Les distributeurs conseillent de ne pas stocker fioul et gazole

Les distributeurs conseillent de ne pas stocker fioul et gazole

La FF3C recommande aux professionnels s'approvisionnant en gazole et aux particuliers se chauffant au fioul d'éviter des achat "par précaution" dans le contexte de la guerre en Ukraine.




Les entreprises "rencontrent des difficultés croissantes pour l'approvisionnement du marché des gazoles vrac" pour les transporteurs et les agriculteurs ainsi que "dans une moindre mesure, les livraisons de fioul de chauffage", indique la Fédération française des combustibles, carburants et chauffage (FF3C) dans un communiqué le 9 mars.

 

Pour les professionnels (transporteurs, agriculteurs, BTP), "les distributeurs recommandent de limiter le remplissage des stocks utilisateurs pour passer le cap des délais de réapprovisionnement en substitution de la ressource russe". Concernant le fioul de chauffage, "la fin de l'hiver étant proche, la profession recommande de limiter les commandes au nécessaire et ce d'autant plus que les prix atteignent des niveaux aberrants", note la fédération dans son communiqué."

 

 

Les prix finiront par retrouver des niveaux normaux, estime la FF3C

 

Les événements du passé enseignent que ces prix devenus exorbitants en raison des incertitudes géopolitiques et de la recherche de nouvelles routes d'approvisionnements finiront par retrouver, comme lors de précédentes crises, des niveaux normaux", estime Frédéric Plan, délégué général de la FF3C, cité dans le communiqué. "Il est donc imprudent d'acheter par précaution des produits subissant actuellement une pression de marché aussi exceptionnelle", souligne-t-il.

 

La FF3C représente le secteur de la distribution indépendante des énergies hors réseaux (fioul domestique, gazole non routier, gazole vrac, bois-énergie...) ainsi que les stations-service indépendantes. L'Ufip Énergies et Mobilités, qui représente pour sa part de gros acteurs du secteur pétrolier, avait estimé le 9 mars que la France pourrait trouver des alternatives au pétrole brut et au gazole russes si besoin. "Nous avons les moyens de trouver des approvisionnements alternatifs, (...) nous ne sommes pas dans une situation de pénurie pétrolière", avait jugé son président, Olivier Gantois.




Source : batirama.com & AFP / Image © macrovector

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (196 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits