La FFB assiégée par les militants CGT

La FFB assiégée par les militants CGT

La CGT des salariés de la Construction a envahi le siège parisien de la FFB ce matin pour protester contre la position des patrons du secteur sur la question de la pénibilité (©CGT)




« Ce n’est pas par provocation ou par plaisir que des militants arrivent à faire une action extrême. Mais ils se heurtent à un vrai mur d’arrogance, lâche Jean-Pascal François, secrétaire fédéral de la CGT Construction Bois et Ameublement.

 

Ce matin dès 8 heures, une centaine de militants a envahi le hall du siège de la FFB rue La Pérouse à Paris (50 selon la FFB). Objectif : engager un  rapport de force pour amener les organisations professionnelles à engager des négociations visant à reconnaître la pénibilité de certains métiers et à accepter un départ à la retraite anticipé pour les salariés concernés.

 

« Les patrons des métiers de la construction FFB mais aussi Capeb et FNTP, ne veulent pas négocier pour satisfaire la revendication des salariés concernant la retraite par un départ anticipée à 55 ans pour les métiers pénibles », regrette Jean-Pascal François.

 

Un départ anticipé jugé légitime par la CGT au regard des taux de fréquence et de gravité des accidents du travail (un mort par jour travaillé) et des temps de travail à rallonge cumulés avec les facteurs de pénibilité

 

« Nous demandons à ce que les chambres patronales engagent de véritables négociations concernant la mise en œuvre d’un départ anticipé pour les métiers pénibles et demande à ce que les pouvoirs publics prennent leurs responsabilités.

 

Si rien ne bouge dans les jours à venir, notre fédération s’engage à mener d’autres actions, de plus en plus forte, jusqu’à la satisfaction de notre revendication », menace le syndicaliste. « Aujourd’hui, nous avons fait ce que j'appelle du « son et lumière », ironise t-il. Nous irons jusqu’au bout pour obtenir gain de cause et sommes prêts à des actions plus radicales. »

 

Prise pour cible, la FFB, « rejette la demande de cette organisation qui par ses méthodes se disqualifie pour discuter avec elle des conditions de travail des salariés du Bâtiment ».

 

L’organisation professionnelle réaffirme, en ces circonstances, « son opposition absolue au projet Pénibilité qui mobilise contre lui les artisans et entrepreneurs du Bâtiment et qu’elle considère comme totalement inapplicable en l’état actuel et extrêmement dangereux pour l’emploi. »

 

La FFB assure qu’elle portera plainte contre les auteurs des dégradations commises. Selon la CGT, rien n’a été cassé. « Nous avons peint les murs à l’eau et déplacé le mobilier du hall dans le patio", assure Jean-Pascal François qui a quitté les lieux vers 13 h 30 avec les militants.

 

Source : batirama.com / Céline Jappé

 


 

3 Commentaires
logo
- -
  • par Pivoine
  • 03/12/2014 15:40:36

Dernier conseil des représentants de la CGT aux représentants du patronat au Tribunal des Prud'hommes "avec la nouvelle loi sur la pénibilité vous avez intérêt à avoir de bons avocats car ça va vous coûter cher !" Moi je conseille aux cégistes de créer leur entreprise et je leur dit BON COURAGE !

logo
- -
  • par Gerard du 916
  • 01/12/2014 22:22:03

Dernière phrase, il faut lire "Est-ce si DIFFICILE à comprendre ?".

logo
- -
  • par Gerard du 916
  • 01/12/2014 19:48:29

C'est trop facile de refuser le dialogue et ensuite accuser les représentants des salariés de "coup de main" pour justifier de ne pas entamer le dialogue nécessaire. Il y a des patrons qui utilisent des méthodes aussi condamnables. La prise en compte de la pénibilité devrait pouvoir dégager des emplois pour des jeunes plus alertes ce qui devrait contribuer à améliorer la productivité. Est-ce si simple à comprendre ?

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (196 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits