Wienerberger met le cap sur les solutions d’isolation répartie

Wienerberger met le cap sur les solutions d’isolation répartie

Le groupe autrichien Wienerberger, acteur mondial de la terre cuite a présenté ses solutions en briques de structure pour lesquelles d’importants investissements ont été réalisés en France.



Légende : Mise en oeuvre de la maçonnerie avec le procédé Dryfix, cordon de colle polyuréthane

 

Si la tuile terre cuite a vu ses parts de marché reculer et ses ventes s’effriter pendant les années de crise (voir article précédent), la brique de structure, elle, n’a pas vraiment subi le même sort. En France, elle a globalement maintenu ses volumes de vente en conquérant de nouveaux marchés comme ceux du Logement collectif au détriment du bloc béton.

 

Et la reprise de la Construction a bien profité aux industriels du secteur. Chez Wienerberger, la brique a affiché une performance de + 10 % en 2017, selon Francis Lagier, dirigeant de la filiale française. Celle-ci souhaite développer et pousser certaines solutions constructives innovantes qu’elle est seule à proposer sur le marché, comme la brique Climamur.

 

Ce produit mis en oeuvre avec le procédé Dryfix (un cordon de colle polyuréthane destiné à assembler les éléments) se présente sous la forme d’une brique dont les cavités sont remplies de laine minérale.  « Climamur est un peu le nouveau monomur adapté à la RT 2012 et 2018 » indique Francis Lagier.

 

Une ligne de production en Alsace

 

Sa conception permet en effet d’augmenter la performance thermique de cette solution d’isolation répartie. Résultat :  aucun isolant externe n’a besoin d’être rajouté lors de l’édification des murs avec Climamur, tout comme avec le monomur (qui représente 5 % des tonnages et dont l’offre sera conservée).

 

Nouveauté : cette brique, commercialisée en France depuis 2 ans, sera désormais fabriquée in situ sur le site de Betschdorf en Alsace où une nouvelle ligne de production verra le jour après un investissement de 3,5 millions d’euros. « L’Allemagne vend déjà bien cette solution avec 7 usines aptes à fabriquer ces produits » indique Francis Lagier.

 

« Aujourd’hui la Réglementation thermique remet d’actualité ce type de produit, car on veut isoler mieux et conserver la fraicheur dans l’habitat. Et cette solution deux en un a tout d’un climatiseur naturel » reprend Francis Lagier. Régions ciblées : le sud de la France, l’Est et l’Ouest (mais pas en première approche pour cette dernière région)

 

3 dimensions et une pose à joint mince pour Climamur

 

Proposée en 3 dimensions sur le marché français selon les zones géographiques, soit 30 cm, 36,6 cm et 42 cm (les Allemands n’hésitent pas à poser du 49 cm !), cette brique dont le poids unitaire n’excède pas 20 kg* se destine au marché de la maison individuelle et logement R+1. Le produit rectifié se pose à joint mince et bénéficie d’une gamme d’accessoires dédiés (planelles thermiques et coffres de volets roulants)

 

« Cette solution bénéficie d’un avis technique bien entendu et nous travaillons sur une demande d’extension pour le logement collectif » précise le responsable. Ce produit a de l’avenir, selon son promoteur, puisqu’il représente déjà 10 % du chiffre d’affaires de l’activité mur de l’industriel. Une part qu’il entend bien doubler rapidement en allant sur les terres des concurrents …  qui proposent du béton, du béton cellulaire ou du bois.

 

*il faudra prévoir un peu plus de briques pour réaliser des épaisseurs plus importantes

 


Source : batirama.com / F. Leroy

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (385 votants)
Oui
Non
 

Boutique


Les toitures et terrasses végétalisées