froid de 14,2 à 131,9 kW et des puissances de chauffage de 16,4 à 151,3 kW, pour des SEER jusqu’à 6,16 et des SCOP jusqu’à 4,51. Les derniers rooftops Ultima Green Line d’ETT utilisent le R32, mais l’entreprise travaille sur des rooftops utilisant le R290. © ETT

 

 

 

 

 

 

Des pompes à chaleur de grande puissance au R290

ETT a décidé d’élargir ses marchés et a lancé pour cela en 2024, une nouvelle gamme de pompes à chaleur air/eau : la gamme NEROMAX qui utilise le R290. Le R290 possède un GWP de 3 seulement, qui le met à l’abri de toute sévérisation du règlement européen F-Gaz et il ne génère aucun PFAs.

La gamme NEROMAX est disponible en version classique, en version haute température jusqu’à une température de départ d’eau de 70 °C et en version compacte classique et haute température. Les machines NEROMAX sont des pac air/eau monoblocs, réversibles sauf la version haute température, capables, dans un immeuble collectif ou tertiaire, d’assurer le chauffage, le rafraîchissement et la production d’eau chaude sanitaire. © ETT

 

 

 

Toutes les pac NEROMAX embarquent des compresseurs scroll en tandem qui fournissent jusqu’à quatre étages de régulation de puissance sur deux circuits thermodynamiques, ainsi que des ventilateurs à variation de vitesse. L’emploi du R290 permet de réduire la charge de fluide à puissance égale, par rapport à des fluides HFC. Du coup, les pac NEROMAX sont pourvues de batteries air/fluide avec des tubes cuivre de 7 mm de diamètre seulement et des ailettes aluminium. Ce qui réduit aussi le poids des pac. Ces pac contiennent également des eéchangeurs à plaques fluide/eau chaude et fluide/eau glacée.

 

Toutes les pac NEROMAX sont équipées d’automates communicants ETT qui assurent la communication entre machines et le transfert des données techniques vers un serveur ETT, où elles sont analysées et mise en forme par myETTvision pour une restitution à leurs exploitants et un suivi de leur fonctionnement. © ETT

 

 

Les pac NEROMAX sont paramétrables à distance ou bien directement sur les machines à l’aide d’un écran tactile : gestion des consignes, lois d’eau chauffage et rafraîchissement, programmation horaire, gestion des cascades de machines, report des alarmes et défauts, etc.

En mode chauffage, les pac NEROMAX sont capables de fournir de l’eau à 45°C jusqu’à -20°C extérieur avec des températures de départ d’eau max jusqu’à 63°C ou même 70°C pour le modèle « Haute Température » par une température extérieure de -2°C.

En mode refroidissement, les pac NEROMAX peuvent fournir de l’eau en dessous de -8°C pour une température extérieure de 45°C.

 

 

 

 

De 46,4 à 152,1 kW en puissance chauffage

Les pompes à chaleur NEROMAX sont disponibles en plusieurs modèles :

– 50 à deux ventilateurs pour 42,1 kW froid et 46,4 kW chauffage, rendement annuel de 142% à 30/35 °C et de 116% à 47/55 °C ;

– HT 50, non réversibles, 47,6 kW chauffage, rendement annuel de 143 % à 30/35 °C et de 117 % à 47/55 °C ;

– 60-70-80 à deux ventilateurs 55,1, 63,2 et 69,2 kW froid, 57,5, 67,2 et 74,1 kW en mode chauffage avec un rendement annuel de 140, 141 et 142 % à 30/35 °C et de 114, 117 et 118 % à 47/55 °C ;

– HT 60-70-80, non réversibles, à deux ventilateurs, 58,9, 69,1 et 76,6 kW en mode chauffage avec un rendement annuel de 141, 142 et 144 % à 30/35 °C et de 115, 119 et 120 % à 47/55 °C ;

– 135-155, réversibles avec 4 ventilateurs, avec 125,1 et 139 kW froid, 135,1 et 152,5 kW chauffage et un rendement annuel de 151 et 152 % à 30/35 °C et de 125 et 126 % à 47/55 °C ;

