Virginie Bassetti, l'artiste qui a imaginé et décoré les cloches de Notre-Dame

Virginie Bassetti, qui a imaginé et décoré les cloches de Notre-Dame de Paris. © Virginie Bassetti

Virginie Bassetti est l'unique femme parmi les trois sculpteurs sur cloches français, et la plus renommée au monde, en partie parce qu'elle a imaginé et décoré les cloches de Notre-Dame de Paris.




Virginie Bassetti est l'unique femme parmi les trois sculpteurs sur cloches français, élevée au rang de chevalière des Arts et Lettres (2015), et la plus renommée au monde, en partie parce qu'elle a imaginé et décoré les cloches de Notre-Dame de Paris.

Née à Caen, et donc normande, le conseil régional de Normandie lui a consacré il y a deux ans une exposition rétrospective à l’Abbaye aux Dames de Caen (Calvados) qui présentait, entre autres, son premier dessin, réalisé ... à l'âge de quatre ans !

Retour sur le parcours de cette artiste talentueuse et à la vocation précoce.

 

 

 

Une vocation précoce

Née le 20 juillet 1972 à Caen, Virginie Bassetti intègre dès 1978 un atelier d'arts plastiques expérimental à l'école municipale de dessin d'Avranches. Elle y reste jusqu'en 1991, lorsqu'elle entre ensuite tout naturellement aux Beaux-Arts de Rennes (Ille-et-Vilaine), où elle découvre l’art du métal en fusion lors d’une coulée dans l’atelier de Marcel Dinahet : "Mais je trouvais ça pas assez fin, alors mon professeur m’a redirigée vers la métallurgie." avait-elle expliqué à Ouest-France en 2022. Un stage à la fonderie de Villedieu-les-Poêles (Manche) scelle son destin : "C’est à ce moment-là que je me suis aperçue que les cloches étaient toutes les mêmes et ça m’a interpellée." avait-elle encore une fois confié à Ouest-France.

Lors d'une interview au Télégramme en 2013, virginie raconte comment elle a commencé la sculpture : "Adolescente, j'ai fait de la sculpture en argile mais c'est en 1995 que j'ai sculpté mon premier portail monumental pour l'entrée de l'entreprise Cornille-Havard. Ensuite, en 2000, j'ai rencontré Laëtitia Crahay-Tyl, dans le cadre de la fabrication d'un portail monumental en bronze sculpté sur les Noces de Cana à Saint-Cast-le-Guildo. Pour cette réalisation, j'ai mis au point un système de sculpture en bas-relief biface. Le portail en question est donc sculpté des deux côtés, côté mer et côté jardin. Un truc de dingue !"

Peu à peu, la jeune femme prend sa place dans l'atelier et finit par imposer son style, tout en sortant diplômée de l'École Européenne Supérieure d'Art de Bretagne (Rennes) et de l'École Supérieure d'Art et de Design du Havre-Rouen.

Les commandes de cloches passaient régulièrement à la fonderie : cloches de bateaux, cloches de prestige, laïques ou religieuses, etc. Jusqu'au jour le père François Cassigneul, chapelain à Notre-Dame de Grâce, à Honfleur (Calvados), et connu pour ses facultés à faire travailler et émerger les sculpteurs de cloches, passe une commande d'un carillon. En 1998, Virginie Bassetti réalise alors son premier grand projet : la cloche de carillon de la chapelle Notre-Dame de Grâce à Honfleur (Calvados).

 

Les sculpteurs campanaires, comme Virginie Bassetti, se comptent sur les doigts d'une main. © Jean-Yves Desfoux / Ouest-France

 

 

 

Une renommée internationale

Ensuite, pour Virginie, tout s'enchaîne très vite. Entre 2007 et 2008, elle réalise la cloche des 300 ans de la cathédrale des Invalides de Paris, puis le carillon de douze cloches de Deauville (Calvados), mais également la cloche des 1 300 ans du Mont-Saint-Michel (Manche).

Depuis 2009, elle expose ses sculptures à Ze Art Galerie à Paris et Dinard, ainsi qu'à travers le monde : Bruxelles, Gand, Moscou, Gand, Abu Dhabi ...

Depuis plus de vingt ans, c'est elle la spécialiste dans la conception et la création de décors de cloches contemporains : Notre-Dame de Paris, abbaye de Notre-Dame de Saint-Pierre-sur-Dives, église Saint-Pierre de Montsoreau, etc.

 

L'incroyable et minutieux travail de sculpture effectué par Virginie. © Caen Ma Ville

 

 

 

Notre-Dame de Paris : le plus gros projet de sa vie

Lors du jubilée de Notre-Dame de Paris, c’est la fonderie de Villedieu-les-Poêles qui obtient la commande des neuf cloches. Au début du projet, il est question de faire travailler tous les sculpteurs réunis sur cet ensemble campanaire. Or, rapidement, les personnalités contrastées des sculpteurs ne sonnent ni ne résonnent harmonieusement et le maître décide alors de procéder à un appel d’offre dans l’anonymat le plus total.

C'est Virginie qui remporte la commande (parmi quatre candidats, c'est son projet qui est choisi par Monseigneur Jacquin), qu'elle qualifie de "plus gros projet de sa vie", des quatre cloches en bronze, ensuite majorées au nombre de neuf, incluant le bourdon Marie, qui lui est coulé aux Pays-Bas. Plus de neuf tonnes de métal en fusion ont été utilisées pour concevoir ces huit cloches.

La jeune femme travaille sans relâche, dans une fosse creusée à cet effet dans l’atelier, à trois mètres de profondeur. Elle aligne ainsi 2 000 heures de travail afin de dessiner et sculpter à la cire d’abeille mêlée à de la paraffine les différents motifs de ciselure, chaque épaisseur ne devant pas dépasser les 3 et 4 mm, afin que les notes de chaque cloche s’accordent parfaitement au bourdon Emmanuel. Avant d'autoriser les ouvriers à couler les cloches, il faut vérifier les motifs gravés dans les moules en creux, et à l'envers.

 

Virginie Bassetti met la première main sur la coloration définitive des anses de la cloche Marcel (note Rè dièse, 1 925 kg) à la fonderie fonderie Cornille Havard, en novembre 2012. © Stéphane Compoint

 

 

Depuis, Virginie Bassetti s’attache à partager son savoir-faire. Elle enseigne l’art plastique dans un collège, accompagne un étudiant en CAP et continue d'expérimenter des modelages inédits tout en menant une recherche personnelle sur la symbolique et l'esthétique de la cloche.




Source : batirama.com / Laure Pophillat

L'auteur de cet article

photo auteur Laure Pophillat
Laure Pophillat est rédactrice web polyvalente depuis plusieurs années. Curieuse, éclectique et investigatrice, tous les thèmes pertinents (et donc passionnants) l’intéressent ! Pour Bâtirama, elle rédige avec bonheur sur un large spectre de sujets couvrant l’entièreté de la filière BTP (actualités, conjoncture, réformes, innovations, etc.). Elle apprécie notamment réaliser des portraits de femmes et d’hommes engagés, inspirés et inspirants, dans un environnement, celui du BTP, toujours en mouvement.
2 Commentaires
logo
- -
  • par ids
  • 15/05/2024 10:54:22

merci

logo
- -
  • par christian
  • 14/05/2024 08:58:18

merci pour ce MAGNIFIQUE article dédiée à cette créatrice, cela fait du bien à l'âme dans notre monde en perte de valeurs humaines (et spirituelles). Continuez à nous éclairer sur tous celles et ceux qui œuvrent dans leur domaine au quotidien et donnent le meilleur d'eux-même. Ces artisans, comme les artistes, embellissent le monde. Très bonne journée à vous. Christian MICHEL / Directeur INGENIO

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous impatient de voir Notre-Dame de Paris réouverte au public ? (12 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits


PRB SOL