Les salaires du BTP en augmentation, selon l’étude 2023 du cabinet Hays

Les salaires du BTP en augmentation, selon l’étude 2023 du cabinet Hays

Malgré les crises variées qui ont frappé le secteur depuis peu, l’activité se maintien et les salaires sont plutôt en hausse pour les professionnels du BTP, selon le baromètre des métiers du cabinet de recrutement Hays.




"Le secteur du BTP reste fortement pourvoyeur d’emplois, particulièrement en Île-de-France grâce aux projets de grande envergure tels que les JO ou le Grand Paris", indique l’enquête 2023 de Hays. Mais étant donné la pénurie de compétence toujours aussi marquée en ce moment, la demande est supérieure à l’offre et les hausses de salaires et les contre-propositions se font plus nombreuses.

 

Les trois métiers les plus sollicités, selon l’enquête, sont les chefs de projets, les ingénieurs travaux principaux, et les ingénieurs en étude de prix. Les trois métiers les plus en tension dans le secteur seraient les ingénieurs en étude de prix, les conducteurs de travaux principaux, et les chefs de secteur.

 

Rigueur, flexibilité, leadership et autonomie sont les compétences qui sont les plus recherchées dans ces domaines.

 

L’année 2023 devrait être traitée avec vigilance cependant, étant donné les indicateurs actuels qui s’orientent vers une baisse d’activité dans l’année, liée à la chute de l’octroi de permis de construire, analyse le cabinet de recrutement.

 

 

Les grilles de salaires dans la filière BTP

 

 

Mis à part une différence de salaires inférieur d'environ 5% en région, un chef de chantier peut donc espérer toucher entre 32.000€ brut par an en début de carrière et 65.000€ brut par an maximum avec plus de 8 ans d’expérience. De son côté, un ingénieur en études de prix, métier en tension, pourra toucher entre 37.000 et 75.000€ en fonction de son expérience.

 

 

Grille de salaires dans le Bâtiment. Les rémunérations sont exprimées en Kilos euros annuels bruts et ne tiennent pas compte des éléments variables et des avantages en nature en Île-de-France. La colonne région exprime en pourcentage le différentiel en termes de salaires globaux pratiqués en région par rapport à Paris pour chaque famille de métiers. © Hays

 

 

Génie électrique et climatique et maintenance multi-technique : un secteur qui se porte bien

 

 

Dans ce secteur aussi, les hausses de salaires, liées à la pénurie de main d’œuvre, vont bon train. De plus, la filière est particulièrement sollicitée en raison des problématiques environnementales actuelles, et le besoin d’augmenter la performance énergétique des bâtiments.

 

Les métiers les plus sollicités sont les chargé d’affaire, les chefs de chantier et les ingénieurs d’études. En tension, on trouve les ingénieurs études de prix, les conducteurs de travaux et les dessinateurs/projeteurs. Les compétences les plus recherchées dans cette filière sont la gestion de projets, le chiffrage, le suivi de chantier et la connaissance du logiciel Autodesk Revit.

 

 

Grilles de salaires dans le secteur génie éléctrique & climatique et maintenance multitechnique. Les rémunérations sont exprimées en Kilos euros annuels bruts et ne tiennent pas compte des éléments variables et des avantages en nature en Île-de-France. Ici, on remarque qu'en région, les salaires pratiqués sont en moyenne 11% plus bas que les salaires parisiens. © Hays

 

L'étude complète est disponible sur simple demande sur le site de Hays.

 



Source : batirama.com / Emilie Wood/ Image © vector juice sur Freepik

L'auteur de cet article

photo auteur Emilie Wood
Journaliste, photographe, vidéaste, Emilie Wood travaille depuis 2010 pour la presse, qu’elle soit professionnelle dans les domaines du BTP et de l’agriculture, ou généraliste. Pour Batirama, elle écrit sur des sujets aussi variés que la conjoncture BTP, l’évolution de la réglementation, la rénovation énergétique, les réformes, les innovations, ou encore l’actualité de l’immobilier. Elle apprécie particulièrement réaliser des portraits d’entreprises et révéler les femmes et les hommes qui, chacun à leur manière, font une différence, qu’ils soient entrepreneurs ou collaborateurs d’entreprise.
1 Commentaire
logo
- -
  • par ADfR
  • 31/05/2023 21:01:19

Ce qu'il faut pour qu'une entreprise tourne, c'est de la main d’œuvre qualifiée et bien payée.

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (196 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits