Un numéro vert gratuit pour soutenir les entreprises

Un numéro vert gratuit pour soutenir les entreprises

Pour prévenir les difficultés des entreprises, les administrateurs et mandataires judiciaires et le Ministère de l’Economie et des Finances mettent en place un Numero vert gratuit 0 800 94 25 64



Forts de leur expérience de terrain dans la prévention des difficultés et au service de l’intérêt collectif et de l’emploi, les administrateurs et mandataires judiciaires mettent en place un numéro vert gratuit qui sera actif à partir de lundi 23 mars : 0 800 94 25 64

 

Il s’agit d’une initiative conjointe du Conseil national des administrateurs judiciaires et mandataires judiciaires (CNAJMJ) et du ministère de l’Economie et des Finances (Direction générale des entreprises et commissaires à la restructuration et à la prévention) en lien avec le Président de la conférence générale des juges consulaires.


Ce dispositif mobilisera dans chaque région la quasi-totalité de la profession pour aider les entreprises à décrypter et appliquer les mesures de soutien annoncées par le Président de la République, le Premier ministre et le ministre de l’Economie et des Finances, comme le report des charges sociales et des créances fiscales, le rééchelonnement de crédits bancaires, et le déclenchement des mesures de soutien proposées par Bpifrance.

 

"Ne pas laisser la peur de la faillite s'installer"

 

« Au service de l’intérêt collectif et de la sauvegarde de l’emploi, et dans le respect des règles de prudence, le CNAJMJ met en place un dispositif citoyen d’ampleur nationale autour des mesures de soutien aux entreprises annoncées par Emmanuel Macron, explique Christophe Basse, Président du Conseil National des Administrateurs Judiciaires et Mandataires Judiciaires (CNAJMJ).

 

Objectif : ne pas laisser une crise économique se propager et la peur de la faillite s’installer. « Nos professionnels administrateurs et mandataires judiciaires rompus à l’exercice sur le terrain de la prévention et du traitement des difficultés se mettront bénévolement à la disposition des entreprises, de leurs dirigeants ou de leurs conseils pour les aider à surmonter les impacts divers de cette crise sanitaire d’une exceptionnelle gravité et inédite dans notre histoire » poursuit Christophe Basse.

 

« L’État, avec les services de la DIRECCTE dans chacune des régions, est en première ligne pour accompagner les entreprises à faire face aux difficultés immenses posées par la crise du covid19. Pour gagner ce combat, nous faisons le choix résolu de la mobilisation collective, comme l’illustre ce partenariat fort avec le CNAJMAJ dont je salue le sens des responsabilités, afin de renforcer l’impact et la réactivité de nos interventions et augmenter le nombre des entreprises accompagnées », précise Thomas Courbe, Directeur général des Entreprises au Ministère de l’Economie et des Finances.

 

Source : batirama.com / F.L

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits





Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (685 votants)
Oui
Non
 

Boutique

Écrans souples de sous-toiture


Fenêtres en travaux neufs Aluminium, bois, PVC - NF DTU 36.5