La croissance des freelances dans le secteur du BTP/construction

 freelances dans le secteur du BTP/construction

Si, jusqu’alors, le statut de freelance concernait surtout les métiers du numérique et du marketing, ce mode de travail connaît un développement au sein d’autres domaines d’activité. Particulièrement concerné, le BTP compte parmi ceux qui voient le nombre de professionnels indépendants croître rapidement.




Comment s’explique l’essor des freelances dans le BTP ?

 

Tel qu’il est possible de le découvrir sur les sites spécialisés comme freelance-engineering.fr, le nombre de freelances BTP connaît une hausse importante. Plusieurs paramètres expliquent la croissance de ce statut chez les professionnels du bâtiment.

 

En premier lieu, cette situation trouve son origine dans la continuité de la crise de la Covid-19. Le contexte sanitaire et ses conséquences ont lourdement pesé sur le secteur de la construction et provoqué de profondes répercussions. Conséquence directe, une large pénurie de main-d'œuvre a suivi la reprise d’activité. C’est pourquoi de nombreux professionnels se tournent vers l’indépendance pour exercer leur activité. Pour les chefs d’équipes et les entrepreneurs du BTP, le recours à des freelances permet de répondre aux difficultés du marché de l’emploi.

 

Par ailleurs, certaines conditions salariales propres au secteur de la construction amènent les travailleurs à préférer le statut de freelance. À la recherche de plus de clarté dans l’organisation de leur activité, certains professionnels plébiscitent le freelancing pour la souplesse et la liberté qu’il procure.

 

Enfin, le niveau de rémunération des ingénieurs et des cadres du BTP a tendance à être moins important qu’au sein d’autres secteurs. Confrontés à des salaires qui peuvent être deux fois moins élevés que leurs homologues dans l’informatique, certains professionnels se tournent vers le statut d’indépendant pour mieux valoriser leur expertise.

 

Quels sont les métiers les plus représentés par des freelances dans le BTP ?

 

De nombreux corps de métiers propres au domaine du BTP et de la construction sont pratiqués par des freelances. Voici quelques-unes des spécialités les plus fréquemment rencontrées.

 

Conducteur de travaux : ce métier est essentiel pour coordonner et ordonnancer les tâches sur un chantier. De même, c’est le conducteur de travaux qui assure le bon enchaînement des activités et qui coordonne les différentes équipes. Maîtrisant parfaitement les techniques de construction comme le cadre réglementaire qui entoure le chantier, de plus en plus de conducteurs de travaux font le choix d'évoluer en freelance.

 

Dessinateur-projeteur : ce professionnel est chargé de réaliser l’ensemble des plans qui permettent de conduire le chantier. Il intervient après l’architecte pour apporter les notions techniques précises nécessaires à la réalisation de l’ouvrage. Bien qu’il soit amené à se rendre sur les lieux des travaux, le dessinateur travaille essentiellement en conception assistée par ordinateur. Cette organisation permet au dessinateur-projeteur d’exercer son activité sous le statut de freelance sans contraintes.

 

Modeleur : à la différence du dessinateur, le modeleur est chargé de projeter les plans en volume. Il gère ainsi la retranscription de l’ensemble des structures et des installations de second œuvre au moyen de logiciels spécialisés. De la même manière, ce spécialiste apporte une expertise sur le coût des matériaux, leur quantité et leurs performances.

 

Métreur : rouage essentiel entre l’architecte et le terrain, le rôle de métreur impose une double compétence en économie/gestion et en construction. Le métreur est responsable du suivi des quantités et des coûts des matériaux. S’il doit veiller au respect du cahier des charges, il est également chargé de trouver des solutions aux problèmes dans le cadre des budgets prévisionnels. De multiples métreurs choisissent d’exercer en freelance pour mettre la transversalité de leurs compétences au service de différents projets.

 

À travers son organisation spécifique, le BTP constitue un secteur au sein duquel les professionnels peuvent facilement exercer en contractuels. Cette souplesse entre salariat et indépendance constitue aussi une des raisons qui explique la croissance du nombre de freelances dans le domaine de la construction.

 

Quelles sont les différences entre un intérimaire et un freelance en BTP ?

 

Pour répondre rapidement à un besoin en main-d'œuvre de manière ponctuelle, il est possible de recourir à des intérimaires ou des freelances. Toutefois, d’importantes différences existent entre ces deux statuts.

 

D’abord, si l’intérimaire est salarié d’une entreprise de travail temporaire, le freelance est quant à lui chef d’entreprise à son propre compte. Qu’il exerce son activité en entreprise individuelle ou dans une société à responsabilité limitée, il n’est pas subordonné à travers une relation hiérarchique. Pour les chefs de chantier qui recrutent des freelances, cette notion est cruciale en matière d’engagement dans les tâches qui sont confiées. En effet, les indépendants ont généralement tendance à davantage s’impliquer dans les missions qu'ils réalisent.

 

Les conditions de rémunération sont également différentes entre un freelance et un intérimaire. Dans le premier cas, c’est le contractuel qui fixe seul sa rémunération et qui s’acquitte du paiement de ses charges. L’intérimaire est mis à disposition d’une société de BTP par une entreprise de travail temporaire (ETT). À ce titre, c’est l’ETT qui est responsable du paiement des cotisations et des salaires. Pour les entrepreneurs qui ont recours à l’un ou l’autre des statuts, la question de la rémunération peut être stratégique. Concernant les freelances en BTP, elle fait l’objet d’une négociation en amont de la conclusion du contrat.

 

Enfin, le freelance choisit ses missions, ce qui n’est pas le cas de l’intérimaire. Cette nuance est capitale pour appréhender mieux encore l’engagement de chacun au sein des projets. Pour les professionnels qui évoluent dans le domaine du BTP, cette liberté représente d’ailleurs un levier de motivation important les incitant à opter pour le freelancing. Les exécutants qui sont seuls responsables de leurs choix de mission sont généralement davantage impliqués. Pour les employeurs qui sont confrontés au besoin d'efficacité, c’est un critère qui peut se révéler capital.

 

Sur les chantiers, le recours aux freelances ou aux intérimaires passe donc d’abord par des attentes qui doivent être comblées. D’une manière générale, le niveau d’expertise, d’engagement et de planification est plus important avec les indépendants.

 

Quels sont les avantages à être freelance dans le BTP ?

 

Pour les chefs de chantier et les entrepreneurs qui recherchent de la flexibilité, le recours à un indépendant constitue une bonne solution. Par ailleurs, pour le professionnel qui choisit de proposer ses services comme freelance dans le BTP, c’est une bonne occasion d’évoluer dans un cadre avantageux.

 

La ponctualité des missions constitue une manière de changer régulièrement d’horizons professionnels. Cette richesse et cette diversité sont précieuses pour l’indépendant : il peut valoriser son expertise à travers de nombreuses typologies de projets.

 

La flexibilité côté freelance est aussi un avantage de choix pour ceux qui optent pour ce statut. Hors du champ des contraintes du salariat, le freelancing permet d’exercer dans un cadre temporel bien défini. Pour le professionnel, c’est une bonne occasion de s’organiser tel qu’il le souhaite et de rester maître de son agenda.

 

Si les salaires du secteur de la construction sont assez faibles, le statut de freelance représente une occasion d’y remédier. En fonction de son niveau d’expérience et de la rareté de ses compétences, le freelance est libre de choisir son taux journalier moyen. Il peut se positionner sur les missions les mieux valorisées qui sont proposées par les entrepreneurs de la construction.

 

Quels sont les inconvénients à devenir freelance dans la construction ?

 

Le fait de passer à un statut d’indépendant dans les métiers du BTP peut aussi engendrer des difficultés. Bien les anticiper est crucial pour tous les spécialistes qui optent pour ce mode d’exercice de leur activité.

 

L’indépendance implique une large polyvalence sur l’ensemble des tâches de gestion de l’entreprise, en plus de la poursuite des missions. Pour les métiers du BTP qui réclament beaucoup d’implication, cela constitue une contrainte administrative supplémentaire. Afin de pallier ces difficultés, les freelances peuvent avoir recours aux services d'une société de portage qui gère pour leur compte l'ensemble des aspects administratifs liés à leurs missions.

 

D'autre part, la conclusion d’un contrat de mission avec un entrepreneur passe bien souvent par une demande de disponibilité immédiate. En effet, confrontés aux aléas inhérents au secteur de la construction, les freelances doivent constituer une réponse au besoin imprévu. Afin de maintenir leur employabilité, les indépendants doivent bien anticiper leurs disponibilités.

 

Enfin, comme tous les secteurs qui impliquent une dimension projet, le domaine du BTP/construction est caractérisé par un rythme intense et prenant. Pour l'indépendant dont le travail réclame une grande implication, cela peut amener une certaine difficulté à séparer vie personnelle et professionnelle. En fonction de son mode d'intervention, le freelance peut parfois ressentir de la solitude face aux responsabilités. Pour le professionnel, ce statut réclame un niveau important d'autonomie et de résilience.



Source : batirama.com

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (208 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits
Modul'Air