Un béton de structure à base de fibre de lin

Un béton de structure à base de fibre de lin

Le projet Btonlin vise à commercialiser d’ici fin 2015 un béton structurant biosourcé. L’occasion de réduire l’impact environnemental de ce matériau, le plus utilisé dans la construction.




Btonlin est un projet collaboratif de valorisation du lin en éco-matériaux pour le secteur de la construction. Il vise à substituer des fibres de lin issues de productions régionales à d’autres fibres (métalliques, de verre...).  Moins impactantes pour l’environnement, ces fibres permettent grâce à leurs caractéristiques et leur qualité de résistance, le développement d’un béton structurant biosourcé.

 

« La commercialisation du nouveau matériau béton-lin est prévue pour fin 2015, confie Mohamed Boutouil, Directeur Recherche ESITC Caen. Il sera d’abord proposé en préfabrication. Suivant les résultats, une phase BPE pourra ensuite être exploitée.

 

Actuellement, CMEG, Entreprise Générale de bâtiment spécialisée dans la préfabrication béton, est le porteur du projet. Elle sera l’entreprise utilisatrice du futur Btonlin sur les activités et territoires concernés. » Si l’intérêt est suscité, les partenaires du projet étudieront de nouvelles collaborations pour créer des accords avec des confrères, distributeurs à l’échelle régionale et nationale.

 

Propriétés de renfort mécanique reconnues

 

Ce projet, qui a  débuté au sein du laboratoire de recherche de l’ESITC Caen, fait l’objet d’une thèse CIFRE. Il est cofinancé par le programme FEDER et la région Basse-Normandie et labellisé par le Pôle de compétitivité Ensembles Métalliques et Composites Complexes (EMC2) et représente un budget de 510 215 euros pour deux ans.

 

« Le caractère innovant de ce projet se situe, au niveau environnemental et économique, par la valorisation d’une ressource locale, le lindont la France est le premier producteur mondial, confie Fouzia Khadraoui-Mehir, Chercheur ESITC Caen.  

 

Le lin est un matériau haut de gamme, dont les propriétés de renfort mécanique ont jusqu’à présent été peu exploitées dans le domaine de la construction. Les résultats obtenus et la valorisation qui en découlera pourront également bénéficier au développement de nouvelles filières de fibres végétales, telles que les fibres de chanvre.» 

 

Lever des verrous scientifiques

 

Le projet Btonlin qui a pour objectif de mettre au point le 1er béton de structure biosourcé va permettre non seulement de valoriser une matière première végétale mais aussi de mettre au point de nouveaux éco-matériaux pour une construction durable.

 

Les autres bétons à base de fibres végétales (notamment à base de chanvre) sont utilisés pour répondre à des attentes environnementales mais trop fragiles pour permettre une application structurelle. Ce nouveau matériau est aussi en conformité avec les futures réglementations (RBR 2020) et labels (notamment le label bâtiment biosourcé).

 

« Au niveau scientifique, ce projet permettra de lever certains verrous scientifiques et technologiques à l’utilisation des fibres végétales dans des matrices cimentaires, estime Fouzia Khadraoui-Mehir. Des innovations en termes de compréhension des mécanismes d’interactions physico-chimiques entre la fibre végétale et la matrice cimentaire, de dégradation éventuelle des fibres et de traitement préventif adapté sont des résultats attendus de ce projet et permettront le développement des composites biofibrés. »


 


Source : batirama.com / Céline Jappé

 

De nouveaux débouchés pour la culture du lin

 

Avec 500 000 tonnes par an de lin textile, la France est le premier producteur mondial. La culture du lin se concentre principalement en Normandie (60% de la production, environ 300 000 tonnes). Or, après dix ans d’euphorie, la culture du lin connaît un coup d’arrêt brutal.

 

En effet, depuis l’automne 2007, les filateurs chinois qui achètent plus de 80 % du lin teillé européen, c’est à dire d’où a été extraite la fibre, ont réduit drastiquement leurs commandes. Il est donc nécessaire de trouver de nouveaux débouchés pour ces producteurs locaux. Le béton, pour sa part, est le matériau de construction le plus utilisé dans le monde.

 

En France l’on produit 30 millions de tonnes de produits en béton et 44 millions de m3 de béton prêt à l’emploi, le BTP s’inscrit désormais dans une logique de construction durable.

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (196 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits