Le R290 s’impose aussi à BePositive

pompe à chaleeur au propane du chinois PHNX

De nouvelles pompes à chaleur au R290 font leur apparition à BePositive, dont une solution originale de Sinclair et Intuis montre enfin toute sa gamme




Le salon BePositive se tient à Eurexpo Lyon du mardi 21 au jeudi 23 mars. Le salon s’est agrandi aux ouvrants, à l’isolation thermique et à la construction écologique, en plus du photovoltaïque, du stockage d’électricité, du solaire thermique, du chauffage et du bois énergie. Mais, en arrivant mardi matin, nous avons commencé par le chauffage.

 

Et là, surprise, comme à ISH la semaine dernière, le R290fluide naturel (le propane), s’impose dans les pompes à chaleur monobloc extérieures. Il s’agit, pour une part des marques que nous avons vues à ISH à Francfort la semaine dernière. Il y avait d’autres marques, en revanche. Certaines avec des solutions au R290 originales.

 

La console monobloc au R290

 

Chez Sinclair, par exemple, une marque qui appartient désormais au groupe Beijer, celui qui possède Toshiba et distribue la marque Carrier sur certains marchés et pour certains produits en Europe, présente à BePositive 2023 la console monobloc intérieure ASM-12PI (référence QHSH3112A), chargée de 290 g de R290 pour une puissance chauffage de 2,9 kW et une puissance froid de 3,5 kW. Elle offre un COP de 3,6 (classe A+), un EER de 2,6 (classe A) et une pression acoustique de 39 (min) à 47 dB(A) à 1 m. Comme c’est une console monobloc, pas d’unité extérieure, mais deux orifices pour la prise et le rejet d’air de 180 mm chacun. C’est probablement la solution R290 la plus originale qui soit présentée à BePositive cette année.

 

 

La console monobloc réversible de Sinclair pèse 43 kg, pour des dimensions de 1000 x 585 x 205 mm. Elle est préchargée en usine de 290 g de R290, soit seulement 0,001 TeqCO2. ©PP

 

 

Toute l’offre de pompe à chaleur au R290 d’Intuis

 

A ISH à Francfort la semaine dernière, Intuis n’exposait qu’un seul modèle de pompes à chaleur au R290 et un seul pilote de boucle de chauffage et d’eau chaude sanitaire. Au salon BePositive, en revanche, il montre toute sa gamme et de nouveaux modèles de pompes à chaleur pour le collectif.

 

 

Dans la gamme HRC70, le 70 ne se réfère pas à la puissance de la pac, mais à la température de départ d’eau. Voici la nouvelle présentation des modèles de 40, 60 ou 80 kwW. Ils contiennent des charges de propane de 1,65 kg pour 40 kW, 2,1 kg pour 60 kW et 2,5 kg pour 80 kW. ©PP

 

 

Ses pompes à chaleur destinées au collectif et au tertiaire, les modèles HRC70 de 11 à 80 kW, sont cascadables jusqu’à 1200 kW. Ses modèles pour maisons individuelles, la gamme HTi avec des pac de 6 ou de 8 kW, sont cascadables jusqu’à 96 kW en diffus. Les cascades ne peuvent contenir que des modèles de pompes à chaleur identiques. Intuis présentait aussi la MégaPAC, son offre spécifique pour la production d’eau chaude sanitaire bouclée en collectif. Elle repose sur 8 modèles de pac différents, qui vont de 1-,7 kW monophasé ou triphasé jusqu’à 80 kW. Les pac, le préparateur d’eau chaude collectif, le bouclage sanitaire et le secours par résistance électrique sont gérés par un seul pilote multifonction : le Z1 jusqu’à 32 kW, puis le 4X jusqu’à 1200 kW. Le 4X gère également la cascade. Selon Intuis, cette solution génère un COP de production d’ECS de 3,9 dans la RE2020.

 

La solution MégaPAC est prête pour l’autoconsommation photovoltaïque. Son pilote peut être programmé pour maximiser l’autoconsommation, avec un scénario de charge spécifique dans lequel les préparateurs d’ECS profitent d’une production PV disponible pour se charger.

 

 

Pour les maisons individuelles, Intuis propose neuf modèles compacts de pompes à chaleur monobloc extérieures au R290 de 6 (monophasé), 8 (mono- et triphasé), 11 (mono- et triphasé) et 14 (mono- et triphasé) kW. Elles produisent de l’eau jusqu’à une température de départ de 70°C, modulent leur puissance de 15 à 100% et fonctionnent seulement en thermodynamique jusqu’à une température extérieure de -20°C. Ces pac sont associées à trois unités intérieures différentes – Intuis les appelle des pilotes - : Primo pour le raccordement de radiateurs haute température, Premium+ qui gère différents raccordements de circuits de chauffage en rénovation et DS170D qui gère à la fois le chauffage et la production d’ECS. ©PP

 

 

La pompe à chaleur monobloc extérieure au R290 est devenue le nouveau standard

 

Un grand nombre de constructeurs montrent à BePositive, ce qui devient le nouveau standard du marché : la pompe à chaleur air/eau monobloc extérieure chargée en RF290 pour des installations individuelles. Le cinoix PHNX, par exemple, qui n’a pas de présence en France sous sa propre marque, mais fournit plusieurs clients en OEM, montre une gamme très étendue qui va des grands DRV au R10A, à la pompe à chaleur air/eau monobloc extérieure eu R290, en passant par de moyens et mini-DRV au R32.

 

Créé en 2002, PHNX qui se présente comme l’un des principaux fabricants de pompes à chaleur pour le chauffage des locaux et pour le réchauffage de l’eau de piscine en Chine avec plus de 1.070.000 machines fabriquées par an dans ses trois usines, insiste à BePositive sur sa nouvelle gamme GreenTherm Series de pac air/eau monobloc extérieures au R290.

 

 

La gamme GreenTherm Series de PHNX contient cinq modèles réversibles, à puissance variable de 3,1 – 8,9 kW à 8 – 22 kW. ©PP

 

 

 

Pour le pilotage de ses systèmes intelligents en maison individuelle, PHNX a curieusement développé une solution reposant sur un réseau LoraWan d’Orange. En installant un module baptisé DTU dans la maison, contenant une carte sim 4G, toutes les données de fonctionnement de l’installation sont envoyées dans le cloud, analysées, puis des recommandations et alertes sont poussées, soit vers la société de maintenance, soit vers le client final. Ce système permet aussi à l’utilisateur de piloter sa maison avec une application depuis n’importe où dans le monde. ©PP

 

 

 

 

Atlantic résiste au 290 et montre à nouveau sa pac R290, la Ixtra M, fabriquée à Merville et déjà présentée à Interclima. Elle utilise le R452B, un mélange de 67% de R32, de 7% de R125 et de 26% de HFO R-1234-yf. Il est classé A2L et son GWP atteint 675. Il est donc menacé à la fois par la révision du règlement F-Gaz et par la révision du règlement REACH : sa durée de vies sera probablement courte. ©PP

 

 

 

Atlantic choisit en revanche le R290 pour son nouveau chauffe-eau thermodynamique connecté Egéo, fabriqué dans son usine de Fontaine. ©PP

 

 

Atlantic met également en avant sa solution Effipac pour la production d’eau chaude sanitaire et le chauffage en collectif. On peut poser jusqu’à 6 machines en cascade pour atteindre 420 kW. ©PP

 

 

Haier, dont les produits sont distribués en France en exclusivité par SPLIT Distribution en France, montre une pac monobloc extérieure au R290, réversible et connectée en WiFi. Mais surtout, Split Distribution annonce l’arrivée probable d’un trisplit au R290 en France vers la fin de l’année 2023. ©PP

 

 

L’espagnol ecoforest monte à BePositive une nouvelle gamme de pac monobloc extérieures réversibles au R290. Baptisée ecoAIR+ PRO, elle repose sur des compresseurs scroll inverter, produit de l’eau jusqu’à 70°C de température de départ et fonctionne de -20 à +50°C de température extérieure. Elle contient 4 modèles de 1 – 7, 1 – 9, 3 – 12 et 3 – 18 kW. ©PP

 



Source : batirama.com / Pascal Poggi

L'auteur de cet article

photo auteur Pascal Poggi
Pascal Poggi, né en octobre 1956, est un ancien élève de l’ESSEC. Il a commencé sa carrière en vendant du gaz et de l’électricité dans un centre Edf-Gdf dans le sud de l’Île-de-France, a travaillé au marketing de Gaz de France, et a géré quelques années une entreprise de communication technique. Depuis trente ans, il écrit des articles dans la presse technique bâtiment. Il traite de tout le bâtiment, en construction neuve comme en rénovation, depuis les fondations jusqu’à la couverture, avec une prédilection pour les technologies de chauffage, de ventilation, de climatisation, les façades et les ouvrants, les protocoles de communication utilisés dans le bâtiment pour le pilotage des équipements – les nouveaux Matter et Thread, par exemple – et pour la production d’électricité photovoltaïque sur site.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous impatient de voir Notre-Dame de Paris réouverte au public ? (31 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits
TRAPFEU

CALIDOO nativ