Plomb à la gare d'Austerlitz: la SNCF veut résilier le contrat

Plomb à la gare d'Austerlitz: la SNCF veut résilier le contrat

La SNCF a l'intention de mettre fin au contrat à la PME qui a dénoncé une pollution au plomb "extrêmement préoccupante" à la gare d'Austerlitz, à Paris, et de la poursuivre en justice.



"SNCF Gares & Connexions entend résilier le contrat avec l'entreprise Masci, porter les manquements de celle-ci en justice pour faute et se réserve le droit d'y ajouter la diffamation", a indiqué le porte-parole, confirmant des informations du magazine Ville, Rail & Transports.

 

"Nous allons étudier le dossier avec nos avocats pour déterminer la qualification de la faute", a-t-il ajouté. Le chantier de rénovation de la gare d'Austerlitz est à l'arrêt depuis le 4 septembre, Masci ayant selon son directeur général Philippe Lebon "progressivement découvert une situation de pollution historique extrêmement préoccupante qui dépasse largement le cadre des travaux qui lui ont été confiés".

 

L'entreprise chargée de déplomber la verrière centenaire de la gare dit avoir alerté à plusieurs reprises la SNCF qui avait connaissance selon elle dès juin 2018 de "cette situation de pollution globale et historique de la gare". Gares & Connexions a démenti ces affirmations, assurant qu'"il n'y a pas de pollution dans la gare".

 

Un mauvais confinement du chantier par l'entreprise ?

 

Pour cette branche de SNCF Mobilités, c'est l'entreprise Masciqui n'arrive pas à conduire le chantier dans de bonnes conditions --celui-ci a notamment dû être interrompu à trois reprises car elle n'a pas su le confiner correctement alors que c'est justement son métier, selon le porte-parole.

 

"En raison de l'inquiétude générée de la part des usagers et des agents de la gare, nous avons dépêché en urgence (...) une entreprise agréée" pour faire des analyses au sein de la gare parisienne, a expliqué Benoît Brunot, directeur des grands projets chez SNCF Gares & Connexions. Selon lui, "tous les points mesurés sont nettement en-dessous du seuil normatif de 1.000 µg/m2 qui est la recommandation du ministère de la Santé".

 

Les résultats sont disponibles sur le site internet de la SNCF. Masci avait de son côté diligenté une étude distincte auprès d'un autre laboratoire indépendant, qui a révélé des taux de plomb "très largement supérieurs au seuil réglementaire de 1.000 µg/m2" dans l'enceinte de la gare.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2322 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique


Fenêtres en travaux neufs Aluminium, bois, PVC - NF DTU 36.5

La pathologie des façades