Isover prêt à investir le marché de la construction bois

Isover prêt à investir le marché de la construction bois

Isover Saint-Gobain annonce le rachat de Buitex Recyclage, spécialiste de produits d’isolation à base de fibres de bois à travers sa marque Isonat.





« Avec l’acquisition de la marque Isonat, nous ajoutons une nouvelle corde à notre arc », explique Dominica Lizarazu, directrice marketing chez Isover France. Le fabricant, leader dans la fabrication de produits à base de laine minérale, évoque en effet une croissance à deux chiffres sur ce marché porteur de l’isolation à base de fibres en bois.

 

La marque Isonat, créée par la société Buitex Recyclage, fait donc désormais partie de la nouvelle entité baptisée Isonat SAS, filiale à 100% d’Isover Saint-Gobain. Un rachat conclu fin avril et qui fait suite à un solide partenariat entre Isover et Buitex, démarré au début des années 2000.

 

Jean-Pierre Buisson, alors dirigeant de Buitex*, avait en effet développé en partenariat avec Isover une gamme d’isolants à base de fibre de chanvre : Florapan et Isonat (dont la production a été stoppée dans le cadre de la nouvelle stratégie “isolant bois”).

 

Utilisation de Pin Douglas dans un rayon de 40 km




En 2009, Buitex démarre une deuxième collaboration avec Isover pour commercialiser IsoDuo, un produit mixte mêlant laine de verre et fibres de bois. « Nous avons mis au point des techniques de défibrage du bois uniques pour la fabrication des isolants. Nous utilisons des bois d’éclaircie ou de scierie (pin douglas) prélevés dans un rayon de 40 km autour de notre site de Mably », précise M. Buisson.

Seul acteur 100% français dans son secteur, Buitex Isonat développe une gamme de produits disposant d’Avis techniques et de la certification Acermi. Il revendique un lambda (conductivité thermique) de 36, l’un des meilleurs sur ce type d’isolants en fibres de bois, assure Isover.

 

Une pépite qui permet donc à Isover de capter, grâce à Isonat, une partie du marché de la construction bois en expansion via la cible des charpentiers et des menuisiers.

 

Un marché en croissance

 

« C’est le seul isolant biosourcé qui s’est implanté de manière durable et qui bénéficie du développement du marché de la maison à ossature bois (10 à 12% des maisons individuelles, ndlr) », reprend D. Lizarazu. En effet, les Français éprouvent une vraie sensibilité au bois et préfèrent logiquement une isolation issue du bois, parie Isover.

Isonat limitée auparavant par sa taille (20 M€ de CA, 50 personnes) va de son côté pouvoir désormais bénéficier des moyens R&D du groupe Isover et de sa force de frappe commerciale. Et son ex dirigeant, M. Buisson prendra la casquette de consultant afin d’offrir son expertise à la nouvelle entité.

Si, dans un premier temps, la gamme Isonat sera conservée en l’état, l’offre produit sera enrichie d’une offre système intégrant notamment la membrane Vario commercialisée par Isover. Autre projet : Isonat SAS ouvrira dès l’été une 2e ligne de production sur le site de Mably (43).

 

 

  1. Une 2e ligne de production mise en service dès cet été assurera la fabrication de la gamme Flex (ici Produit Isonat Plus 55)

 

Une 2e ligne pour produire les panneaux Flex

 

Elle assurera la fabrication de la gamme Flex, des panneaux souples destinés au marché de l’isolation par l’intérieur (Flex 40 et 55, le dernier intégrant un voile destiné à assurer un confort de pose). A noter que la société produit également une gamme de panneaux rigides destinés à l’ITE en murs et en toitures (représentant aujourd’hui près de 50% de l’utilisation des produits isolants bois).

Autre intérêt pour les clients négociants d’Isover : un panachage de différentes types d’isolants sera possible dans les camions, lors des livraisons, grâce à cette nouvelle offre du groupe Isover (demi camions, ¼ de camions…).

Enfin, le stockage extérieur des isolants bois sera également possible grâce à un emballage renforcé et un nouveau process de palettisation, assure le directeur général Isover France, Dirk de Meulder.

Autre cheval de bataille annoncé par Isover : la rédaction des fiches FDES (Fiches de déclaration environnementales et sanitaires) à venir. Un objectif conditionné par une prochaine étape sur laquelle travaille Isover et qui consistera à réviser les process de fabrication des isolants bois afin de les rendre les plus “vertueux” possibles…  et conformes à l’image dont bénéficie le bois aujourd’hui.

 

* créé en 1889, Buitex a démarré ses activités dans le textile (Défibrage textile, effilochage, aiguilletage et thermofixation)



Source : batirama.com / Fabienne Leroy

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 498 - Aout / Septembre 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (889 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


Fenêtres en travaux de rénovation Aluminium, bois, PVC