Bouygues en voie d'améliorer sa rentabilité malgré le déclin de la construction

Bouygues en voie d'améliorer sa rentabilité malgré le déclin de la construction

Bouygues a vu son bénéfice net se redresser au troisième trimestre, porté par ses deux principales branches d'activité, confirmant son objectif d'améliorer sa rentabilité sur toute l'année.



Sur les neuf premiers mois de l'année, le bénéfice net de Bouygues s'est établi à 848 millions d'euros, une hausse de 10% sur un an. Le groupe ne détaille pas le seul troisième trimestre, mais son bénéfice s'inscrivait en baisse sur la première moitié de l'année, ce qui témoigne d'un net rebond entre juillet et septembre.

 

Le chiffre d'affaires a en revanche ralenti sa hausse au troisième trimestre - il s'établit à 27,6 milliards d'euros sur neuf mois - mais cela s'explique par des acquisitions qui avaient accentué sa progression au premier semestre. A périmètre constant, les revenus gardent leur rythme de hausse (+5%).

 

Bouygues s'est félicité de résultats "dans la continuité du premier semestre 2019", portés à la fois par une "très bonne performance commerciale et financière" dans les télécoms et une "solide performance" sur ses chantiers. Sur le premier plan, Bouygues Telecom a nettement augmenté son nombre de clients, avec 330.000 abonnements en plus au troisième trimestre, et dit tirer profit de sa "stratégie de différenciation" grâce notamment à la qualité de son réseau.

 

Redressement de la filiale Colas et perpectives mitigées dans la construction

 

Au niveau des chantiers, qui constituent le gros du chiffre d'affaires mais sont par essence moins rentables que les télécoms, le groupe profite notamment du net redressement de sa filiale Colas, spécialisée dans les travaux sur les routes et les chemins de fer.

 

Après une année 2018 difficile, notamment à cause de la grève à la SNCF, son bénéfice net s'inscrit maintenant en nette hausse depuis le début 2019. Bouygues continue toutefois à faire face à des perspectives mitigées dans la construction avec un déclin de son carnet de commandes, indicateur de l'activité à venir.

 

Il souffre notamment d'un ralentissement dans son activité de promotion immobilière face à au recul général du logement neuf et un gros manque de nouveaux contrats dans les bureaux.Le groupe confirme pour l'heure ses prévisions dont notamment une amélioration générale de sa rentabilité cette année.jdy/tq/spi



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2320 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer