Le gouvernement lance un plan pour le logement en Outre-mer

Le gouvernement lance un plan pour le logement en Outre-mer

Le gouvernement lance un plan pour le logement en Outre-mer jusqu'en 2022, comptant encourager la construction de logements sociaux et introduire une aide locale à l'accession à la propriété.



"Le gouvernement se fixe pour objectif, sur le prochain triennal 2020-2021-2022, de revenir au dessus de 200 millions d'euros par an en exécution sur la Ligne budgétaire unique (LBU) consacrée au logement" outre-mer, annonce un communiqué commun des ministères de l'Outre-mer et de la Cohésion des territoires.

 

Le gouvernement avait lancé en début d'année une grande concertation sur le sujet, dans le prolongement d'un précédent plan lancé en 2015 sous le quinquennat de François Hollande, et promettait l'annonce fin juin d'un nouveau programme sur plusieurs années.A l'époque, la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, avait jugé que l'Etat n'avait pas été "à la hauteur des enjeux sur le sujet".

 

Les ministères des Outre-mer et de la Cohésion des territoires ont finalement attendu début juillet pour détailler mercredi ce plan, se contentant d'un échange avec la presse dans la matinée sans conférence dédiée. Parmi les principaux axes retenus par ce plan, qui sera entériné en septembre avec les partenaires du gouvernement, figure la mise en place, dans le cadre du budget 2020, d'une "aide à l'accession logement et à la sortie de l'insalubrité outre-mer".

 

Davantage de logements sociaux

 

Le gouvernement avait supprimé en 2018 l'APL-accession, une aide finançant l'accès à la propriété, mais cette décision avait été particulièrement critiquée en Outre-mer et Julien Denormandie, ministre du Logement, avait admis qu'elle n'avait pas eu "les mêmes impacts" sur ces territoires.

 

Le plan, qui donne peu d'objectifs chiffrés en matière de construction, prévoit néanmoins d'encourager la production de logements sociaux en Outre-mer. C'est par la suite qu'il compte fixer des objectifs annuels selon les territoires.Il doit notamment changer le calcul du taux de HLM obligatoires parmi les nouveaux logements: celui doit être d'un quart sur les trois dernières années, et non la seule année précédente, "afin de réduire l'impact des années défavorables".


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (1172 votants)
Oui
Non
 

Boutique


Garde-corps de bâtiments