– HT 135-155, non-réversibles, 4 ventilateurs, 138,7 et 155,1 kW chauffage, avec un rendement annuel de 155 et 156 % à 30/35 °C et de 128 et 130 % à 47/55 °C ;

– Compact 50 à un seul ventilateur pour 42,1 kW froid et 46,4 kW chauffage, rendement annuel de 138 % à 30/35 °C et de 113 % à 47/55  °C ;

– Compact HT 50, non réversibles, un seul ventilateur, 47,6 kW chauffage, rendement annuel de 139 % à 30/35 °C et de 113 % à 47/55 °C ;

– Compact 60-70-80 à deux ventilateurs 55,1, 63,2 et 69,2 kW froid, 57,5, 67,2 et 74,1 kW en mode chauffage avec un rendement annuel de 140, 141 et 142 % à 30/35 °C et de 114, 117 et 118 % à 47/55 °C ;

– HT COMPACT 60-70-80 non réversibles, à deux ventilateurs, 58,9, 69,1 et 76,6 kW en mode chauffage avec un rendement annuel de 141, 142 et 144 % à 30/35 °C et de 115, 119 et 120 % à 47/55 °C ;

– Compact 135-155, réversibles avec 4 ventilateurs, 125,1 et 139 kW froid, 135,1 et 152,5 kW chauffage, un rendement annuel de 151 et 152 % à 30/35 °C et de 125 et 126 % à 47/55 °C ;

– HT Compact 135-155, non-réversibles, 4 ventilateurs, 138,7 et 155,1 kW chauffage, un rendement annuel de 155 et 156 % à 30/35 °C et de 128 et 130 % à 47/55 °C.

 

Les pac NEROMAX sont cascadables jusqu’à quatre machines, soit une puissance maximale chauffage de 620,4 kW en cascadant 4 pac NEROMAX HT ou HT Compact 155. Au-delà, il faut créer d’autres cascades et les raccorder en parallèle.

 

 

 

 

Remplacer les chaudières existantes

L’entreprise a déjà agrandi ses locaux de 18 000 m², acheté un bâtiment à côté qu’elle transforme en centre de formation, obtenu la qualification Caliopi pour que ses clients puissent plus facilement financer leurs formations, créée une filiale en Pologne et une autre au Kazakhstan.

Avec la gamme NEROMAX, ETT, entreprise familiale qui emploie 370 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires 2023 (1er Octobre – 30 septembre) de 67 millions d'euros, vise le marché du remplacement des chaudières existantes dans les bâtiments collectifs et tertiaires. Elle s’appuie d’abord sur ses clients existants qui demandent des pompes à chaleur pour le collectif et le tertiaire, puis répond aux affaires où la qualité des solutions est un critère important.

ETT n’est pas un novice dans la pompe à chaleur produisant de l’eau.

L’entreprise fabrique et commercialise d’autres gammes de pac depuis plusieurs années : Aquacool, ci-dessus, des pac eau/eau qui récupère la chaleur des eaux usées pour préchauffer les bassins des piscines collectives, ou encore la gamme ECOPS, des thermofrigopompes au R290 pour les bureaux ou l’hôtellerie-restauration. © ETT

 

 

 

 



Source : batirama.com / Pascal Poggi

L'auteur de cet article

photo auteur Pascal Poggi
Pascal Poggi, né en octobre 1956, est un ancien élève de l’ESSEC. Il a commencé sa carrière en vendant du gaz et de l’électricité dans un centre Edf-Gdf dans le sud de l’Île-de-France, a travaillé au marketing de Gaz de France, et a géré quelques années une entreprise de communication technique. Depuis trente ans, il écrit des articles dans la presse technique bâtiment. Il traite de tout le bâtiment, en construction neuve comme en rénovation, depuis les fondations jusqu’à la couverture, avec une prédilection pour les technologies de chauffage, de ventilation, de climatisation, les façades et les ouvrants, les protocoles de communication utilisés dans le bâtiment pour le pilotage des équipements – les nouveaux Matter et Thread, par exemple – et pour la production d’électricité photovoltaïque sur site.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous impatient de voir Notre-Dame de Paris réouverte au public ? (99 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits

TRAPFEU