Photovoltaïque : la puissance, la durée de vie et la qualité des panneaux continuent d’augmenter

Photovoltaïque : la puissance, la durée de vie et la qualité des panneaux continuent d’augmenter

Trina Solar, LONGi et LG Electronics, introduisent de nouveaux panneaux photovoltaïques plus puissants, d'un meilleur rendement et avec une plus grande durée de vie garantie.





La puissance des panneaux solaires photovoltaïques continue de croître d’année en année. D’habitude, au mois de juin, le salon Intersolar à Munich permet de faire le point sur ces évolutions. Il est repoussé aux 6, 7 et 8 octobre prochains à Munich.

 

Mais, en attendant, l’actualité de trois grands fabricants mondiaux – Trina Solar, Longi et LG Electronics – fournit un aperçu sur les évolutions en cours : les puissances augmentent, les rendements croissent et les durées de garantie s’allongent.

 

La gamme Vertex de Trina Solar dépasse 20% de rendement

 

Fondé en 1997, Trina Solar est aujourd’hui le plus important fabricant mondial de panneaux photovoltaïques, bien que Longi Solar revendique la même distinction. En novembre 2019, Trina Solar a atteint un rendement de cellule de 23,22%, avec ces cellules N-Cast-mono-TOPCon.

 

 

 

Au printemps 2021, Trina Solar a introduit sur le marché européen, dont en France, la nouvelle gamme de modules Vertex S. Il s’agit de modules PV en silicium monocristallins, avec deux modèles monofaciaux à backsheet (dosseret) et un module bifacial verre-verre. ©Trina Solar

 

Les modules monofaciaux Vertex S sont disponibles en 395 Wc (205 Wc/m²) de puissance avec un rendement nominal de 20,5% (modèle TSM-DE09.05) et en 405 Wc (211 W/m²) qui atteint pour sa part un rendement nominal de module de 21,1% (modèle TSM-DE09.08).

 

Ils sont compatibles avec tous les onduleurs du marché et ont été testés avec diverses solutions de fixations sur toitures inclinées et toitures terrasses. Ces deux nouveaux modules sont destinés avant tout au marché des toitures résidentielles et des toitures commerciales.

 

Pour ces deux modèles, construits avec des busbars (les connexions électriques entre les cellules) ultra-minces et une technologies multi-busbars pour une amélioration de la conductivité et une réduction de la résistance des cellules montées en séries, Trina Solar revendique d’excellentes performances en faible luminosité.

La nouvelle génération des panneaux Vertex S affiche une dégradation maximale du rendement de 2% au maximum durant la première année d’exploitation, puis de 0,55% par an au maximum de la 2e à la 25e année. Ce qui aboutit à un rendement de 84,8% à la fin de la 25ème année. ©Trina Solar

 

Plus de puissance pour une surface identique

 

Les deux panneaux Vertex S de Trina Solar comportent 120 cellules de 210 mm (une dimension de cellule qui sera un standard du marché au moins jusqu’en 2025), affichent des dimensions de 1754 x 1096 x 30 mm pour un poids de 21 kg. Tous deux sont classés IP68 et résistent à 6000 Pa de charge de neige (statique) et à 4000 Pa de charge de vent.

 

Pour bien comprendre l’intérêt de l’augmentation de puissance des cellules, donc des panneaux, imaginons un pan de toiture inclinée de 5,3 m de largeur sur 16,7 m de longueur. Avec des panneaux composés de cellules de 158 mm qui donnent une puissance de 340 Wc, on peut installer 48 panneaux sur notre pan de toiture inclinée, (3 rangs de 16). Ce qui donne 16,32 kWc de puissance sur le toit et une production annuelle moyenne en Europe de 25,63 MWh.

 

Si, dans les mêmes conditions, on passe à des panneaux composés de cellules de 166 mm, on installe 45 panneaux (3 x 15), pour une puissance de 16,65 kWc et une production annuelle moyenne de 28,9 MWh.

 

Avec la nouvelle gamme Vertex S composée de panneaux de 405 Wc avec des cellules de 210 mm, on installe 45 panneaux sur le même pan de toiture inclinée, soit une puissance de 18,23 kWc et une production annuelle moyenne de 31,67 MWh. Ce qui représente un accroissement de production annuelle de 23% par rapport aux 48 panneaux composés de cellules de 158 mm.

 

Au cours du second trimestre 2021, Trina Solar a même introduit un nouveau panneau Vertex 6 x 11 (6 colonnes x 11 rangs de cellules, soit 132 demi-cellules) qui atteint une puissance de 670 Wc (TSM-DE21) et un rendement nominal de 21,6%. La garantie de puissance disponible est portée à 30 ans.

 

Jusqu’à 22,3% de rendement pour les nouveaux panneaux bifaciaux de Longi

 

 

 

Le 3 juin, à l’occasion du salon SNEC 2021 à Shanghai, Longi a présenté sa gamme de panneaux bifaciaux Hi-MO N, composé de 72 cellules de type N TOPCon de 182 mm. Ces nouveaux modules affichent un rendement de conversion de 23% et atteignent une puissance de 570 Wc. ©Longi

 

Les nouveaux modules Hi-MO N bifaciaux sont plutôt destinés aux fermes photovoltaïques au sol, mais conviennent parfaitement pour des toitures terrasses sur lesquelles l’association d’une peinture blanche réfléchissante du type Cool Roof et de ces nouveaux panneaux bifaciaux peut entraîner un gain de 15 à 20% de rendement annuel.

 

Longi met en avant une perte de rendement inférieure à 1% la première année, puis une dégradation inférieure à 0,4%. Il garantit la puissance au bout de la 30e année.

 

 

Depuis le début de l’année, Longi a également introduit les panneaux monofaciaux Hi-MO 4m de 385, 425 et 460 Wc, composés de demi-cellules. Ces trois modèles portent une garantie de puissance de 84,8% au bout de la 25e année et sont destinés aux toitures. ©Longi

 

 

Longi a également mis sur le marché la gamme monofaciale Hi-MO 4 avec deux panneaux de 360-370 Wc et de 125-455 Wc. Ils sont composés de demi-cellules et leur garantie est portée à 30 ans pour 84,95% de la puissance nominale.

 

Le 2 juin la veille de l’ouverture du salon SNEC 202, le fabricant a établi trois nouveaux records mondiaux de rendement au niveau des cellules : 25,21% selon l’Institute for Solar Energy Research (ISFH) à Hamelin en Allemagne pour les cellules monocristallines bifaciales TOPCon de type N, 25,02 pour des cellules bifaciales monocristallines de type P et 25,26% pour des cellules HJT (hétéro-jonction) monocristallines.

 

LG Electronics : vers une offre globale

 

LG Electronics, quant à lui, est un peu différent. L’entreprise produit en effet des panneaux solaires photovoltaïques d’excellente facture, mais aussi des pompes à chaleur, divers types de climatiseurs, dont des DRV, de l’électroménager, des téléviseurs et quantités de composants électroniques, dont de l’électronique de puissance.

 

De son côté, LG Chemicals fabrique les fameuses batteries de stockages LG Chem. Dès à présent, en Allemagne, en Autriche et en Suisse, LG Electronics propose une offre globale, baptisée Solar / ESS.

 

Cette offre rassemble de manière cohérente une pompe à chaleur air/eau, des panneaux photovoltaïques, un stockage LG Chem, un onduleur et l’électronique de puissance qui permet de diriger les flux d’électricité dans la maison ou le bâtiment dans le but de maximiser l’autoconsommation.

 

Cette offre ou sa proche parente sera disponible en France dès 2022, avec le support technique adéquat.

 

LG Electronics introduit cette année sur le marché français ses nouveaux panneaux PV NeON H. Le H signifie half (moitié) : ces panneaux sont en effet composés de 120 ou de 144 demi-cellules. ©LG Electronics

 

Selon Nicolas Levavasseur, Directeur des Ventes ou « Sales Manager - Solar Business Group France » pour la France, les demi-cellules augmentent la puissance des panneaux tout en restant à des intensités et des tensions plus faibles qu’avec des cellules entières.

 

Le panneau NeON H de 120 demi-cellules sont disponibles en version monofaciales dans des puissances de 375 à 390 Wc et en version bifaciale avec une puissance sur la face supérieure de 360 Wc. Une installation bifaciale sur toit blanc, par exemple, augmentera le rendement annuel de 15 à 20% par rapport à des panneaux monofaciaux.

 

Une garantie supérieure à 90% de la puissance nominale au bout de 25 ans

 

Le panneau NeON H de 144 demi-cellules est seulement bifacial et offre une puissance de 440 Wc sur sa face avant. LG Electronics offre des garanties supérieures à celles de ses concurrents. ©LG Electronics

 

Les panneaux NeON H monofaciaux sont garantis pour une production de 90,6% de la valeur nominale au bout de la 25e année, tandis que les panneaux bifaciaux NeON H atteignent 92,5% au bout de la 25ème année.

 

De plus, la puissance financière et la stabilité de LG Electronics lui permettent des engagements fermes sur des périodes d’une telle longueur. LG Electronics, pour autant que nous l’ayons découvert, est la première marque à dépasser une garantie de 90% au bout de 25 ans.


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

1 Commentaire


bronze
  • par Rochain
  • 0
  • 0

Les prochaines années seront celles du photovoltaique pour 20 ans au moins.

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 498 - Aout / Septembre 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (887 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique