Comment allier performance et économies sur un chantier en collectif ?

Comment allier performance et économies sur un chantier en collectif ?

Avec la mise en place des gestes barrières les professionnels doivent faire face à une augmentation du coût des chantiers, pour les accompagner, bio’bric propose l’association de la brique bgv’costo th+  et la planelle supeRmax : système constructif le plus performant jusqu’à 40 % moins cher sur la partie élévation des murs





Principe du Pack collectif

 

Avec sa nouvelle planelle supeRmax, bio’bric offre la solution la plus performante du marché pour les planelles de plancher en terre cuite grâce à sa résistance thermique de 1,70 m².K/W.

Combinée à la brique de 20 cm la plus isolante de la gamme bio’bric, la bgv’costo th+ (R = 1,50 m².K/W), elle offre ainsi la solution d’excellence pour la construction de bâtiment à étages : Ψ L9 = 0,26 W/m².K en plancher béton.

La brique, par sa résistance thermique naturelle et durable, équivaut à un mur en béton + 3 à 4 cm d’isolation ! Associée aux accessoires complémentaires en terre cuite, elle permet une façade 100 % terre cuite et booste les performances des projets jusqu’à +11 % de Bbio et +6 % de Cep.

 

Meilleure performance thermique du marché pour des économies d’énergie

Éviter les ruptures d’isolation en logements collectifs au droit des ouvertures et à la jonction des planchers avec la façade permet de stopper les déperditions thermiques, empêcher les problèmes d’inconfort ainsi que les dégradations éventuelles dans la construction, comme l’apparition de condensation. Le pack collectif bio’bric, grâce à ses accessoires isolants, génère des économies de chauffage et donc moins d’émissions de gaz à effet de serre (Eges) durant la phase exploitation du bâtiment.

 

Un système constructif compétitif

Ce système constructif est jusqu’à 40 % moins cher sur la partie élévation des murs par rapport à une solution en béton banché.

Naturellement isolante, la brique en terre cuite permet de réduire l’épaisseur de l’isolant jusqu’à 4 cm. Vous gagnez de la surface habitable équivalent à un 3 pièces*, soit plus de m² vendus pour le promoteur.

L’utilisation de la planelle supeRmax évite de recourir à des rupteurs thermiques d’about de plancher onéreux ou à l’Isolation thermique par l’extérieur (ITE).

En parallèle, sur chantier, la mise en œuvre de la brique bgv’costo th+ avec du mortier-colle à joint mince permet d’économiser jusqu’à 90 % d’eau par rapport à la fabrication d’un mortier traditionnel.

De plus, grâce à sa hauteur de 31,4 cm (6,35/m²) et comparé à un bloc béton de granulats courants, la bgv’costo th+ offre un gain de 30 % de poids manutentionné. Sa palettisation avantageuse nécessite également moins de rotations de grues sur les chantiers.

* Une étude réalisée par Pouget Consultant pour la FFTB (Fédération Française des Tuiles et Briques) démontre que sur un immeuble à usage collectif de 2 000 m2 SHAB, soit 34 logements, la brique terre cuite permet de gagner 60 m2 supplémentaires. L’étude a été réalisée en janvier 2017 sur 8 zones climatiques, avec des briques de 20 cm à R = 1 m².K/W. Dans son pack collectif, bio’bric propose la brique spécial collectif bgv’costo th+ avec une Rth de 1,50 m².K/W.

 

 


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 495 - Février / Mars 2021

     

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (599 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


La pathologie des façades