Les tapis de sol MEWA rappellent les règles d’hygiène

Les tapis de sol MEWA rappellent les règles d’hygiène

Port du masque, respect des distances physiques, désinfection des mains : en période de pandémie, ces trois règles sont essentielles avant de pénétrer dans des halls d’entrée, dans des magasins ou des restaurants.  MEWA propose des tapis de sol illustrés, un aide-mémoire bien pratique pour les visiteurs et les clients.






Imprimés avec des visuels sur le port du masque, la désinfection des mains ou le respect de la distance physique d’un mètre, ces tapis rappellent dès l’entrée aux visiteurs la nécessité d’adopter un comportement responsable. Les entreprises communiquent ainsi de manière professionnelle sur les règles d’hygiène en vigueur afin de diminuer le risque de contamination des collaborateurs. A l’intérieur également, les tapis sont adaptés au nettoyage des chaussures et attirent directement l’attention vers les distributeurs de gel hydroalcoolique. Grâce à leur revêtement spécial, ils se plaquent au sol sans aucun pli et sans risque de glisser.

 

 

Ces tapis de signalement sont disponibles en coloris bleu-roi et anthracite, en trois tailles et en six modèles. Ils sont disponibles à la location avec le système de textile en partage. Une fois la commande effectuée, des agents de service MEWA récupèrent régulièrement les tapis sales et les remplacent par des propres.

Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

7 PRODUIT(S) POUR MEWA




Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (490 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Ossatures métalliques