NF DTU 51.11 - Pose flottante des parquets contrecollés et revêtements à placage bois

NF DTU 51.11 - Pose flottante des parquets contrecollés et revêtements à placage bois

La nature même d’un parquet à pose flottante entraîne une certaine souplesse ainsi que de légers grincements perçus à la marche, qui ne sont pas forcément révélateurs d’une mauvaise pose.



Domaine d’application

 

Le NF DTU 51.11 « Pose flottante des parquets contrecollés et revêtements de sol à placage bois » définit les prescriptions de mise en œuvre « en flottant », c’est-à-dire sans fixation des éléments au support sous-jacent, des parquets (à lames ou panneaux contrecollés) et des revêtements de sol à placage bois.

 

Les supports admissibles visés sont :

  • les supports à base de liants hydrauliques ou de sulfate de calcium :
    • dalles ou chapes adhérentes ;
    • dalles ou chapes flottantes ;
    • dalles et dallages en béton ;
    • planchers en béton ;
    • chapes fluides ;
  • les planchers collaborants ;
  • les planchers en bois ou panneaux à base de bois ;
  • les planchers de doublage ;
  • les chapes sèches.

 

Il s’applique :

  • aux locaux secs à usage domestique résidentiel, public ou commercial ;
  • en travaux neufs ;
  • dans toutes les zones climatiques ou naturelles françaises.

 

Le NF DTU 51.11 ne traite pas de la mise en œuvre :

  • flottante des parquets massifs ;
  • sur sols chauffants et/ou rafraîchissants.

 

La version en vigueur de ce NF DTU, à la publication de cette fiche, est celle de décembre 2009.

 

Matériaux visés

 

Les exigences que doivent respecter l’ensemble des composants nécessaires à la pose flottante des parquets contrecollés et revêtements de sol à placage bois (parquet, revêtement bois, colle de liaison entre lames ou panneaux, clips de liaison, sable, mortier, enduit, sous-couche, vernis de finition, plinthes, barres de seuil, etc.) sont données dans la partie 1-2 « Cahier des critères généraux de choix des matériaux » du NF DTU 51.11.

 

Mise en œuvre : l’essentiel

 

Conditions préalables

 

Pour la bonne exécution des travaux, les conditions préalables suivantes doivent être remplies :

  • le stockage des éléments en bois doit être réalisé à l’abri des intempéries et des remontées d’humidité, dans des locaux propres, secs, non sujets aux condensations de vapeur d’eau, chauffés le cas échéant. L’empilement des produits doit se faire de manière à ne pas créer de déformation de ces derniers et isolée du sol ;
  • le gros œuvre, les enduits et les raccords doivent être suffisamment secs (taux d’humidité inférieur ou égal à 5%) ;
  • la mise en œuvre des revêtements durs scellés ou collés doit être finalisée ;
  • les vitrages des pièces à parqueter doivent être posés ;
  • l’étanchéité des installations sanitaires et de chauffage doit avoir été vérifiée ;
  • les locaux concernés ne doivent pas avoir été ré-humidifiés de manière importante ;
  • une température ambiante supérieure ou égale à 15°C doit être maintenue dans le local à parqueter, ainsi que la ventilation ;
  • les plinthes ne doivent pas être mises en œuvre ;
  • tous les travaux de peinture ou revêtement et de nettoyage doivent être finalisés, exception faite de ceux concernant les plinthes.

 

Avant exécution de la mise en œuvre des parquets flottants, les travaux préparatoires suivants doivent avoir été réalisés :

  • un ravoirage ou ragréage à l’aide de sable, sable stabilisé ou enduit de sol en cas de présence de flaches à combler ;
  • une forme, à l’aide de mortier maigre (3 à 6 cm d’épaisseur), de sable (2 à 3 cm d’épaisseur sans dépasser 4 cm) ou tout autre matériau conforme (épaisseur moyenne entre 5 et 10 cm, sans excéder 15 cm localement) ;
  • un enduit de sol intérieur ;
  • un ponçage fin mécanisé en cas de chape de sulfate de calcium ;
  • la mise en œuvre des différentes sous-couches nécessaires (de limitation des échanges d’humidité, de répartition, d’isolation acoustique, etc.).

 

Mise en œuvre

 

En règle générale, les lames de parquets contrecollées sont mises en œuvre à l’anglaise à coupe perdue, avec un de leurs côtés parallèle à un mur ou à une cloison, sans aucun contact avec quelconque obstacle (maçonneries, enduits, plinthes, huisseries, tuyaux d’alimentation de chauffage, autres revêtements de sol, escalier, etc.) afin de ne pas empêcher la dilatation du parquet.

 

Pour ce faire, un espacement minimal de 0,15% de chacune des plus grandes dimensions à couvrir par le parquet sera respecté, avec un minimum de 8 mm. Il sera, par la suite, intégralement recouvert par la plinthe (ou la contre plinthe) ou une barre de seuil fixée mécaniquement ou par collage.

 

Dans le cas de lames d’épaisseur inférieure à 2 cm, la largeur cumulée des lames ne doit pas dépasser 8 m.

 

L’assemblage des lames et panneaux entre eux est réalisé :

  • par collage en rainure et languette sur la totalité des côtés des panneaux, rives et bouts des lames, ou par verrouillage selon les prescriptions du fabricant ;
  • de manière jointive sur les côtés, les rives et bouts des éléments ;
  • à joints en bout de lames décalés, d’une rangée à l’autre, d’au moins deux fois la largeur de la lame.

 

Un délai de 12h minimum doit être respecté avant de marcher sur le parquet, de manière à permettre à la colle de faire sa prise définitive.

 

Tolérances

 

Les principales tolérances que doivent respecter les parquets contrecollés et revêtements de sol à placage bois sont données dans le tableau ci-dessous :

 

Type de tolérance    Valeur à respecter
Planéité sous la règle de 2 m  < 5 mm
Planéité sous le réglet de 20 cm    < 1 mm
Désaffleurement entre lames ou panneaux    < 0,2 mm
Tuilage des lames     ≤ 0,5 % de la largeur des lames avec un maximum de 0,5 mm
Joints entre éléments assemblés     < 1 mm
Décalage entre 2 angles de 2 panneaux juxtaposés     ≤ 2 mm

 

N.B. : Cette fiche rapporte l’essentiel du NF DTU 51.11. Elle ne se substitue en aucun cas à ce document normatif. Pour tout complément souhaité sur ce type de mise en œuvre, consultez le NF DTU disponible auprès de l’AFNOR ou du CSTB.

 

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2317 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique

Les couvertures en tuiles