NF DTU 25.231 – Plafonds suspendus en éléments de terre cuite

NF DTU 25.231 – Plafonds suspendus en éléments de terre cuite

Les éléments de terre cuite sont appliqués fortement contre les éléments déjà en place et, au besoin, légèrement martelés afin que le plâtre remplisse bien les joints et reflue en surface.



Domaine d’application


Le NF DTU 25.231 « Plafonds suspendus en éléments de terre cuite » donne les spécifications de mise en œuvre des plafonds suspendus :

  • réalisés :
    • à l’aide d’éléments en terre cuite horizontaux ou inclinés sur supports en bois ;
    • à l’intérieur de locaux de classes A ou B ;
    • dans toutes les zones climatiques ou naturelles françaises hors zones tropicales et équatoriales ;
  • d’une hauteur supérieure à 1,80 m du niveau du sol ;
  • par des crochets à une charpente en bois.

 

La version en vigueur de ce NF DTU, à la publication de cette fiche, est celle de juillet 2015.

 

Matériaux visés

 

Les exigences que doivent respecter l’ensemble des composants nécessaires à la mise en œuvre de plafonds suspendus en éléments de terre cuite (éléments en terre cuite, crochet de suspension, accessoires de fixation, enduits, isolants, etc.) sont données dans la partie 1-2 du NF DTU 25.231.

 

Mise en œuvre : l’essentiel

 

Conception

 

La conception du plafond suspendu en éléments de terre cuite est dépendante de plusieurs facteurs dont notamment :

  • les conditions d’exposition à l’humidité (locaux de classe A ou B) ;
  • les types de fixation au plancher ;
  • les contraintes de charges à reprendre.

 

Les supports admissibles sont des structures-supports en bois existantes qui font partie du gros œuvre ou de la charpente en bois du bâtiment considéré, respectant les NF DTU 31.1 et NF DTU 31.1 P1-1, dont :

  • les entretoises ne doivent pas être en quinconce ;
  • les espacements maximaux entre les poutres ou les solives doivent être au plus égaux à 2 fois la dimension des éléments en terre cuite ;
  • les murs parallèles au solivage doivent comporter des supports pour permettre la fixation des crochets d’extrémité.

 

Prescriptions générales

 

La mise en œuvre des éléments de terre cuite se fait à joints croisés, la plus grande dimension devant être perpendiculaire au solivage. Une même surface continue de plafond doit être réalisée avec des éléments de même type et de même dimension. Aucune juxtaposition n’est autorisée. En cas d’éléments trop grands, ils devront être découpés.

 

Les crochets doivent être fixés :

  • dans les joints entre éléments ;
  • du côté de la grande dimension ;
  • laissant une lame d’air de 2 cm entre le dessous du support et le dessus du plafond ;
  • ancrés de 3 cm dans le support.

 

Une attention doit être portée sur la réalisation des joints de désolidarisation, de fractionnement et de dilatation.

 

Mise en œuvre

 

Les crochets de suspension doivent être mis en œuvre à l’avancement de la pose des éléments de plafond. Ces derniers sont garnis de plâtre sur les tranches latérales puis appliqués fortement contre les éléments déjà en place, légèrement martelés le cas échéant, jusqu’à ce que le plâtre remplisse bien les joints et reflue en surface. Les saignées dans ce type de plafond est proscrit, tout comme l’utilisation de perceuse à percussion.

 

Le NF DTU 25.231 traite également de la mise en œuvre des plafonds suspendus en éléments de terre cuite :

  • en cas d’inclinaison ;
  • en liaison avec une cloison de distribution ou de doublage.

 

Tolérances

 

Les tolérances que doivent respecter les plafonds suspendus en éléments de terre cuite sont les suivantes :

 

Caractéristiques Caractéristiques Tolérance à respecter
Planéité générale
(sous la règle de 2 m)
Ecart ≤ 5 mm

 

N.B. : Cette fiche rapporte l’essentiel du NF DTU 25.231. Elle ne se substitue en aucun cas à ce document normatif. Pour tout complément souhaité sur ce type de mise en œuvre, consultez le DTU disponible auprès de l’AFNOR ou du CSTB.

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2166 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer