La France en lice pour décrocher un gros contrat urbain au Kenya

La France en lice pour décrocher un gros contrat urbain au Kenya

La France a tenté de convaincre le président du Kenya, alors qu'un groupement français, incluant Vinci, est candidat à l'aménagement d'un gros projet urbain à Nairobi, la capitale.






"Je lui ai proposé de voir par lui-même ce qu'on avait su faire en France avec Paris Rive Gauche, comme à Marseille avec Euroméditerranée, en termes de ville durable, de smart city car ils ont un beau projet de rénovation urbaine (...) et il a été très intéressé", a expliqué le ministre du commerce extérieur, Franck Riester, à l'issue de la visite du président du Kenya à Paris, M. Kenyatta.

 

"C'est un des projets sur lesquels on veut travailler avec le Kenya", avec lequel la France entend "aussi bâtir des partenariats dans le domaine des technologies numériques et de la blue economy", l'économie de la mer", a-t-il ajouté.

 

Le Kenya a lancé récemment un appel à manifestation d'intérêt auprès des investisseurs privés internationaux pour la transformation des emprises ferroviaires autour de la gare centrale de Nairobi (300 hectares), un projet baptisé "Nairoibi Railway City". Un groupement d'entreprises françaises (Vinci, Egis, Artelia, SNCF, Alstom, Transdev) a remis en août un dossier, espérant remporter le contrat qui s'élèverait à "plusieurs milliards d'euros".

 

Trois contrats d'infrastructure signés avec le Kenya pour un montant de 2,15 milliards d'euros

 

En visite en France, M. Kenyatta a été reçu à l'Elysée par le président Emmanuel Macron, qui s'était rendu au Kenya en mars 2019. Trois contrats d'infrastructure d'une valeur totale de 2,15 milliards d'euros ont été signés à cette occasion, alors que la France cherche à renforcer ses relations économiques avec l'Afrique de l'Est anglophone, qui est hors de sa zone d'influence traditionnelle.

 

Vinci a de son côté confirmé un contrat pour construire puis exploiter une autoroute au Kenya. L'opération réunit les deux grands piliers de l'activité de Vinci, les chantiers et les concessions de transports. Elle représente un "projet d'environ 1,3 milliard d'euros dans le cadre d'un partenariat public-privé sur 30 ans", a détaillé Vinci

 

La délégation kényane s'est rendue à la Maison des projets de la Semapa (Société d'étude, de maîtrise d'ouvrage et d'aménagement parisienne), qui a aménagé à partir de 1991 Paris Rive Gauche, ce quartier qui s'étend sur 130 hectares, le long de la Seine, de la gare d'Austerlitz au boulevard périphérique.

 

Une maquette de ce nouveau "morceau de ville", dont l'emblème est la Bibliothèque nationale de France (BNF), lui a été présentée en guise de "vitrine du savoir-faire français en matière de ville durable". Elle a ensuite visité la Station F, le plus grand incubateur de start-up au monde.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (166 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique