Les déblais de la ligne 15 Est du Grand Paris Express confiés à Eiffage, Sarpi et Cemex

Les déblais de la ligne 15 Est du Grand Paris Express confiés à Eiffage, Sarpi et Cemex

Les trois entreprises annoncent avoir remporté en groupement le marché attribué par la Société du Grand Paris pour la gestion et l'emploi des matériaux excavés issus des travaux de construction du Grand Paris Express.




Il s'agit d'un marché de plus de 200 millions d'euros, qui sera répartis au tiers pour chaque partenaire. Eiffage, Sarpi (Veolia) et Cemex ont annoncé ce 13 octobre via un communiqué de presse commun d'avoir remporté en groupement le marché pour la gestion des déblais de la future ligne 15 Est du Grand Paris Express.

 

Le groupement sera en charge de réceptionner, caractériser, traiter, entreposer, transporter et valoriser ou éliminer en exutoire les 7,5 millions de tonnes de déblais excavés lors des travaux. 

 

Ce contrat, d’une durée de 84 mois reconductible, est le premier contrat accordé par la Société du Grand Paris pour la ligne 15 Est. Deux appels d’offres en conception-réalisation sont parallèlement en cours pour la réalisation de cette future ligne qui reliera la station Saint-Denis Pleyel à la station Champigny Centre.

 

 

Jusqu'à 99% de valorisation globale des déblais

 

 

Parallèlement, la Société du Grand Paris précise dans un autre communiqué ce 13 octobre qu'elle a "fixé des objectifs inédits de valorisation, en visant jusqu'à 99% de valorisation globale des déblais, et 15% en valorisation dite 'matières'", c'est à dire utiliser le recyclage de la terre pour créer de nouveaux matériaux.

 

"Ces objectifs sont assortis de primes et de pénalités. Les entreprises titulaires s’engagent notamment à proposer des innovations pour atteindre les ambitions de valorisation 'matières' : production de granulats pour béton, réutilisation pour la fabrication de ciment, réutilisation en terres fertiles, fabrication de briques en terre crue, etc. Sur l’ensemble de la ligne, 7,5 millions de tonnes de déblais seront excavées", poursuit le communiqué de la Société du Grand Paris.


Le groupement s’est engagé sur le plan environnemental en privilégiant le transport fluvial des déblais à hauteur de 60 %, dans le but de diminuer l’empreinte carbone du projet. Sur le volet social, 5 % des heures travaillées seront consacrées à des heures d’insertion pour des travailleurs éloignés de l’emploi et plus de 20 % des prestations seront sous-traitées à des PME locales.

 

Bernard Cathelain, membre du directoire de la Société du Grand Paris, a indiqué : "depuis le début des travaux, nous avons réussi à valoriser plus de la moitié des déblais excavés, ce marché va permettre de poursuivre nos efforts pour atteindre notre objectif de valorisation de 70 % des déblais sur l’ensemble du projet."



Source : batirama.com / Emilie Wood

L'auteur de cet article

photo auteur Emilie Wood
Journaliste, photographe, vidéaste, Emilie Wood travaille depuis 2010 pour la presse, qu’elle soit professionnelle dans les domaines du BTP et de l’agriculture, ou généraliste. Pour Batirama, elle écrit sur des sujets aussi variés que la conjoncture BTP, l’évolution de la réglementation, la rénovation énergétique, les réformes, les innovations, ou encore l’actualité de l’immobilier. Elle apprécie particulièrement réaliser des portraits d’entreprises et révéler les femmes et les hommes qui, chacun à leur manière, font une différence, qu’ils soient entrepreneurs ou collaborateurs d’entreprise.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (19 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits