À Brest, l'ancienne prison de Pontaniou va enfin revivre

Le futur site de Pontaniou, vue depuis la rue Pierre Ozanne. © Done Architecture

Le projet "Pontaniou : une ouverture sur la ville" a emporté l’adhésion du jury, en vue de reconvertir l’ancienne prison de Pontaniou, lieu ancré dans le patrimoine culturel brestois.




Un peu plus d'un an après l'appel à projets, c'est le projet "Pontaniou : une ouverture sur la ville" qui, ce vendredi 19 avril, a emporté l’adhésion du jury, validé par le bureau de Brest métropole, en vue de reconvertir l’ancienne prison de Pontaniou, lieu particulier mais ancré dans le patrimoine culturel brestois.

En effet, acquis en 1997 par Brest métropole lorsque l’État n’en a plus eu l’usage, le bâtiment de l’ancienne maison d’arrêt de Pontaniou faisait l’objet d’un appel à projets porté par Brest métropole.

 

L'ancienne prison de Pontaniou, fermée en 1990. Depuis 1997, elle appartient à la métropole brestoise, laquelle souhaitait la réhabiliter avec un projet laissant sa place au souvenir. © Le Télégramme

 

 

 

L'appel à projets pour la reconversion de l’ancienne prison de Pontaniou

Il aura fallu un peu plus d’un an (après le lancement de l'appel à projets) et deux étapes de sélection pour valider le projet "Pontaniou : une ouverture sur la ville", porté par le groupement de la Route des Pingouins / Delphes / Fonciere k, le projet choisi mise sur une ouverture du site au public, avec une gratuité d'accès au site, et ce afin de valoriser l'histoire de ce nouveau lieu de vie.

Selon le communiqué, l'objectif était bien de "retenir un projet, dans le champ de l’économie culturelle et touristique, ayant compris la sensibilité patrimoniale et mémorielle du lieu attachée à la fois à l’histoire d’un quartier, à ses fonctions sociales passées, à l’exigence de mémoire. Un travail avait été réalisé avec l’Architecte des Bâtiments de France et les associations en ce sens lors de l’écriture du cahier des charges."

À terme, le site de l’ancienne prison de Pontaniou s'ouvrira donc aux Brestois et visiteurs curieux de découvrir l’histoire du lieu, comme de profiter des vues offertes sur le grand paysage, tout en pouvant s'y divertir, s'y restaurer, ou encore y séjourner.

 

ci, une vue aérienne du futur site depuis la rade. © Done Architecture

 

 

Le projet lauréat, "Pontaniou : une ouverture sur la ville"

Le volume d’investissement projeté s’élève à 7,09 millions d'euros HT, pour un projet prévoyant de conserver au maximum le bâti existant (gabarits, ouvertures, grilles, modénatures), les témoignages intérieurs clés (portes, escalier central, sas, etc.), le gabarit du bâtiment ainsi que le mur d’enceinte.

Les interventions de rénovation s'attacheront à désenclaver le site, répondre aux normes techniques comme règlementaires et adresser un signal visuel en toiture afin de moderniser le lieu. En sus, il sera aménagé dans la cour un espace en surplomb offrant des vues en direction des Ateliers des Capucins.

 

Là, vue depuis le jardin. © Done Architecture

 

 

Une programmation culturelle "diverse et ancrée"

La programmation, avec une offre gratuite, mais également payante, doit permettre une animation continue sur le site, avec des visiteurs de tous âges, dans une pluralité d’activités, dont :

– Un centre d’art contemporain, baptisé "Passerelle", face au bâtiment de l’ancienne prison, qui viendra s'implanter dans un bâtiment largement vitré ;

– Un vaste espace végétalisé, nommé le "Jardin de Pontaniou", dédié à l'accueil de multiples activités au fil du temps : concerts, cinéma en plein air, représentations théâtrales, jeux bretons, expositions, ... ;

– Au rez-de-chaussée, place nette sera faite pour des espaces d’exposition et des salles dédiées aux associations brestoises prennent place au rdc de l’ancienne prison ;

– Une micro-crèche trouvera sa place dans la maison du gardien et un nouveau bâtiment venant se greffer autour de celle-ci, au R+1 ;

– Un "plateau des animations", avec des activités ludiques sera installé ;

– Tout un large spectre de commerces, dont une Maison du goût brestois (en charge de proposer, entre autres, la vente de produits et d’artisanat locaux) ne seront pas en reste ;

– Une offre d’hébergement touristique, et notamment un gîte d’étapes sur le modèle de la route des Pingouins, trouvera naturellement sa place, avec en complément une salle mixte, au centre de l’étage, transitionnelle entre le gîte et le bar (et donc qui accueillira les petits-déjeuners du gîte comme les évènements privés ;

– Un service de restauration, une guinguette (à l’extrémité Nord-Est, côté jardin), un restaurant et bar panoramiques ouvrant sur le paysage trusteront les plus hauts étages.

Le plan du projet "Pontaniou, une ouverture sur la ville". © Done Architecture

 



Source : batirama.com / Laure Pophillat

L'auteur de cet article

photo auteur Laure Pophillat
Laure Pophillat est rédactrice web polyvalente depuis plusieurs années. Curieuse, éclectique et investigatrice, tous les thèmes pertinents (et donc passionnants) l’intéressent ! Pour Bâtirama, elle rédige avec bonheur sur un large spectre de sujets couvrant l’entièreté de la filière BTP (actualités, conjoncture, réformes, innovations, etc.). Elle apprécie notamment réaliser des portraits de femmes et d’hommes engagés, inspirés et inspirants, dans un environnement, celui du BTP, toujours en mouvement.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Newsletter
Produits
Granulats recyclés

TRAPMETALE

Votre avis compte
Êtes-vous impatient de voir Notre-Dame de Paris réouverte au public ? (12 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits